Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)

Publié le par Isabelle

Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)

Bonjour,

Cette brioche, quand je l'ai découverte sur le blog d'Assia : http://http://www.gourmandiseassia.com/archives/2016/03/26/33571523.html

Je me suis promise de la faire !

Je ne vous raconterai pas l'histoire de cette brioche chère aux pieds noirs d'Algérie, en suivant le lien du blog d'Assia, vous en saurez un peu plus....

Assia nous propose régulièrement de superbes recettes de Brioches et de pains, et puis sa cuisine très influencée par ses origines me parle beaucoup.

Cette brioche est parfaite ! Elle contient ce qu'il faut pour être parfumée,les oeufs et le beurre pour se conserver, et une superbe mie très légère, mes touristes au petit déjeuner ce matin ont beaucoup aimé cette délicieuse brioche.

Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)

Brioche oranaise de Pâques (la Mona)

Inspirée d’une recette d’Assia

Ingrédients :

Levain :

250g de farine

2càs de sucre

200ml d’eau ou 180ml d’eau et 20 ml d’eau de fleur d’oranger

½ paquet de levure fraiche de boulanger (hirondelle) ou l’équivalent pour 500g de farine en levure déshydratée.

Préparation du Levain :

Mélanger le tout à l’aide d’une cuillère ou à la main pour homogénéiser le tout.

Couvrir avec un film alimentaire et un torchon propre et laisser pousser 15 à 20mn selon la T° de la pièce, des petites bulles seront visibles à la surface de la pâte.

Ingrédients pour brioche la Mona :

Le levain

250g de farine T45

2 càs de sucre

zeste d’orange, remplacé par 20g d’oranges confites maison

50ml de jus d’orange fraichement pressé

1 cc de poudre de fleur d’oranger (Si vous utilisez « l’eau liquide », je vous conseille de diminuer la quantité d’eau).En ce qui me concerne, j’en ai tenu compte dans la préparation du levain.

150g d’œuf (l’équivalent de 3 œufs petit calibre)

125g de beurre ½ sel mou coupé en petits morceaux

1 jaune d’œuf et 2 càs de lait pour dorer les brioches

Préparation de la pâte de la brioche :

Dans le bol ou la cuve du robot, verser la farine, le zeste, la poudre de fleur d’oranger, le sucre et mélanger le tout. Faire un puits et mettre le levain au milieu.

Mettre en marche l’appareil et ajouter les œufs un à un, ensuite ajouter le jus d’orange et travailler la pâte 10mn,

Incorporer le beurre en parcelles et continuer à travailler la pâte, jusqu’à ce que la pâte se décolle de parois et devienne élastique et lisse. (Pas toujours évident, mais si la pâte est bien lisse elle va bien lever même si elle ne se détache pas seule des parois.

Débarrasser le pâton dans un récipient, filmer et couvrir avec un linge propre et laisser pousser environ 1h, selon la T° de la pièce (La pâte doit doubler de volume), puis mettre la pâte 2 h au frigo pour continuer la levée en pousse froide et avoir une pâte plus facile à travailler.

avant et après la deuxième pousse !avant et après la deuxième pousse !

avant et après la deuxième pousse !

Débarrasser la pâte poussée sur un plan de travail légèrement fariné,

La pâte est très collante, je l’ai fleurée avec un peu de farine pour mieux pouvoir la travailler. Diviser le pâton en deux parts égales sans trop travailler la pâte ni la dégazer.

Bouler les deux parts de pâte et les déposer chacune dans un moule.

Comme j’avais doublé la quantité de pâte, j’ai essayé différentes formes.

A ce stade vous avez le choix soit vous couvrez les pâtes et vous laissez pousser à l’air libre ou bien préchauffer le four à 30°C et l’éteindre, ensuite y glisser les deux plaques. (De préférence évitez cette dernière opération s’il fait chaud).Comme il m’est déjà arrivé d’oublié une pâte dans le four, je préfère la laissez pousser à l’air libre, couverte d’un torchon….

Une fois qu’elles ont poussé à l’intérieur du four éteint et doublé de volume, les sortir du four, et le préchauffer à nouveau à 200°C,

Badigeonnez-les de jaune d’œuf et de lait et parsemez de sucre perlé, enfournez pour environ 25mn chacune.

Faites cuire vos brioches individuellement pour garantir une cuisson homogène, sauf si vous avez un four à chaleur tournante. Perso, j’ai enfourné à 180° pour 20 à 30 mn selon la taille de mes brioches.

Laisser complètement refroidir avant de les trancher et les déguster.

Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)
Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)

Publié dans brioches et pains

Commenter cet article

jackie 13/06/2016 16:17

Au petit déjeuner quel délice. Bonne journée

isabelle 13/06/2016 19:07

Sûr !

jeanne 11/06/2016 13:32

Il ne me reste qu'à venir dormir dans une de tes chambres d'hôtes pour me régaler de cette délicieuse brioche, hi, hi, hi, bravo et merci pour le partage ma chère Isabelle !!! Bises, bon we.

isabelle 12/06/2016 19:30

Pas de souci, quand tu veux, la route ne sera pas trop longue, bisous

Cécile Bleu Combava 10/06/2016 10:14

Bonjour Isabelle! Cette brioche doit être super parfumée! C'est une jolie réalisation et elle me fait bien envie! Des bises et bonne journée!

isabelle 12/06/2016 19:31

ah, la brioche, je résiste difficilement au petit déjeuner, je ne dois pas en faire tous les jours !!!
bises

CuisinetCigares.com 07/06/2016 22:48

Ohh mais je comprends parfaitement pourquoi tu as tant souhaité la faire : il n'y a qu'à la regarder !!! Un délice ! et surtout parfumée à l'orange ! Bravo :)
Je me régale rien qu'en la regardant ! mais difficile de s'en contenter ! hé hé !
Bises ! Sandy

isabelle 12/06/2016 19:44

Oui, les photos ne remplissent pas l'estomac, hihihihi
bises

gut 05/06/2016 10:27

Aussi bonne que celle que j'ai appelée le graal je pense ! sauf qu'elle est parfumée à l'orange ce qui lui ajoute encore un plus qu'il vaut le coup de connaître ! Il faut que j'essaye ça un jour ! Merci ma chère Isabelle, je viens de m'en manger 2 belles tranches et je t'en piquerai bien une à nouveau ! c'est trop bon des brioches pareil ! gros bisous

isabelle 12/06/2016 19:45

oui, je crois que ça doit se ressembler ! j'avoue que j'aime beaucoup le parfum de l'orange dans les brioches, j'ai toujours des orangettes maison .
Bises

Carmencita 03/06/2016 19:41

la mouna c'est une tradition chez moi depuis ma plus tendre enfance, apparemment la mouna du Maroc est différente de celle d'Algérie, à chacun la sienne mais celle ci aussi me plait beaucoup, bises

isabelle 12/06/2016 19:46

Effectivement, je crois que chaque famille doit avoir sa recette; j' ai pris celle d'Assia, et je suis comblée par sa gourmandise.
Bises

Mely 01/06/2016 13:29

Elle est superbe ! je risque bien de la tester au prochain Pâques... ou même avant =P
Bises et bon mercredi.

isabelle 12/06/2016 19:48

Oui, la brioche, on peut en faire quand on veut, pas besoin d'attendre Pâques.
bisous

gridelle 31/05/2016 18:28

j'en ai déjà fait une Mouna, et c'est un doux souvenir... j'en connais qui ont dû se régaler au réveil!!

isabelle 12/06/2016 19:49

Je suis comme toi, le we j'aime bien faire de la brioche, et les touristes ne s'en plaignent pas !!!
bises ma gridelle

Assia 31/05/2016 17:53

Coucou Isabelle, merci beaucoup ma belle pour ce joli clin d'oeil et pour ta confiance. Ravie que ma mouna ai eu un succès chez toi et auprès de tes hôtes. Gros bisous

isabelle 12/06/2016 19:50

Elle me plait vraiment beaucoup ta brioche, je crois qu'elle reviendra au petit déjeuner.
bisous ma belle

patricia 31/05/2016 12:01

hummm, bisous