Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Risotto petits pois et crevettes

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Le risotto a deux inconvénients : quand il est prêt, il n'aime pas attendre, et il ne supporte pas qu'on ne s'occupe pas de lui ! un vrai capricieux !

Cependant il sait aussi se faire plat complet si on a que lui à s' occuper....

Risotto petits pois et crevettes

Risotto petits pois-crevettes

Pour 6 personnes

500 g de crevettes entières

75g de beurre

1 oignon ciselé

2 gousses d’ail hachées

250g de riz à risotto

150ml de vin blanc sec

½ l de bouillon de légumes

½ chorizo

200G de petits pois surgelés

Un beau bouquet de persil

50 g de parmesan râpé

50 g de mascarpone

Sel, poivre piment d’ Espelette

Décortiquez les crevettes, conservez les têtes et les coquilles.

Faîtes fondre 50 g de beurre dans une casserole, et faire revenir les têtes et coquilles de crevettes pendant 4 à 5 minutes, ajouter le bouillon de légumes et laisser cuire 5 mn après ébullition. Filtrer, jeter les têtes et coquilles de crevettes et conserver le bouillon.

Remettez le reste du beurre et un filet d’ huile d’olive dans la casserole et faîtes fondre l’oignon ciselé finement et l’ail, sans laisser colorer . Ajouter le riz et mélangez bien jusqu’à ce qu’ il soit translucide. Ajoutez le vin , et laissez bouillir jusqu’à évaporation .

Ajoutez alors une louche de votre bouillon de légumes parfumé aux crevettes, et faîtes cuire à feu moyen ou doux. Lorsque le bouillon est absorbé , ajoutez une nouvelle louche, et ainsi pendant environ 20 minutes jusqu’à ce que le riz soit cuit et qu’ il n’y ait plus de bouillon. Au bout de 15 minutes, ajoutez les petits pois qui vont cuire directement dans le risotto .

Coupez le chorizo en tranches fines, hachez le persil.

Lorsque le risotto est cuit, ajoutez le parmesan râpé, le mascarpone, le chorizo. Rectifiez l’ assaisonnement, laissez reposer quelques minutes.

Pendant ce temps, passez les crevettes à la poêle, avec un peu d’ huile d’ olive et de piment d’ Espelette, juste le temps de les réchauffer et de leur donner une jolie couleur.

Dressez dans le plat de service, les crevettes et le persil haché sur le risotto

Risotto petits pois et crevettes

Pavé de maigre, purée de topinambours et beurre blanc

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Par ici, nous n'avons pas de Féra du lac, mais nous avons le maigre ! c'est un gros poisson dont la chair s'apparente à celle du bar, fine et serrée.

J'ai choisi de vous le proposer avec un beurre blanc et une purée de topinambours, légume que nous avons réappris à manger et qui est si fin avec son petit goût d'artichaut.

Bon, je sais, j'accompagne souvent poissons et fruits de mer de beurre blanc, j' ai une famille assez difficile à nourrir et avec cette sauce, je suis sure de leur plaire .... Heureusement, il y a les tables d' hôtes pour innover !

Pavé de maigre, purée de topinambours et beurre blanc

Filet de maigre , purée de topinambours et beurre blanc

Pour 4 personnes

4 filets de maigre

100G de beurre

10cl de crème fraiche

5 cl de vin blanc

2cl de vinaigre de vin blanc

2 échalotes

sel et poivre

Commencer par préparer la purée de topinambours comme une purée de pommes de terre, et la réserver au chaud.

Emincer les échalotes bien finement, puis les faire réduire avec le vin, et le vinaigre jusqu' à ce qu' il reste environ 2 càs de liquide, si vous n' aimez pas retrouver les échalotes dans la sauce, vous pouvez passer au chinois. Sur feu très doux, ajouter le beurre par petit morceaux, en fouettant vivement afin d' émulsionner la sauce, y ajouter la crème en filet pour que la sauce ne risque pas de trancher. Rectifier l' assaisonnement et réserver au bain marie.

Poêlez vos filet de poissons côté peau à feu assez vif pendant 4 à 5 mn, puis 2 à 3 mn côté chair, salez, poivrez.( le temps de cuisson dépend bien sur de l' épaisseur de votre poisson)

Vous n'avez plus qu' à dresser dans de jolies assiettes et vous régaler !

Pavé de maigre, purée de topinambours et beurre blanc

Cake chocolat, café, cognac

Publié le par Isabelle

Bonjour,

les gâteaux que je préfère sont en général très simples,comme ceux que je propose au petit déjeuner de mes touristes, ou au goûter. Celui ci ne fait pas exception : vite fait, bien fait, vite mangé !

Pour obtenir un gros gâteau comme celui-ci, j' ai doublé les proportions de la recette, ce qui est d' ailleurs presque toujours le cas : il faut travailler rentable, surtout que ce style de gâteau supporte très bien le congélateur...

Cake chocolat, café, cognac

Cake chocolat, café, cognac

3 oeufs,
150g de sucre en poudre

125g de beurre

200g de farine

1/2 sachet de levure

10cl de lait

1càs de café en poudre

10g de cacao non sucré

6 cl de cognac

Faîtes fondre le beurre, réservez

Mélangez les oeufs et le sucre au batteur jusqu' à ce que le mélange fasse le ruban, incorporez la farine tamisée avec la levure, puis le beurre fondu froid.

Faîtes tiédir le lait, et incorporez le chocolat et le café en poudre, fouettez pour obtenir un mélange bien homogène, ajoutez le cognac et versez dans la préparation principale, mélangez bien.

Versez le tout dans un moule silicone, à défaut un moule beurré et fariné , faîtes cuire environ 45 mn à 180°

Il était vraiment très moelleux

Il était vraiment très moelleux

Publié dans gros gâteaux

Saint Jacques au beurre blanc d'oranges et carottes confites

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Ce week end a été l'occasion de se faire plaisir avec des Saint-Jacques avant que la saison se termine...

Cette recette est inspirée d'une recette de Dominique du blog de vous à moi
Figurez vous que c'est par son blog que j'ai découvert l'univers des blogs, par hasard, parce que je voulais vérifier ma recette de lotte à l'américaine pour un de mes premiers cours !!! J'avais été totalement impressionnée par la qualité de son blog, et loin de me douter que je tenterai l'aventure un jour. Même si son blog est un peu en pause depuis le début de l'année, il continue à me faire rêver...

Saint Jacques au beurre blanc d'oranges et carottes confites
Saint Jacques au beurre blanc d'oranges et carottes confites

St-Jacques au beurre blanc d'Orange, Carottes confites

Pour 4 personnes:

Les Carottes confites:

500 g de carottes

1 orange non traitée

1 cs d'huile d'olive

sel, poivre

Pelez et coupez les carottes en bâtonnets. Lavez puis prélevez le zeste de l'orange. Pressez pour obtenir le jus. Mettez les carottes, le jus et le zeste de l'orange et l'huile dans une casserole. Ajoutez 20 cl d'eau, du sel et du poivre. Amenez à ébullition, puis laissez cuire à couvert une trentaine de minutes. Découvrez ensuite la casserole pour finir la cuisson jusqu'à évaporation presque complète du liquide. Réservez.

Les Saint-Jacques:

16 noix de St-Jacques décortiquées

10 cl de vin de vin blanc sec

10 cl de jus d'oranges

5 g de safran en filaments

100 g de beurre

huile d'olive

La sauce: réunissez dans une casserole le jus d'oranges, le vin blanc, le safran. Laissez frémir 5 mn sur feu doux, puis infuser à couvert hors du feu une dizaine de minutes. Remettez la casserole sur feu très doux et incorporez peu à peu en fouettant le beurre froid en petits morceaux. La sauce doit peu à peu s'émulsionner. Rectifiez l'assaisonnement si besoin. Réservez au chaud.

Lavez et séchez les noix de Saint-Jacques. Faites chauffer une sauteuse ou une poêle avec 2 càs d'huile d'olive. Déposez les St-Jacques dans la sauteuse, et faites les colorer rapidement et à feu vif, 1 minute de chaque côté. Salez, poivrez.

Servez aussitôt avec les carottes confites et nappez de sauce.

J’ai rajouté un peu de semoule de couscous à la recette de Dominique car j’avais choisi de servir cette recette en plat principal d’un soir et c’est une association que je trouve totalement sympathique.

Millefeuille de crêpes dentelle, pomme tatin et sa confiture de lait

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Lorsque j'ai vu l' article de Sandy du blog cuisine et cigares, je me suis dit tiens " il faudrait que je participe à ce truc-là "....

C'est un petit jeu, qui s'appelle le KKVKV (KiKiVeutKiVientKuisiner) et c'est Sandy qui a eu la lourde tâche de choisir le thème, il faut proposer une recette à base de pommes, alors j' ai eu envie de partager celle-ci, apprise chez Gwen lorsque je prenais des cours de cuisine chez elle à Plestin ...

Millefeuille de crêpes dentelle, pomme tatin et sa confiture de lait

Millefeuille de crêpes dentelle, pommes tatin et sa confiture de lait .

Pour 8 personnes

6 pommes type elstar

6 crêpes

50g de beurre clarifié, 70g de beurre

1 pot de confiture de lait

20g de noisettes hachées

2 càs de lait

Sucre glace, sucre semoule et cassonade.

Tailler des « ronds » à l’emporte pièce dans les crêpes, les réserver sous un linge.

Préparer 50g de beurre clarifié ( on fait fondre le beurre à feu doux et on retire la mousse qui se forme sur le dessus, le beurre clarifié supporte beaucoup mieux les hautes températures sans brûler)

Faire ensuite colorer les disques de crêpes à feu doux dans le beurre clarifié sur les 2 faces, les réserver sur un papier absorbant.

Eplucher et couper les pommes en quartier. Chauffer une grande poêle, saupoudrez-la généreusement d’un mélange de sucre semoule et de cassonade( environ 50g de chaque). Dès caramélisation, ajoutez les pommes et 70 g de beurre. Baissez le feu et laisser cuire les pommes.

Débarrasser les pommes dans un plat en laissant le caramel dans la poêle, ajouter les noisettes hachées et déglacer avec le lait. Ajoutez ensuite 1 ou 2 càs de confiture de lait pour obtenir une jolie texture.

Monter le millefeuille : une crêpe, une couche de pommes, une crêpe ,une couche de pomme , une crêpe. Décorer avec le caramel aux noisettes et de la confiture de lait.

Millefeuille de crêpes dentelle, pomme tatin et sa confiture de lait

Salade d'asperges, oeuf mollet, huile de basilic et parmesan

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Je sais, je vous l' ai fait complètement dans le désordre.... voici donc l' entrée de ce dernier atelier.

Sur la photo de gauche, on peut voir que notre oeuf mollet est trop cuit, on fera mieux la prochaine fois! Il faut dire que ça papotte beaucoup dans ma cuisine !

Il suffisait de recommencer le lendemain pour avoir un oeuf cuit comme il faut !Il suffisait de recommencer le lendemain pour avoir un oeuf cuit comme il faut !

Il suffisait de recommencer le lendemain pour avoir un oeuf cuit comme il faut !

Salade d’asperges, œuf mollet, huile de basilic et parmesan

Pour 6 personnes

Environ 40 asperges

6 œufs

Salade verte mélangée de préférence

1 botte de basilic

10cl d’huile d’olive

1 gousse d’ail.

3 pincées de fleur de sel

Epluchez les asperges, portez une grande casserole d’eau salée à ébullition, cuire les asperges pendant 8 à 10mn en les conservant un peu croquantes. Les refroidir dans un bol d’eau glacée.

Préparer l’huile de basilic : effeuillez le basilic, pelez la gousse d’ail et la hacher grossièrement. Placer basilic, ail, huile d’olive et sel dans un mixeur et mélangez jusqu’ à obtenir une huile de basilic.

Disposez les œufs pendant 5 mn dans une casserole d’eau bouillante, puis les rafraichir dans de l’eau fraiche. Les écaler délicatement et les rincer si besoin.

Disposez dans vos assiettes un lit de salade, puis les asperges, puis l’œuf mollet, puis un peu de parmesan râpé ; arrosez la salade avec l’huile de basilic et éventuellement un peu de vinaigre balsamique.

La Pavlova

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Il parait qu'en ce moment ce thème est dans tous les magazines, ce n' est pas étonnant, c' est si frais, si léger, parfaitement adapté à un repas de fête un peu copieux, et puis ça peut se décliner selon la saison, selon les fruits que vous avez sous la main.

J'ai choisi une recette aux fraises, il y en aura bientôt dans mon jardin, celles-ci viennent du marché de Saintes, et comme j'aime bien l' alliance des fraises et de la menthe, je les fais reposer un peu ( le marché, ça fatigue) dans un sirop de menthe à peine tiède....

Si les différents éléments peuvent être préparés avant le repas, je trouve préférable de monter la Pavlova juste avant le service, pour préserver le croustillant de la meringue.

La Pavlova

Pavlova aux fraises

Pour 6 personnes

Merci a machine pour son article (voir ici)

La meringue :

4 blancs ( soit environ 120g),
Un sachet de sucre vanillé,
Du sucre(soit environ 240g)

Préchauffer le four à 100°

Peser les blancs.
Compter le double de leur poids en additionnant sucre et sucre vanillé pour avoir le poids de sucre nécessaire à la confection de la meringue.

Monter les blancs en neige, en ajoutant le sucre lorsqu’ils commencent à bien mousser, cuillère par cuillère pour bien les serrer.

Mettre l’appareil dans une poche à douille, avec une douille lisse, et préparer 6 couronnes de 6 à 8 cm de diamètre faire un tour supplémentaire pour que ça forme comme un puits.

Enfourner pour 30mn à 100°, puis 30mn à 90°. Vérifier la cuisson, la meringue doit être craquante en surface et ne doit pas avoir doré.

Les fraises :

250g de fraises,
Une quinzaine de feuilles de menthe, et quelques une pour la déco,
5 cl d’ eau,
50g de sucre

Faire bouillir l’eau avec le sucre, et la menthe ciselée, laisser infuser quelques minutes le temps que le mélange tiédisse.

Laver et équeuter les fraises, les couper en 4 et les ajouter dans le sirop à la menthe. Laisser mariner au frais.

La chantilly :

30 cl de crème fraiche entière liquide,
2 càs de sucre glace.

Placer la crème fraiche et les fouets du batteur dans le congélateur pendant 15 à30 mn, battre la crème très froide, jusqu’à ce qu’elle prenne, ajouter le sucre en pluie en continuant de battre, puis réserver au réfrigérateur.

Le coulis :

125g de fruits rouges frais ou surgelés
20 g de sucre,
1 càs de jus de citron

Mixer ces 3 ingrédients ensemble, passer au chinois s’il y a des grains.

Le dressage :

Dans chaque meringue, répartir de la chantilly, ajouter les fraises égouttées, un peu de coulis, et servir le reste du coulis en saucière.

Le navarin printanier

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Aujourd'hui était jour d'atelier de cuisine à la maison, avec un menu printanier pour préparer Pâques :

Salade d'asperges, oeuf mollet, huile de basilic et parmesan

Navarin printanier

Pavlova aux fraises.

Alors que je me demandais quelle recette j'allais publier en premier, une de mes convives, bien connue pour sa gourmandise, m'a suggéré la Pavlova.... est ce bien raisonnable? on ne commence pas par le dessert ..... Il faudra donc attendre un peu !

c'était délicieux, le couac se situe au niveau des photos, je n'ai pas fait de service à l' assiette, et je pense que nous étions si pressés de goûter que j'ai oublié la photo de l' assemblage !

Cette recette est celle que me faisait mon jeune frère alors en apprentissage de cuisine lorsqu'il voulait me faire plaisir, c'est beaucoup plus long de cuire chaque légume séparément certes, mais si savoureux !!!

Vous imaginez les trois photos rassemblées et vous aurez le navarin !Vous imaginez les trois photos rassemblées et vous aurez le navarin !Vous imaginez les trois photos rassemblées et vous aurez le navarin !

Vous imaginez les trois photos rassemblées et vous aurez le navarin !

Le Navarin printanier

Pour 8 personnes

800g de collier d’agneau, 800g d’épaule d’agneau

2 gros oignons, 1 bouquet garni, 4 gousses d’ ail

2 càs d’ huile, 30 g de farine, Sel, poivre, Eau, 2 tomates

400g de carottes nouvelles,200g de navets nouveaux,250 g de petits oignons

200g de petits pois écossés,400g de pommes de terre nouvelles,Persil haché

Eplucher et émincer les oignons, éplucher et couper en morceaux de taille égale les carottes, faites de même pour les navets. Eplucher les petits oignons. Préparer un bouquet garni. Eplucher les gousses d’ ail. Réservez les légumes séparément après les avoir lavés.

Dégraisser le collier et l’épaule d’agneau, faire chauffer l’huile dans une grande cocotte, et faire rissoler les morceaux d’agneau sur toutes les faces, les égoutter et vider presque toute la graisse.

Dans la même cocotte, faire suer les oignons à feu doux, puis remettre la viande et saupoudrer de 30g de farine (cela s’appelle singer), cuire quelques minutes en remuant, saler, poivrer, mouiller avec de l’eau à hauteur. Porter à ébullition.

Peler ,épépiner et concasser les tomates, les ajouter dans la cocotte avec le bouquet garni et l’ ail haché, dès que l’ébullition est atteinte, couvrir et laisser mijoter au moins 45 mn.

Mettre les carottes lavées dans une casserole avec 30g de beurre, une càs de sucre et de l’eau à hauteur, recouvrir d’un cercle de papier sulfurisé, et faire cuire à feu doux environ 30 mn, vérifier la cuisson à la pointe du couteau, s’il reste encore du liquide, retirer la feuille de papier sulfurisé et poursuivre la cuisson pour qu’il s’évapore.

Procéder de la même façon avec les navets et les oignons.

Cuire les petits pois dans de l’eau bouillante salée.

Cuire les pommes de terre à l’eau ou à la vapeur.

On peut aussi ajouter des haricots verts (400G) mais c’était trop tôt en saison.

Vérifier la cuisson de la viande, si la sauce est un peu liquide, on peut la lier à la maizéna, rectifier l’assaisonnement. Vérifier la cuisson des légumes. Pour servir, je préfère les légumes à part. On peut aussi les mettre quelques minutes dans le fait tout de l’agneau pour que les saveurs se mélangent, à vous de choisir !

Publié dans viande

les galettes de blé noir

Publié le par Isabelle

Bonjour,

La semaine dernière fut trop chargée pour laisser de la place aux petites recettes.....

C'était la semaine du festival plein sud à Cozes(17) , j'ai donné des cours de pâtisserie Africaine aux enfants, et un cours spécial couscous le samedi aux adultes, plein de bons moments de partages et de transmissions chez les enfants comme chez les adultes.

J'ai décidé de revenir à quelque chose de beaucoup plus traditionnel à la maison ! pendant nos années de vie à Lannion, je n'avais jamais vraiment essayé de faire des galettes, il était facile d'en trouver des fraiches, de bonne qualité. Ici, je ne les trouve que sous vide, et fades... Il a fallu trouver une solution !

J'ai essayé pas mal de recettes, et fini par retenir celle-ci que je trouve bien équilibrée, mais je ne sais plus d'où elle vient...

les galettes de blé noirles galettes de blé noir
les galettes de blé noirles galettes de blé noir

Galettes de blé noir

250g de farine de blé noir produite en Bretagne obligatoirement !!!

1/2 càc de sel

1 cas d' huile

1/2 litre d' eau

2 oeufs

Verser la farine et le sel dans un saladier, faire un puits au milieu, y casser les oeufs, et ajouter l'huile, commencer à amalgamer l'ensemble, ajouter l'eau petit à petit pour éviter les grumeaux. Réserver la pâte à température ambiante au moins une heure.

Cuire les galettes dans une poêle bien chaude graissée à l'huile, attention ne pas en mettre trop sinon la pâte va glisser sans adhérer. Si la pâte semble trop épaisse, on peut rajouter un peu d' eau, les cuire plus d'un côté que de l'autre puisqu' elles seront recuites ensuite et réserver jusqu'au repas.

Pour les garnir tout est permis, depuis la complète " jambon oeufs fromage", en passant par la fondue de poireaux au saumon fumé, les épinards au fromage de chèvre, j' en passe et des meilleures.... Ce jour là, j'avais un reste de mélange de légumes à marier avec du jambon et du fromage que j'ai bien apprécié. Alors, on chauffe la poêle à feu doux avec un morceau de beurre, on dispose la crêpe, le jambon, l'oeuf, le fromage, on laisse le fromage fondre et l'oeuf cuire, on referme la crêpe comme on le souhaite et on sert avec du cidre !

les galettes de blé noir
les galettes de blé noir

Pannacotta caramel au beurre salé

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Je vous ai déjà dit comme j'aime le caramel au beurre salé.... voici une recette de panna cotta très bretonne qui plait à tous ceux qui trempent leur cuillère dedans !

On la prépare la veille... si vous souhaitez la démouler, je vous conseille de la placer au congélateur, de la démouler, puis de la placer au réfrigérateur pour qu' elle retrouve une bonne température.

J'avais fait les sablés avec des emporte-pièces carrés et posé les panna cotta dessus.

c 'est un dessert très gourmand, apprécié de mes touristes, le sablé est en dessous, il est facultatif, mais apporte un peu de croustillant...

c 'est un dessert très gourmand, apprécié de mes touristes, le sablé est en dessous, il est facultatif, mais apporte un peu de croustillant...

Pannacotta caramel au beurre salé et son sablé…. Breton

Pour 8 personnes

110g de sucre semoule, 50g de beurre demi-sel en petits morceaux, 50cl de crème liquide tiède, 2 feuilles de gélatine

Mettre la gélatine à réhydrater dans de l’eau bien froide

Verser le sucre dans une casserole et faire un caramel à sec. Lorsqu’il a une jolie couleur, le retirer du feu et incorporer le beurre, petit à petit en mélangeant bien pour qu’il soit bien absorbé par le caramel.Ajouter la crème fraiche tiédie.

Bien travailler le mélange sur feu doux pour qu’il soit bien homogène, le retirer du feu juste avant l’ébullition et incorporer la gélatine bien égouttée.

Verser dans les coupes de services, verrines, ou dans des moules flexipans pour une présentation démoulée.

Mettre au frais pour 3 h minimum, l’idéal est de préparer la Panacotta la veille.

Petit sablé

160g de beurre (demi -sel bien sûr !), 160g de sucre, 4 jaunes d’œufs, 225g de farine, ½ sachet de levure

Mélanger les jaunes et le sucre jusqu’ à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le beurre pommade.

Ajouter la farine et la levure, mélanger à la spatule sans trop travailler la pâte. La réserver au frigo pour une à deux heures.

L’étaler comme une pâte à tarte, découper les cercles avec un emporte pièce, cuire 10 à 12 mn au four préchauffé à 180°.

C' est une vraie petite tuerie
C' est une vraie petite tuerie

C' est une vraie petite tuerie

1 2 > >>