Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Petits fours épinards et saumon

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Et voici la dernière recette de l'année !

Cette recette est une grande classique des conseillères Demarle, habituellement proposée en gâteau roulé. OK mais je préfère vous le proposer avec cette présentation, beaucoup plus glamour et festive !

Je suis presque sûre que vous avez tout ce qu'il vous faut dans votre frigo et vos placards, le fromage peut être n'importe lequel pourvu qu'il se tartine bien, le saumon peut également être remplacé par du jambon de pays, du serrano.... et les épinards par une julienne de légumes cuites avant d'être mélangée aux œufs

je rouve ça si joli, comment y résister ?

je rouve ça si joli, comment y résister ?

Petits fours aux épinards et au saumon

Pour 6 personnes :

500g d’épinards hachés cuits ( meilleur avec des épinards frais ou surgelés, mais à défaut, une boite peut faire l'affaire)

5 œufs

250g de fromage « ail et fines herbes » à température ambiante ( si vous n' aimez pas, un fromage frais, type Saint Moret sera très bien aussi)

250g de saumon fumé

1 citron

Préchauffez votre four à 210°, et placez votre flexipat sur la plaque perforée, (à défaut une plaque à pâtisserie chemisée de papier sulfurisé).

Égouttez les épinards.

Dans un cul de poule, battez les œufs en omelette, ajoutez les épinards.

Versez la préparation dans le flexipat, étalez de façon égale .

Enfournez pour 25à30mn thermostat 210°

Pour démoulez votre "omelette aux épinards", placez une toile de silicone dessus, puis une plaque à pâtisserie, puis retournez l’ensemble et "pelez" le flexipat.

Étalez ensuite le fromage, avec une cuillère, et coupez votre préparation en petits dés de 2 cm de côté. Coupez le saumon fumé de la même manière et posez les carrés de saumon sur votre "omelette aux épinards" recouverte de fromage. Il ne vous reste plus qu'à les superposer deux par deux et à les maintenir avec une pique. Placez vos canapés au frigo quelques heures.

Au moment de servir, vous pourrez les "arroser" avec quelques gouttes de citron, également les décorer avec quelques tranches fines de citron.

Vous n’aimez pas les épinards ? L'homme de la maison non plus... et pourtant il en mange et trouve ça très bon !

Un bon pain, et rien d'autre ou presque !

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Après les agapes de Noël, et avant les repas de toute fin d'année, il va falloir penser à éliminer, alors : au pain sec et à l'eau !

Bon, on peut aller jusqu'à la soupe, et si le pain est bon...

Chez nous, le pain est fait maison, c'est devenu une habitude de vie, parfois j'achète une baguette pour faire plaisir à Monsieur !

Dans celui ci, j'ajoute un peu de farine de maïs pour le goût et la couleur !

La façon dont le pain monte est toujours pour moi une source d'étonnement ...La façon dont le pain monte est toujours pour moi une source d'étonnement ...

La façon dont le pain monte est toujours pour moi une source d'étonnement ...

Pain complet et farine de maïs

250g de farine T55

200g de farine T 110

50g de farine de maïs

1 sachet de levure déshydratée

1càc bombée de sel

330ml d’eau tiède

20g de beurre mou

Versez les trois farines dans le bol de votre robot et mélangez à la spatule. Creusez un puits, versez la levure et environ 50ml d’eau, saupoudrez d’un peu de farine.

Laissez la levure se réveiller, cela va mousser dans le puits.

Vous pouvez alors commencer le pétrissage en ajoutant le reste de l’eau, puis le sel qui ne doit jamais être en contact direct avec la levure, puis le beurre en petits morceaux. Pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène et lisse.

Laissez la pâte dans le bol du robot, couvrez la d’un torchon et laissez lever entre 30mn et 1h pour que la pâte double de volume (cela dépend de la température de la pièce).

Déposez votre pâte sur votre plan de travail fariné. Ecrasez là avec la paume de votre main pour la vider de son air. Partagez votre pâte en deux et formez vos deux miches, plus ou moins rondes selon votre goût, déposez les sur votre plaque de cuisson.

Laissez encore lever sous un torchon, jusqu’à ce que vos pains doublent de volume.

Préchauffez votre four à 230°, incisez votre pain selon le motif de votre choix, vaporisez les pains avec de l’eau et saupoudrez-les d’un peu de farine.

Enfournez pour 15 mn à 230°, puis 30 mn à 160°. Le pain est cuit lorsqu’il sonne le creux si on tape sur son dos. Laissez refroidir sur une grille.

Et voilà le résultat !

Et voilà le résultat !

Rôti de boeuf en croute, sauce foie gras

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Cette recette vient tout droit de chez Jeanne http://www.latabledejeanne.net.

Comme les enfants ne sont pas tous venus en même temps, c'est tous les jours Noël, une aubaine pour permettre à la cuisinière de tester de nouvelles recettes !

Alors, j'ai utilisé une pâte feuilletée faite maison http://ma-cagouille-leblog.over-blog.com/2014/11/pate-feuilletee-semi-rapide.html, mais vous pouvez aussi utiliser une pâte feuilletée du commerce. Jeanne en préconise trois, mais je pense que si vous utilisez des pâtes carrées, deux doivent pouvoir suffire .

J'avais mis mon rôti dans un plat : erreur, il a été très difficile de le démouler, il vaut mieux le mettre sur un silpat ou une feuille de papier sulfurisé

avant cuisson et juste en sortant du fouravant cuisson et juste en sortant du four

avant cuisson et juste en sortant du four

Bon appétit !

Bon appétit !

Rôti de bœuf en croute, sauce foie gras

INGREDIENTS (pour 8 personnes)
1,5 kg de rôti de bœuf
une pâte feuilletée faite maison avec 500g de farine : http://ma-cagouille-leblog.over-blog.com/2014/11/pate-feuilletee-semi-rapide.html
4 cuillères à soupe d'huile
300gr de champignons de Paris

25g de morilles séchées (mon petit plus par rapport à Jeanne)
100 gr de foie gras (en dehors des fêtes, on peut faire ce plat sans foie gras, et servir avec une sauce au roquefort)
30 gr de beurre
2 œufs
4 échalotes
3 gousses d'ail
1 bouquet de persil
1 cuillère à soupe de cognac
sel, poivre, noix de muscade

PREPARATION
La veille, dans une cocotte, dorer la viande sur tous les côtés, avec les 4 cuillères d'huile. Laisser refroidir.

Faites tremper les morilles dans un saladier plein d’eau pour les réhydrater et les laver.
Peler ail, échalotes et laver le persil, hacher le tout. Dans une poêle, faire fondre le beurre, ajouter la persillade et faire revenir quelques minutes. Nettoyer et laver les champignons de Paris et les morilles, les hacher dans le bol mixer. Oter la persillade de la poêle et réserver, mettre à la place le hachis de champignons et faire évaporer l'eau à feu vif. Ajouter la persillade, du sel, du poivre, une pincée de muscade râpée et la cuillère de Cognac. Cuire le tout 5 mn à feu doux. Laisser refroidir puis ajouter l'œuf battu et mélanger.

Etalez la pâte feuilletée sur une plaque de cuisson chemisée d’un papier sulfurisé de façon à obtenir un rectangle (garder le papier).
Oter la ficelle du rôti froid. Déposer un rectangle de hachis de champignons au centre de la pâte de la taille du rôti.
Poser dessus la viande, saler et poivrer, le tartiner de 100 gr de foie gras environ. Re tartiner avec le hachis de champignons, presser bien avec les mains.
Casser le dernier œuf en séparant le blanc du jaune. Avec un pinceau, badigeonner la pâte de blanc d'œuf et la rabattre sur le rôti en pressant à nouveau avec les mains
Dorer le tout au pinceau avec le jaune d'œuf allongé d'un peu d’eau. Avec le reste de pâte faire des découpes à l’emporte-pièce et les poser sur le rôti pour le décorer, dorer également les décors.
Percer la pâte de trous avec la pointe du couteau pour que la vapeur s'échappe pendant la cuisson.
Découper le papier cuisson superflu.
Mettre au frais jusqu'au lendemain.

C'est très pratique de préparer son plat la veille.

Le jour même, sortir la viande 1 heure avant la cuisson.
Préchauffer le four à 220° et cuire 30/35mn (5 à10 mn de plus si vous aimez la viande bien cuite) la pâte doit être joliment dorée. A la fin de la cuisson, ouvrir le four.
La viande peut attendre quelques minutes avant d'être découpée.

SAUCE FOIE GRAS

INGREDIENTS

100 gr de foie gras
2 échalotes
20 gr de beurre
15 cl de vin blanc
20cl de crème allégée
1 cuillère à soupe d'armagnac

PREPARATION

Faire fondre les échalotes hachées finement dans le beurre, déglacer avec le vin blanc sec et laisser réduire de moitié. Ajouter la crème allégée, chauffer doucement. Ajouter le foie gras en petites parcelles et une cuillère à soupe d'armagnac. Mélanger, tenir au chaud au bain marie sans faire bouillir jusqu'au moment de servir, j’ai passé la sauce au blender pour qu’elle soit plus liée

J’ai servi mon rôti avec une fondue d’endives à l’orange et au miel, et des gaufres de pommes de terre. Mon rosbif était très large et aurait supporté 5 mn de cuisson en plus, même si son poids était le même que dans la recette de Jeanne

Ils sont beaux mes petits et puis ils sont gentils avec leur maman, dit Adeline qui aime bien me taquiner ...

Ils sont beaux mes petits et puis ils sont gentils avec leur maman, dit Adeline qui aime bien me taquiner ...

Pierrot, mon fils ainé, et Adeline sa femme sont arrivés samedi pour fêter Noël . Comme j'aime bien bricoler, même si je n'ai pas assez de temps, je leur ai fait à chacun un tablier de cuisine !

Ils sont déjà très beaux sans, mais avec c'est encore mieux!

Mes deux grands ont trouvé ces petits tortillons pour les pieds de verre sur un marché de Noël à Rennes, je trouve ça ravissant

Mes deux grands ont trouvé ces petits tortillons pour les pieds de verre sur un marché de Noël à Rennes, je trouve ça ravissant

Publié dans viande

Riz parfumé au filet mignon de porc

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Ah, une petite recette toute simple pour le soir !

Chez nous les fêtes sont à épisodes, les enfants ne peuvent pas venir tous en même temps, et j'ai l'impression de fêter Noël tous les jours, ou presque ! heureusement ce soir c'est une petite recette toute simple : du riz, du filet mignon, quelques épinards et des épices, afin d'obtenir un plat aux saveurs asiatiques

Riz parfumé au filet mignon de porc

Riz parfumé au filet mignon de porc

Pour 4 personnes

½ filet mignon de porc

1càs de sucre

4càs de sauce soja

1càs de vinaigre de riz

2 gousses d’ail

1 oignon

200g de riz basmati

1càc de curcuma

1/2càc de curry

1càs d’huile d’arachide

3 galets d' épinards en branche surgelés

Epluchez et émincez l’oignon et l’ail, découpez le filet mignon de porc en cubes de 2 cm environ. Réunissez : l’ail, l’oignon, le sucre, la sauce soja, le vinaigre de riz dans un cul de poule. Ajoutez la viande et laissez mariner environ deux heures au frigo.

Egouttez la viande, en gardant la marinade. Dans une sauteuse qui peut aller au four, verser l’huile d’arachide et quand elle est chaude, y verser les oignons et l’ail, laissez fondre à feu doux.

Allumez le four à 180°

Mesurez le volume du riz, car il vous faudra une fois et demie le volume du riz en eau.

Quand les oignons sont fondus, ajoutez le riz, et mélangez bien. Ajoutez dès que le riz sera transparent l’eau, la marinade, le curry et le curcuma. Laissez sur le feu le temps d’amener le tout à ébullition, puis glissez votre fait tout dans le four pour 18 mn.

Faites cuire vos galets d'épinards 10 à 12 mn avec un fond d'eau.

Au bout de 10 mn, faites saisir la viande dans une poêle chaude pendant 3à4 mn, puis ajoutez-la au riz, mélangez bien,ajoutez les épinards bien égouttés, mélangez encore remettez dans le four, le temps de finir la cuisson.

Encore quelques minutes de patience et voilà un bon plat complet et parfumé

Monts et Merveilles, si si, je vous en promets !

Publié le par Isabelle

N'est ce pas que c'est beau ?

N'est ce pas que c'est beau ?

Bonjour,

Après 4 mois de régime et 7 kg en moins, l'idée de faire une vraie bûche à la crème au beurre me donnait presque la nausée, des écarts pour Noêl : ok, mais quand même !!!

J'avais repéré cette recette depuis longtemps, mais pas encore testée.

Dans le Régal, elle était proposée avec des fruits rouges, mais l'hiver, je préfère les agrumes.

Mon dessert était beau ! et puis s'il comporte des calories quand même ( toute la famille n'est pas au régime) du moins est il très léger en bouche, et bien parfumé.

La meringue peut se faire la veille. A part la chantilly : aucune difficulté. Tout se prépare avant le repas, il ne reste plus que l'assemblage à la dernière minute, et là on s'amuse ! j'avais même mis des petits bonbons boules en chocolat. N'hésitez pas à ajouter un peu de Grand Marnier dans le coulis de chocolat, il sera plus parfumé.

Amateurs de Pavlova, n'hésitez pas !

ET VOILA LE TRAVAIL , TOUTE LA FAMILLE A APPRECIE !ET VOILA LE TRAVAIL , TOUTE LA FAMILLE A APPRECIE !
ET VOILA LE TRAVAIL , TOUTE LA FAMILLE A APPRECIE !ET VOILA LE TRAVAIL , TOUTE LA FAMILLE A APPRECIE !

ET VOILA LE TRAVAIL , TOUTE LA FAMILLE A APPRECIE !

Monts et Merveilles

Cette recette est inspirée de la Pavlova et d’une recette du Régal n°56

Pour la meringue :

4 blancs d’œufs, si possible clarifiés quelques jours à l’avance, et à température ambiante

120g de sucre semoule

100g +20g de sucre glace tamisé

1 citron vert bio

Pour la chantilly :

20cl de crème fraiche et le quart d’un pot de mascarpone, 1 càs de sucre

Pour la garniture aux agrumes

8 kumquats

1 clémentine ou deux

½ pamplemousse

Pour le coulis de chocolat

30g de chocolat noir

30g de crème fraiche

2 fruits de la passion

30 g de beurre

Commencez par les couronnes de meringue :

Sur deux feuilles de papier sulfurisé tracez deux gabarits de 22 cm de diamètre (j’ai pris un moule à manqué). Puis, à l’intérieur de chacun des cercles, dessinez de petites cercles de 6 cm de diamètre (j’ai pris un verre), afin de dessiner les deux couronnes .Retournez les feuilles et placez chacune d’ entre elle sur une plaque de cuisson.

Commencez à monter les blancs en neige au robot, avec un peu de sucre semoule. Commencez doucement, puis augmentez progressivement la vitesse, en ajoutant en plusieurs fois sucre semoule et sucre glace, jusqu’à ce que la meringue fasse le bec d’oiseau.

Arrêtez votre robot, zestez le citron au-dessus du bol, mélangez doucement à la maryse.

Garnissez une poche à douille, commencez par déposer une noisette de meringue aux 4 coins des plaques de cuisson pour coller la feuille de papier sulfurisé avec les gabarits dessinés.

Dressez côte à côte des boules de meringue jusqu’à ce qu’elles se touchent, saupoudrez les de sucre glace avec une petite passoire à maille fine.

Enfournez les couronnes pour 1h30 à 2h à 100°c maximum.

Les couronnes peuvent être faîtes la veille et conservé dans un lieu sec.

La garniture :

Placez les kumquats dans une casserole, couverts d’eau avec une càs de sucre. Amenez à ébullition, laissez bouillir 5 mn, égouttez et laissez refroidir. Ainsi ils seront plus tendres et moins amers. Coupez-les en deux

Epluchez les clémentines et détaillez les quartiers, levez les suprêmes du demi-pamplemousse.

Réservez les agrumes.

La sauce au chocolat et fruits de la passion :

Faites fondre le chocolat, ajoutez la crème fraiche et mélangez, ajoutez le beurre, et quand le mélange est bien lisse, ajoutez un des 2 fruits de la passion.

La chantilly :

Placez le mélange crème –mascarpone au congélateur pour 15 mn. Montez la crème en chantilly ajoutez une càs de sucre, mettez en poche et réservez au frigo.

Montage : disposez une première couronne sur le plat de service, garnissez de tourbillons de chantilly (2/3 de la quantité totale) puis de la sauce au chocolat. Disposez les agrumes sur la chantilly et le chocolat. Ajoutez la deuxième couronne, le reste de la chantilly et les grains du deuxième fruit de la passion.

Publié dans gros gâteaux

Bar au beurre de gingembre, riz basmati et fenouil

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Chez nous, ce n'est pas nouveau, on aime le poisson, réveillon de Noêl ou pas !

La volaille, je préfère la proposer le lendemain midi, et là....

Le bar est un poisson fin qui aime beaucoup le beurre blanc, mais la petite touche de gingembre lui apporte un petit plus raffiné, bref les assiettes ont bien été vidées !!!

En ce moment, j'ai un chef photographe, vacances obligent, qui me mitraille en cours de travail, après avoir dressé le riz quand même ...

la sauce peut attendre !

la sauce peut attendre !

ne pas oublier les baies roses pour le goût et la déco

ne pas oublier les baies roses pour le goût et la déco

J'ai étrenné mon dernier jouet ...

J'ai étrenné mon dernier jouet ...

Bar au beurre de gingembre, riz basmati et fenouil

Pour 4 personnes

4 pavés de bar mis en filet par votre poissonnier (avec la peau)

1 fenouil

200g de riz

20cl de vin blanc bien sec

1 échalote

4cm de gingembre

120g de beurre

6cl de crème fraiche entière liquide

Coupez le fenouil en deux, puis émincez-le finement, faîtes le cuire à la vapeur.

Ciselez l’échalote, détaillez le gingembre en fine julienne, déposez les dans une casserole avec les 20 cl de vin blanc, amenez à ébullition et laissez infuser 10 mn hors du feu et couvert.

Mettez le riz à cuire, puis égouttez le quand il sera cuit, il suffira de le réchauffer un peu si besoin.

Vérifiez vos pavés de poisson, désarétez les si besoin, lavez les et essuyez les bien.

Coupez le beurre en petits morceaux.

Préchauffez votre four à 180°

Préparez la sauce : faites réduire le vin blanc à feu doux avec échalote et gingembre, quand il reste une à deux càs de liquide, passez le au chinois, puis ajoutez la crème liquide . Portez à ébullition, et hors du feu, ajoutez le beurre petit à petit en fouettant la sauce. Assaisonnez et réservez la sauce au bain marie chaud.

Faîtes saisir les pavés de poisson dans une poêle bien chaude, côté peau pendant 2à3 mn, puis tournez vos pavés côté chair après les avoir légèrement salés, et enfournez pour 5 à 8 mn selon l’épaisseur du poisson et votre goût,

Pour les miens 5 mn étaient tout à fait suffisantes.

Commencez à dresser avec des cercles, le riz, surmontez le du fenouil, salez et poivrez, et disposez un peu de baies roses.

Ajoutez le filet de bar, côté peau visible, décorez d’un peu de sauce, et servez le reste de la sauce en saucière.

Et voilà, même à la lumière artificielle, vous en pensez quoi de mon assiette ?

Et voilà, même à la lumière artificielle, vous en pensez quoi de mon assiette ?

Pain d'épices aux spéculoos d'après Cyril lignac

Publié le par Isabelle

Bonjour,

je ne comprends pas tout tout ce que j'ai fait, j'ai publié cette recette hier, et cet après midi, je ne la retrouve pas ! pourtant, je suis sûre, j'avais eu des gentils petits mots....

Bref, je la remets !!!

Cette recette de pain d'épices est vraiment très parfumée et très moelleuse, un vrai plaisir.

Le flou "artistique" de la première photo est indépendant de ma volonté, plutôt du au fait que j' avais oublié l'appareil photo toute la nuit, dans le froid humide de ma voiture ! Je l'ai trouvée tout à fait de circonstance ....

alors, avec ou sans la buée ?alors, avec ou sans la buée ?

alors, avec ou sans la buée ?

Le pain d’épices aux spéculos (recette inspirée de Cyril Lignac)

Pour un moule à cake de taille normale

210g d’eau

90g de sucre roux

200g de miel

190g de farine

1 càc de bicarbonate

5g d’épices à pain d’épices

Le zeste d’un citron

Le zeste de la moitié d’une orange

130g de beurre (toujours demi-sel chez moi)

60g de spéculos

La veille : dans une casserole, mettez l’eau, le sucre, les épices, le miel, les zestes d’agrumes, portez à ébullition, et laissez infuser hors du feu à couvert, environ 10 mn

Faites fondre le beurre, le laisser refroidir.

Dans un cul de poule, disposez la farine et le bicarbonate, écrasez les spéculos avec un rouleau à pâtisserie et les ajouter dans le cul de poule.

Creusez un puits et versez le mélange infusé, bien mélanger pour avoir un appareil homogène. Ajoutez le beurre fondu, et mélangez de nouveau.

Versez l’appareil dans un moule à cake (beurré et fariné si besoin) et réservez une nuit au frigo.

Le lendemain, préchauffez le four à 160], et enfournez votre pain d’épices pour 45 à 50 mn selon votre four.

Laisser tiédir et démoulez sur une grille.

Publié dans gros gâteaux

"Bäsler Lackerli" ou pain d'épices aux fruits confits

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Pour moi, aujourd'hui, c'était une journée pain d'épices et bricolage de Noêl.... J'aime bien en préparer plusieurs différents, alors aujourd'hui, un pain traditionnel alsacien, et un pain d'épices au spéculoos, les enfants vont arriver, il y aura des amateurs !

Je n'ai aucune origine alsacienne, mais voilà plusieurs années déjà que nous avons adopté celui là, parfait pour les cadeaux gourmands. Par contre aujourd'hui, j'ai raté mon glaçage, je n'avais pas assez de sucre glace et voilà ! bon, pas trop grave, il est bon quand même.

Par contre, il y a un truc qui me toupine, dites moi, les filles de l'Est, dans le pain d'épices "traditionnel", il y a des œufs ou pas ?

Juste sorti du four, avant le glaçage

Juste sorti du four, avant le glaçage

Avant le passage des premiers gourmands, quoique !
Avant le passage des premiers gourmands, quoique !

Avant le passage des premiers gourmands, quoique !

Bäsler Lackerli

Pour une plaque à pâtisserie

375g de farine t55

125g de sucre

5 cl de lait

1càc de bicarbonate

100g d’amandes hachées

40g d’oranges confites

30g de citron confit

30 g de cerises confites

5g d’épices à pain d’épices

200g de miel liquide

5 cl d’eau de vie de mirabelle (facultatif)

Pour le glaçage

2cl d’eau de vie de mirabelle

200g de sucre glace

Préchauffez le four à 180°

Taillez vos fruits en brunoise.

Mélangez la farine, le sucre, le bicarbonate, les amandes hachées (plus ou moins finement selon votre goût), les fruits confits, et les épices à pain d’épices, ajoutez le miel liquide et l‘ eau de vie, ainsi que le lait.

Travaillez bien la pâte à la main, elle est dense un peu comme une pâte à tarte.

Etalez la pâte sur une plaque chemisée de papier sulfurisé, ou un flexipan plat, sur une épaisseur d’un cm environ.

Enfournez pour 15 à 18 mn.

Préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace et l’eau de vie, vous allez obtenir une pâte épaisse à badigeonner au pinceau sur le pain d’épices cuit, mais encore tiède.

Enfournez pour 3 mn de plus à 210 °

Laisser tiédir, démoulez, et coupez en petits carrés d’environ 2cm de côté.

Petites brioches pour le matin de Noël

Publié le par Isabelle

Bonjour,

de jolies petites brioches pour le matin de Noël : ça vous tente ?

Cette recette est toute simple, avec une pousse à froid qui donne d' excellents résultats et un peu de farine de maïs qui donne une jolie couleur et une saveur incomparable.

Vous pouvez les faire la veille et les réchauffer quelques minutes au four, ou même les congeler quelques jours et les décongeler au micro-ondes. Rien de vous interdit d'en laisser une pour le Père Noël, au cas où il aurait une petite faim, si vous avez la chance de recevoir sa visite !

Avouez que c' est sympa pour un petit déjeuner de fête !Avouez que c' est sympa pour un petit déjeuner de fête !

Avouez que c' est sympa pour un petit déjeuner de fête !

Petites Brioches pour le matin de Noël

Pour une vingtaine de petites brioches

400g de farine t 45

100g de farine de maïs

2 sachets de levure déshydratée

25 cl de lait

2 œufs

50g de sucre

1càc et demie de sel fin

120g de beurre en morceaux

1 jaune d’œuf,

150g de raisins secs, vous pouvez aussi mettre des fruits confits

Dans le robot, disposer la farine et le sucre, creuser un puits et verser la levure. Tiédir légèrement le lait et en verser 10 cl dans le puits, mélanger avec une cuillère en bois, saupoudrer d’un peu de farine, et laisser la levure se réveiller environ 10 mn, elle va mousser.

Mettre le robot en marche, ajouter le lait, et les œufs battus, puis le sel qui ne doit jamais être en contact direct avec la levure sous peine de la rendre inactive.

Quand le mélange est homogène, ajouter le beurre en petits morceaux et continuer à mélanger jusqu’à ce que le beurre soit bien intégré.

Stopper le robot, laisser la pâte dans le bol, filmer et mettre au frigo pour environ 6h, la pâte va doubler de volume.

Etaler la pâte sur votre plan de travail, ajouter les raisins, et diviser la pâte en une vingtaine de petits pâtons, à déposer sur deux silpat (elles vont grossir, ne pas trop les tasser !)

Laisser lever 1 à 2h jusqu’à ce que les pâtons aient doublé de volume.

Préchauffez le four à 170°.

Badigeonnez vos brioches au jaune d’œuf détendu d’un peu de lait, et enfournez pour 20 à 30 mn suivant la taille de vos brioches et votre four.

Sortir les brioches et les laisser refroidir sur grille

Bûche traditionnelle crème au beurre café

Publié le par Isabelle

Bonjour,

La buche traditionnelle à la crème au beurre, ça ne plait pas à tout le monde ...

C'est vrai que celles du commerce sont souvent trop garnies en crème, évidement, elles sont vendues au poids et la crème pèse plus lourd que le biscuit ....

à la maison, invariablement, on me réclame une bûche au café, l'année dernière, j'en avais aussi fait une au Grand Marnier , pour doubler le plaisir.

J'ajoute que la bûche supporte très bien le congélateur : l'an passé, j'ai gardé la part de mon 2ème fils, en mission en mer, jusqu'à son retour en avril !

La plus grosse difficulté de la bûche réside dans la crème, et puis en ce qui me concerne, il faut penser à acheter du beurre doux, ce qui n' existe pas chez moi .... Il m' est arrivé de faire ma crème avec du beurre demi-sel, mais ce n' est pas top !

Bûche traditionnelle crème au beurre café
Bûche traditionnelle crème au beurre café

Bûche traditionnelle à la crème au beurre café

Pour le biscuit

2 œufs

2 jaunes d’œufs

80+20g de sucre

30g de farine + 25g de maizena

2 blancs d’œufs

Dans un cul de poule, battez au fouet 2 œufs et 2 jaunes avec 80g de sucre. Faites chauffer le mélange au bain marie, jusqu’à ce qu’il atteigne une température de 40°, il doit être tiède. Dès que le mélange est à la bonne température, retirer le cul de poule du feu et continuer à mélanger jusqu’à l’obtention d’une jolie mousse . Les jaunes doivent être blanchis et avoir triplé de volume.

Incorporez la farine mélangée à la maizéna à votre appareil.

Préchauffez le four à 210°

Montez 2 blancs en neige en incorporant les 20g de sucre restants quand ils commencent à mousser.

Mélangez au fouet 1/3 de vos blancs à la pâte pour la détendre, puis le reste de vos blancs en mélangeant délicatement à la spatule.

Placez votre flexipat sur votre plaque perforée, et versez la pâte sur le flexipat, étalez à la spatule et tapotez légèrement.

Faîtes cuire 10 à 12 mn à 210°

Démoulez quelques mn après cuisson : placez une toile silpat sur votre biscuit, puis une plaque perforée, retournez votre biscuit et soulevez délicatement la flexipat, roulez de suite votre biscuit à l’aide de la silpat et laissez refroidir.

Pour la crème au beurre au café

100g de sucre

2 œufs

200g de beurre doux

1càc d’extrait de café

Dans un cul de poule, battez au fouet l’œuf et le sucre, faites chauffer le mélange au bain marie, en mélangeant au fouet, jusqu’à ce qu’ il atteigne une température de 65°. Dès que le mélange est à la bonne température, retirer le cul de poule du feu et mélangez au batteur jusqu’ à refroidissement.

Incorporez ensuite le beurre pommade et poursuivez le mélange au fouet, ajoutez enfin l’extrait de café.

Pour le sirop au rhum

8cl d’eau

90g de sucre

1 càs de rhum

Dans une casserole, portez à ébullition l’eau et le sucre, laissez épaissir 5 mn. Retirer du feu , ajoutez le rhum après refroidissement.

Pour la couverture

La moitié d’un pot de mascarpone

30g de sucre

Travaillez bien le mascarpone et le sucre pour assouplir le mélange. Vous pouvez parfumer votre crème au café ou la laisser blanche pour un effet « neige »

Montage

Avec le pinceau, imbibez le biscuit de sirop au rhum, puis étalez la crème au beurre sur tout le biscuit, sur une épaisseur de 2à3 mm. Roulez le biscuit sur lui-même en serrant bien pour éviter les bulles d’ air. Tartinez le généreusement de crème au mascarpone et faites un décor à la fourchette. Vous pouvez également poudrer votre bûche de cacao. Laissez au frigo au moins 2 h avant de servir.

Ce gâteau est souvent meilleur quand il est fait la veille

Publié dans gros gâteaux

1 2 > >>