Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ecorces d'oranges confites ou orangettes

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Il est temps de penser à Noël, j'ai pris l'habitude de préparer plein de petites gâteries, chocolats, petits gâteaux....

Aujourd'hui, je vous propose la première . Première parce que nous les aimons beaucoup, et aussi parce qu'il faut anticiper avant de pouvoir s'en régaler,mais également parce qu'il est tout à fait possible de les faire à l'avance : elles se gardent très bien, à condition de ne pas les laisser trainer !!!

justes faites, elles sont brillantes de sucre

justes faites, elles sont brillantes de sucre

Et après l'enrobage de chocolat, vous les préférez comment ?

Et après l'enrobage de chocolat, vous les préférez comment ?

Ecorces d’oranges confites

Il vous faudra commencer par acheter des oranges bio et les manger !

Mais attention à couper les 2 pôles de vos oranges et à les éplucher sans abimer la peau, puisque c’est elle qui vous intéresse. Je mets mes peaux dans le réfrigérateur, couvertes d’un papier étirable, jusqu’à ce que j’ai assez de peaux.

Couper de fines lamelles d’écorce, puis les mettre dans une casserole d'eau froide et porter à ébullition.

Les égoutter puis les remettre dans la casserole. Remettre de l'eau froide et porter de nouveau à ébullition. Répéter l'opération une 3ème fois pour faire disparaître l’amertume de l’écorce de l'orange.

Une fois vos trois ébullitions faites, pesez vos écorces, mettez-les dans une casserole et recouvrez-les de leur poids en sucre.
Versez de l’eau froide à hauteur, placez sur feu très doux et laissez confire tout doucement…

Au bout de 30 à 40 minutes, vos écorces sont devenues (un peu) translucides. Coupez le feu et laissez-les refroidir dans le sirop.

Déposez-les sur une grille pour les faire sécher, je dirai au moins 24h voire 48h

Ensuite, il est possible de les enrober de sucre avant de les mettre dans une boite hermétique, elles se conservent ainsi très bien

Vous pouvez aussi les enrober de chocolat
Faire fondre 2/ 3 du chocolat au bain-marie, puis le verser sur le 1/3 restant. Mélanger l'ensemble pour tout faire fondre, puis tremper les orangettes dedans, les poser ensuite sur un papier sulfurisé ou une silpat et laisser le chocolat durcir.

Et je ne sais pas pourquoi, elles se conservent beaucoup moins longtemps comme ça !

Visitandines au chocolat

Publié le par Isabelle

Bonsoir,

Je feuilletais les recettes des participants au KKVKVK, lorsqu'une recette sucrée salée à la poire sur le blog de Lise http://lescasserolesdelise.blogspot.com,a attiré mon attention.

J'ai alors farfouillé un peu et remarqué cette recette de visitandines, j'avais besoin de réconfort, alors j'ai sauté à pieds joints dans sa recette ! j'ai ajouté des pépites de chocolat, puisque je vous ai dit que j'avais besoin de réconfort !!!

Les visitandines se font normalement dans un moule ovale, je n'ai pas ça et j'ai pris un moule à tartelettes, je pense qu'elles ont un peu trop pris de couleurs...

Le plus long a été d'attendre qu'elles refroidissent, c'était bien marqué .... et puis avec un petit thé roibos vanille ,AAAHHH !!!!

après deux de ces petites visitandines, ça allait beaucoup mieux !!!
après deux de ces petites visitandines, ça allait beaucoup mieux !!!

après deux de ces petites visitandines, ça allait beaucoup mieux !!!

Visitandines au chocolat

Ingrédients:

-140g de sucre glace

-115g de beurre

-90g de poudre d'amandes

-50g de farine

-4 blancs d’œufs

-1 càs de rhum ambré

-2càs de pépites de chocolat au lait

Préchauffez le four à 210°C

  • Faites fondre doucement 115g de beurre dans une petite casserole jusqu'à ce qu'il prenne une coloration dorée.
  • Réservez.
  • Battez les blancs d'oeufs en neige
  • Mélangez la poudre d'amandes et le sucre glace avec les blancs d’œufs
  • Une fois le mélange homogène, incorporez la farine, le beurre fondu , le rhum et les pépites de chocolat.
  • Beurrez le moule de votre choix (ou pas, s'il est en silicone), remplissez les empreintes au 3/4 et enfournez 15 mn , jusqu'à ce que les visitandines soient bien dorées.
  • Laissez refroidir avant de déguster.

Verrine légère de poires et nougatine de noisettes

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Connaissez vous le KKVKVK, c'est un petit jeu de la blogosphère, le plus ancien, je crois :

le KiKiVientKiVeutKuisiner, concours créé par Manue en 2005, et qui perdure encore aujourd'hui au fil des blogs culinaires. Tous les blogueurs peuvent y participer.

Je participe depuis quelques mois, je trouve ça sympa, ça permet de rencontrer de nouveaux blogueurs et blogueuses et de faire provision de quelques recettes !

Cette fois c'est Laura de :http://http://patisserieetcie.blogspot.fr/2014/10/le-kkvkvk-58-cest-parti.html qui organise le jeu puisqu'elle a gagné la dernière édition.

Elle a choisi la poire, très bonne idée de saison ! Je l'aime aussi en salé, mais je vous la propose en sucrée, et toute légère afin de ne pas commencer à gonfler nos poignées d'amour, les fêtes s'en chargeront bien assez comme ça !

Légères mais gourmandes quand même !

Légères mais gourmandes quand même !

Verrines légères de poires et nougatine de noisettes

Pour 4 personnes

3 poires

100ml d’eau

2càs de miel

1càs d’eau de vie de poire

50g de sucre

25ml d’eau

1 càs de jus de citron

50g de noisettes concassées

10g de beurre

2 petits suisses

2 càs de miel

2 blancs d’œufs

15g de sucre en poudre

Quelques heures avant :

Epluchez et coupez les poires en cubes, mettez-les dans une casserole avec le miel, amenez à ébullition, et laissez frémir 5 minutes. Eteignez le feu, ajoutez l’eau de vie de poire et laissez refroidir dans le sirop. Égouttez-les juste avant de monter les verrines.

Préparez la nougatine : préchauffez le four à 170°. Dans une casserole, versez 25ml d’eau, 50g de sucre, une càs de jus de citron et 10g de beurre. Faites chauffer et dès que le sirop atteint l’ébullition incorporez les noisettes, mélangez quelques secondes et retirez la casserole du feu. Versez le mélange sur une toile silicone en étalant délicatement. Faites cuire environ 10 mn, en surveillant la couleur du caramel. Laissez refroidir et cassez la nougatine en morceaux.

Avant de passer à table, mélangez les petits suisses et le miel. Montez les blancs en neige et serrez-les avec les 15 g de sucre quand ils sont presque prêts. Incorporez avec précaution les blancs d’œufs dans le petit suisse.

Il ne reste plus qu’à monter les verrines : dans le fond, du nougat cassé en petits morceaux, puis une càs de mélange au petit suisse, puis les poires, puis du mélange au petit suisse. Terminez par des brisures de nougatine et un plus gros morceau pour la déco.

Crème brûlée à la fève tonka

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Pour clôturer notre menu, il nous fallait un dessert léger... quoique !

J'ai découvert la fève tonka au hasard d'une promenade à Royan, dans une épicerie fine, sur les conseils du vendeur, il y a trois ou quatre ans.

La fève tonka est contenue dans le fruit du teck brésilien, arbre qui peut atteindre jusqu'à 30 m de haut. Elle est originaire des Caraïbes et d'Amérique du Sud. Si elle pousse depuis le Mexique jusqu'au Brésil, c'est au Venezuela, en Guyane et au Brésil qu'on la trouve surtout. Voilà ce que nous dit wikipédia .

Déjà, quand j'ouvre le pot, je me shoote avec son odeur, alors, associée à la vanille ou au chocolat !!! essayez la, et vous comprendrez !

Nous étions si "pressés" de manger nos crèmes que je n'ai pas pensé à faire les photos, heureusement j'en avais dans mes archives ...

Nous étions si "pressés" de manger nos crèmes que je n'ai pas pensé à faire les photos, heureusement j'en avais dans mes archives ...

Crème brûlée à la fève tonka

Pour 6 personnes

8 jaunes d’œufs

1 fève tonka

30cl de lait entier de préférence frais

100g de sucre roux

30cl de crème fraiche liquide

6 càs de cassonade pour la finition

Versez le lait dans une casserole, râpez la fève tonka dans le lait, portez à ébullition, retirez du feu et laissez infuser environ 10mn.

Fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre pour faire blanchir le mélange, incorporez la crème liquide à ce mélange.

Préchauffez le four à 120°

Ajoutez le lait parfumé avec la fève tonka et mélangez.

Placez les plats à crème dans un plat à four, dans lequel vous versez de l’eau chaude (bain-marie), versez délicatement l’appareil à crème avec une petite louche dans les petits plats, à l’ aide d’une petite cuillère, retirez la mousse qui s’est formée à la surface .

Enfournez pour environ 1h15, la crème est légèrement tremblotante au sortir du four.

Laissez refroidir et placez au frigo pour 2 à 3 h.

Au moment de servir, saupoudrez les crèmes d’une fine couche de cassonade et brûler avec un chalumeau de cuisine.

Tartelettes à l'andouillette et aux cèpes

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Voilà pourquoi nous avions besoin de pâte feuilletée lors de nos ateliers de novembre !

Au départ, j'avais prévu tartelettes à l'andouillette et puis, un monsieur fort charmant m'a donné un plein cageot de cèpes ... aussitôt, l'idée de les associer à l'andouillette s'est imposée à moi !

La découverte des cèpes ne date que de cette année pour moi : pas de champignons en Bretagne, du moins pas de cèpes ! ma mamia, que c'est bon ces petites choses là et j'étais très heureuse de les partager avec mes camarades de jeux !

Vous avez vu le feuilleté de nos tartelettes, il valait la peine !
Vous avez vu le feuilleté de nos tartelettes, il valait la peine !

Vous avez vu le feuilleté de nos tartelettes, il valait la peine !

Tartelettes à l’andouillette et aux cèpes

Pour 6 personnes

500g de pâte feuilletée pur beurre

3 andouillettes

2 oignons

500 g de cèpes de chênes de forêts de Charente Maritime

50 g de beurre

20 cl de vin blanc

10 cl de crème fraiche liquide

Persil, sel, poivre

Préchauffez votre four à 190°

Coupez des cercles dans la pâte feuilletée d’environ 12 à 15 cm de diamètre avec un emporte pièce ou un bol, posez les sur une plaque à four, puis une silpat ou une feuille de papier sulfurisée, piquez les, recouvrez-les d’une autre feuille puis d’une autre plaque, enfournez pour 10 à 15 mn selon votre four.

Epluchez et émincez les oignons, faites les fondre dans une poêle avec le beurre

Emincez les champignons et ajoutez-les aux oignons, laissez- les suer, ajoutez la crème fraiche et laisser réduire.

Oter la peau des andouillettes et coupez les en tronçons, faites cuire les morceaux d’andouillette dans une poêle à feu vif quelques minutes en les laissant colorer, puis passer la poêle à 180° au four pendant 5 minutes.

Sur les fonds de pâte feuilletée, répartissez le mélange oignons-cèpes-crème fraiche, au centre des cercles jusqu’à environ 1 cm des bords.

Disposez par-dessus l’andouillette « grillée », et enfournez pour 5 minutes.

Décorez avec du persil plat et servez de suite avec une salade d’endives aux noix .

Pâte feuilletée semi-rapide

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Pour la recette de tartelette des ateliers de novembre, nous avions besoin de pâte feuilletée, une bonne raison pour la mettre au programme !

Mais attention, pas la pâte feuilletée d'école avec le beurre de même consistance que la détrempe, ni la pâte feuilletée inversée avec la détrempe enfermée dans le beurre,Noon !

Je voulais une pâte feuilletée semi rapide, la recette que j'utilise habituellement, à la portée de tout le monde, et qui donne un résultat fort satisfaisant . Chacune a fait son "tour" et notre pâte était très belle, et tellement meilleure pour nos tartelettes aux cèpes et à l'andouille .

J'étale, je replie le haut d'un tiers, puis le bas d'un tiers, et je tourne d'un quart de tour !
J'étale, je replie le haut d'un tiers, puis le bas d'un tiers, et je tourne d'un quart de tour !
J'étale, je replie le haut d'un tiers, puis le bas d'un tiers, et je tourne d'un quart de tour !

J'étale, je replie le haut d'un tiers, puis le bas d'un tiers, et je tourne d'un quart de tour !

Pâte feuilletée semi rapide

Pour 500g de pâte

250 g de farine T45

200g de beurre bien froid

12cl d’eau

1cc rase de sel fin si vous utilisez du beurre doux

Coupez le beurre en petits dés

Sur votre plan de travail, disposez la farine, faîte un puits pour y mettre le beurre. Commencez à amalgamer la farine et le beurre, en ajoutant de l’eau petit à petit, jusqu’à obtenir une boule.

S’il reste de petits morceaux de beurre, ce n’est pas un problème, ils seront absorbés ensuite. La pâte est collante, c’est normal.

En faire un pâton carré, en farinant la surface de la pâte. La placer dans une feuille de papier film, et 15 mn au congélateur. La pâte raffermie sera plus facile à travailler.

Etalez le carré pour obtenir un rectangle, toujours en farinant la surface, rabattez le tiers du haut vers les deux tiers de la pâte, puis le tiers qui est vers vous par-dessus. (On obtient de nouveau un carré) Vous avez fait le premier tour.

Tournez la pâte d’un quart de tour, et recommencez l’opération précédente (2ème tour). Attention, il faudra tourner la pâte toujours dans le même sens. Placez de nouveau la pâte au frigo pour 15 mn. Ce n’est pas habituel dans les recettes de pâte feuilletée rapide, mais je trouve que la pâte est beaucoup plus facile à travailler en procédant ainsi.

Reprenez la pâte, et faîtes les trois tours suivants. A force de fariner légèrement la pâte et le plan de travail entre chaque tour, elle colle beaucoup moins et se travaille beaucoup plus facilement.

Après 5 tours, la pâte est prête, il faut la recouvrir d’un film alimentaire et la laisser reposer au frigo 1 à 2 heures. Elle peut aussi être congelée.

Publié dans tartes

Gratinée à l'oignon et au vin de pays charentais

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Nous avions absolument besoin d'un bon, vrai pain pour cette recette !

Une soupe à l'oignon, voilà une sympathique recette de bistrot pour un atelier . J'avais eu la chance de trouver des oignons roses, notre soupe avait un parfum et un goût, presque sucré, un vrai bonheur même pour ceux qui n'aiment pas la soupe à l'oignon. Et nos croutons, faits avec notre pain........

Gratinée à l'oignon et au vin de pays charentais

Gratinée à l’oignon et au vin de pays charentais

Pour 6 personnes

1 kg d’oignons

50 g de beurre demi-sel (évidemment !)

25g de farine

25cl de vin blanc sec de Charente

2 l de bouillon de volaille fait avec du fond de volaille ou du bouillon cube selon votre goût

6 tranches de pain de campagne ou 18 tranches de baguette de campagne

150 g de gruyère râpé

Sel, poivre, muscade

Epluchez et émincez finement les oignons, puis les faire fondre dans un grand fait-tout en remuant régulièrement pour ne pas les laisser colorer trop vite.

Singer avec la farine, puis mouiller avec le vin blanc en remuant jusqu’à ce que le mélange soit lisse. Ajouter alors le bouillon de volaille chaud, assaisonnez ( sel : attention, le bouillon cube est déjà salé, poivre et muscade)

Baissez le feu lorsque l’ébullition est atteinte et laissez cuire environ 30mn.

Faire griller les tranches de pain.

Lorsque la soupe est prête, la répartir dans de petits bols pouvant supporter le grill du four, disposer dessus les tranches de pain et le gruyère râpé et faire gratiner sous le grill.

Je n’ose pas faire comme ça, de peur de faire claquer les bols…. Aussi, je grille mon pain, j’étale une fine tranche de beurre, je recouvre de gruyère et je fais gratiner au four. Je n’ai plus qu’à répartir la soupe dans les bols et poser les tranches de pain dessus.

Le Pain de Campagne de Jeanne

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Allez, il est temps que je publie les recettes des ateliers de novembre !

On me demande souvent de faire du pain, oui, mais le pain, avec ses périodes de pointage,de façonnage, d'apprêt .... sans oublier le pétrissage ... ce n'est pas vraiment adapté à un atelier !

Mais voilà, quelques jours avant le premier atelier de ce mois, bing, une recette de Jeanne, bing, un pain rapide sans pétrissage :

http://www.latabledejeanne.net/article-pain-campagnard-en-cocotte-sans-petrissage-125014864.html

Je ne pouvais pas éviter de la partager cette recette, pour le plus grand plaisir de mes camarades de jeux !

Je n'ai pas eu le temps de prendre une photo de ce pain avant qu'il soit entamé !

Je n'ai pas eu le temps de prendre une photo de ce pain avant qu'il soit entamé !

Le pain de campagne de Jeanne

(pain en cocotte de fonte, sans pétrissage)

270g de farine T55

180g de farine T110

50g de farine de seigle

1 sachet de levure de boulanger sèche (type briochin)

1,5càc de sel

1,5càc de sucre

350ml d’eau tiède (entre 30°et 35°)

Prélevez 50 ml d’eau pour diluer la levure dans un petit cul de poule, saupoudrez d’une pincée de farine et laissez reposer 15 mn. La levure va se « réveiller » et mousser, plus ou moins.

Dans un cul de poule, mélangez toutes les farines, le sel et le sucre. Attention, le sel ne doit pas être en contact direct avec la levure sous peine de la tuer, et oui, le pain, c’est vivant !

Faites un puits, verser l’eau et la levure, mélangez avec une cuillère en bois.

Chemisez une cocotte en fonte de papier sulfurisé, et y déposez la pâte, saupoudrez le pâton d’un peu de farine, fermer la cocotte et enfournez 1h30 à 50°.

Et on n’ouvre plus la cocotte pour regarder s'il se passe quelque chose !

Après le temps de pousse d’une heure, monter le thermostat à 240° et cuire 50mn.

A la fin de la cuisson, sortir le pain de la cocotte et laissez refroidir sur une grille, ce qui sera le plus dur tellement l’envie de goûter va vous tenailler !!!

Vous avez vu comme la mie est belle ? D'ailleurs c'est l'heure du petit déjeuner pour moi !

Vous avez vu comme la mie est belle ? D'ailleurs c'est l'heure du petit déjeuner pour moi !

Un atelier particulier

Publié le par Isabelle

Bonjour,

J'ai pris tellement de retard sur mes photos à cause de mes soucis d'ordinateur que je me retrouve avec une montagne de documents que je n'arrive pas à utiliser !

Il faut quand même que je vous parle d'un atelier particulier ....

J'ai été contactée en septembre par le directeur de l'agence MAAF de Saintes qui voulait organiser une journée à la maison avec cours de cuisine le matin, et réunion l'après midi.

Nous avions déjà eu l'occasion d'accueillir un séminaire d'entreprise, la maison s'y prête, alors avec un cours de cuisine ? bien sûr !

Le patron m'a donné carte blanche, n'a pas demandé à me rencontrer avant, confiance totale, c'est chouette !!!

Audrey s' était brûlée quelques jours avant, et s'est coupé le pouce dès les premières minutes... à chaque problème sa solution !

Audrey s' était brûlée quelques jours avant, et s'est coupé le pouce dès les premières minutes... à chaque problème sa solution !

Alors, le jour J, une joyeuse équipe de 7 personnes a pris "possession" de ma cuisine, avec des niveaux et des attentes différentes

Un atelier particulier

Les hommes ont fait la pâte à tarte, tout étonnés d'en être capables

Un atelier particulier

Les femmes se sont attelées aux poivrons et au poisson.

Au terme d'une matinée de travail dans la bonne humeur, nous avons mangé ensemble, et il faisait si beau qu'ils ont pu travailler dehors...Et comme la bonne chère n'engendre pas la mélancolie je ne doute pas que leur après midi a été fructueux .

Conclusion: une belle expérience pour eux, comme pour moi .

Panna Cotta mûre ( à la confiture de ma cagouille )

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Lorsque j'ai vu cette recette chez Perrine : http://perrinecuisine.overblog.com/2014/10/panna-cotta-peche-verveine-a-la-confiture-l-epicurien.html Je me suis dit voilà un truc sympa. J'aime beaucoup la pannacotta, c' est un dessert léger, qui fond dans la bouche, vraiment agréable à la fin d' un repas .

J'ai des moules de ce style, voyons voir ce que je peux en faire !

les voici, juste en sortant du congélateur

les voici, juste en sortant du congélateur

Je n' avais pas le temps de faire des sablés, mais sur un lit de gavotes et avec une coque de chocolat, c' était un dessert très joli et savoureux !

Je n' avais pas le temps de faire des sablés, mais sur un lit de gavotes et avec une coque de chocolat, c' était un dessert très joli et savoureux !

Panna Cotta à la confiture de mûre maison

250ml de crème fraiche liquide à 30%

150 g de confiture de mûres sans morceaux

2 feuilles de gélatine

Mettre à tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau très froide

Mettre la crème sur le feu pour l'amener à l’ébullition, puis retirer du feu et ajouter la gélatine essorée. Bien mélanger.

Verser dans des demi-sphères en silicone ( Guy Demarle pour moi), laisser refroidir, puis placer la pannacotta au Congélateur pour 2 heures.

Démouler dès la sortie du congélateur et laisser revenir à température dans le frigo .

Au moment de servir, poser vos demi-sphères sur une galette bretonne, ou des gavotes, décorez avec des fruits, de la chantilly, du chocolat tiède, bref, à vous de jouer !

1 2 > >>