Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Feuilleté soleil au pesto

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Lors du dernier atelier de cuisine de la saison, c'est maintenant devenu une tradition, nous préparons un apéritif dînatoire, et même si le soleil est devenu un véritable habitué des blogs, je me suis entendu le réclamer très fort..........

Alors, ma fois, ce sera la deuxième recette de soleil de mon blog, mais il est vrai que cette recette se prête à toutes les fantaisies.

Faute d'avoir des enfants au goûter, je ne l'ai jamais essayé en version sucré, tartiné de pâte au chocolat, mais je pense que ça doit beaucoup plaire aussi.

Et puis, il y a quand même un petit tour de main à prendre pour faire de jolis rayons, il faut surtout que la pâte soit très froide, sinon elle devient molle et difficile à travailler.

Et vous, vous le faîtes comment votre soleil ?

Feuilleté soleil au pesto

Feuilleté soleil au pesto

2 pâtes feuilletées pur beurre

Pour le pesto

1 botte de basilic

8Cl d’huile d’olive

1 gousse d’ail

50g de poudre d’amandes

50g de parmesan

5g de gros sel

Préchauffez le four à 180°

Concassez dans un pilon : le basilic, l’ail, la poudre d’amandes, le gros sel et le parmesan. Ajoutez l’huile d’olive et mélangez bien.

Etalez une des pâtes feuilletées sur du papier sulfurisé (une silpat pour moi), la badigeonner avec le pesto.

Disposez la deuxième pâte par-dessus.

Déposez un verre au milieu de votre soleil pour marquer le centre, appuyez légèrement.

Coupez des bandes de pâte en partant de l’empreinte du verre, vers l’extérieur. Enroulez chaque bande sur elle-même pour former de jolis rayons.

Dorez la pâte avec un jaune d’œuf allongé d’une càs de lait.

Enfournez pour 20à25m

Feuilleté soleil au pestoFeuilleté soleil au pesto
Feuilleté soleil au pesto

Cuccidati

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Voilà des petits biscuits très très gourmands.... C'est un peu le principe du figolu, mais plus parfumé, ou du makroud, mais sans la friture...

En tout cas, ils ne manquent pas de parfum, ni sans doute de calories, mais ils sont parfaits pour redonner un peu d'énergie à un groupe de randonneurs.

Recette trouvée chez Edda , du blog : un déjeuner de soleil, c'est une recette sicilienne, gourmande et généreuse.

Cuccidati

Cuccidati

Pour la pâte

130g de semoule de blé dur très fine

120g de farine T55

100g de beurre froid en morceaux

10cl de lait frais entier

80g de sucre

1càc de bicarbonate alimentaire

Pour la farce :

200g de figues sèches

40g de cerneaux de noix

40g d'amandes hachées

30g de raisins secs

20g de sucre

20g d’orange confite

1càs de miel

1càs de cacao

Le zeste d’une orange non traitée

I pincée de cannelle

2càs de rhum

Cuccidati
Préparez la farce, de préférence la veille :

Coupez les figues, les raisins et les oranges en tout petits dés, coupez également les amandes et les noix, mélangez le tout, ajoutez le zeste d’orange, les épices et le rhum. Incorporez le miel et le cacao afin d’obtenir une pâte de figue grossière et pas trop humide.

Recouvrez la pâte d’un film alimentaire au contact, placez au frigo plusieurs heures, voire toute une nuit.

Préparez la pâte :

Tamisez la farine avec le bicarbonate, ajoutez la semoule, le sucre et mélangez.

Incorporez le beurre en morceaux, afin d’obtenir un mélange sableux, puis versez peu à peu le lait pour obtenir une pâte souple et homogène.

Formez une boule, écrasez-la, enveloppez-la de film alimentaire et placez-la au frais 30 mn.

CuccidatiCuccidati
CuccidatiCuccidati

Préchauffez le four à 190°

Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte en lui donnant la forme d’un long rectangle de 80 cm de long, 10cm de large et 4mm d’épaisseur.

Répartissez la pâte de figue au centre sur 5 cm de large et 2 cm d’épaisseur.

Repliez les bords de la pâte vers le centre pour enfermer la farce en prenant bien soin de bien sceller la pâte.

Coupez le pâton en tronçons de 8 cm environ. A l’aide d’un couteau, formez 5 à 6 fentes parallèles par biscuit et écartez-les.

Cuccidati
Cuccidati

Badigeonnez d’un peu de lait et parsemez de billes de sucre multicolores.

Placez les sur une plaque recouverte de papier cuisson et faites les cuire 10mn environ. Laissez tiédir les biscuits sur une volette avant de les déguster.

Ces biscuits se conservent deux semaines dans une boite à température ambiante.

Recette trouvée chez Edda Onorato du blog « un déjeuner de soleil »

Cuccidati

Sardines à la menthe, ail et citron

Publié le par Isabelle

Bonjour,

les sardines ont beaucoup de qualités, elles sont pleines de bons omégas et acides gras, elles sont de saison, elles ne sont pas chères, mais elles ont aussi un redoutable défaut : leur odeur de cuisson ! qui n'a jamais eu la désagréable expérience de manger les sardines du voisin avec du poulet rôti en camping ?

Par contre, le fait de les faire mariner et cuire au four diminue considérablement la puissance de cette odeur. Je me souviens vous avoir déjà proposé des sardines à la chermoula : http://ma-cagouille-leblog.over-blog.com/2014/09/sardines-marinees-et-roties.htmlque j'aime beaucoup aussi.

J'ai l'habitude de les mettre en filet au doigt, ce n'est pas très difficile, mais difficile à expliquer ! votre poissonnier pourra surement vous mettre vos sardines en filet et vous simplifier le travail .

Sardines à la menthe, ail et citron

Sardines à la menthe, ail et citron

Pour 4 personnes

1 kg de sardines ou 500g de sardines en filet

2 gousses d’ail

Les feuilles d’1/2 bouquet de menthe fraiche

Le jus de 2 citrons

1 càs de sucre

Huile d’olive

Sel et poivre

Si vous avez des sardines entières, videz les, étêtez les et mettez les en filet, c’est facile à faire au doigt, beaucoup moins à expliquer !

Préchauffez le four à 180°, hachez les gousses d’ail et ciselez la menthe.

Huilez légèrement un plat à four, puis posez au fond une gousse d’ail hachée et 8 feuilles de menthe ciselées. Posez une couche de filets de sardines dans le moule, salez, parsemez d’ail et de menthe puis recommencez avec une autre couche de sardines. Salez, poivrez et ajoutez un filet d’huile d’olive.

Mélangez le jus de citron et le sucre et versez-le sur le poisson.

Faites cuire au four 15 mn environ, au bout de 10 mn de cuisson, arrosez les sardines avec leur jus.

Servez chaud ou tiède, avec pommes de terre ou autre, j’aime bien avec des poivrons grillés.

D’après Edda Onorato du blog « un déjeuner de soleil »

Sardines à la menthe, ail et citronSardines à la menthe, ail et citron

Soupe froide de courgettes et mozarella

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Et bien voilà, il fait beau pendant 2 jours, et ça se gâte !

Pourtant, notre dernier atelier était destiné à la cuisine du soleil, cette cuisine pleine de couleurs et de saveurs que j'aime particulièrement.... tout ce qui a de la couleur et des épices... c'est pour moi !

De toute façon, c'est une soupe de saison, les courgettes sont presque tous les jours sur notre table, en attendant celles du jardin qui me permettront en autres, de faire des confitures originales et parfumées.

Soupe froide de courgettes et mozarella

Soupe froide de courgettes et mozzarella

Pour 4 personnes :

4 courgettes moyennes bien fermes

200g de mozzarella de bufflonne

8 tomates cerise

4càs de parmesan rapé

1 gousse d’ail

8 feuilles de menthe

Huile d’olive

Lavez et coupez les courgettes en rondelles, faites les suer dans une cocotte avec 1 càs d’huile d’olive. Ajoutez l’ail haché, faites rissoler 5 mn.

Couvrez d’eau, baissez le feu et faites cuire 5 mn à frémissement.

Mixez la préparation avec le parmesan, ajoutez 6 glaçons et mixez de nouveau, rectifiez l’assaisonnement et réservez au frais au moins 1h.

Pour le service, coupez les tomates cerise en 2, la mozzarella en petit cubes. Versez la soupe dans les bols, répartissez la mozzarella et les tomates, ajoutez une feuille de menthe et un filet d’huile d’olive dans chaque bol et servez bien frais.

D’après Edda Onorato du blog un déjeuner de soleil

Soupe froide de courgettes et mozarella

Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)

Publié le par Isabelle

Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)

Bonjour,

Cette brioche, quand je l'ai découverte sur le blog d'Assia : http://http://www.gourmandiseassia.com/archives/2016/03/26/33571523.html

Je me suis promise de la faire !

Je ne vous raconterai pas l'histoire de cette brioche chère aux pieds noirs d'Algérie, en suivant le lien du blog d'Assia, vous en saurez un peu plus....

Assia nous propose régulièrement de superbes recettes de Brioches et de pains, et puis sa cuisine très influencée par ses origines me parle beaucoup.

Cette brioche est parfaite ! Elle contient ce qu'il faut pour être parfumée,les oeufs et le beurre pour se conserver, et une superbe mie très légère, mes touristes au petit déjeuner ce matin ont beaucoup aimé cette délicieuse brioche.

Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)

Brioche oranaise de Pâques (la Mona)

Inspirée d’une recette d’Assia

Ingrédients :

Levain :

250g de farine

2càs de sucre

200ml d’eau ou 180ml d’eau et 20 ml d’eau de fleur d’oranger

½ paquet de levure fraiche de boulanger (hirondelle) ou l’équivalent pour 500g de farine en levure déshydratée.

Préparation du Levain :

Mélanger le tout à l’aide d’une cuillère ou à la main pour homogénéiser le tout.

Couvrir avec un film alimentaire et un torchon propre et laisser pousser 15 à 20mn selon la T° de la pièce, des petites bulles seront visibles à la surface de la pâte.

Ingrédients pour brioche la Mona :

Le levain

250g de farine T45

2 càs de sucre

zeste d’orange, remplacé par 20g d’oranges confites maison

50ml de jus d’orange fraichement pressé

1 cc de poudre de fleur d’oranger (Si vous utilisez « l’eau liquide », je vous conseille de diminuer la quantité d’eau).En ce qui me concerne, j’en ai tenu compte dans la préparation du levain.

150g d’œuf (l’équivalent de 3 œufs petit calibre)

125g de beurre ½ sel mou coupé en petits morceaux

1 jaune d’œuf et 2 càs de lait pour dorer les brioches

Préparation de la pâte de la brioche :

Dans le bol ou la cuve du robot, verser la farine, le zeste, la poudre de fleur d’oranger, le sucre et mélanger le tout. Faire un puits et mettre le levain au milieu.

Mettre en marche l’appareil et ajouter les œufs un à un, ensuite ajouter le jus d’orange et travailler la pâte 10mn,

Incorporer le beurre en parcelles et continuer à travailler la pâte, jusqu’à ce que la pâte se décolle de parois et devienne élastique et lisse. (Pas toujours évident, mais si la pâte est bien lisse elle va bien lever même si elle ne se détache pas seule des parois.

Débarrasser le pâton dans un récipient, filmer et couvrir avec un linge propre et laisser pousser environ 1h, selon la T° de la pièce (La pâte doit doubler de volume), puis mettre la pâte 2 h au frigo pour continuer la levée en pousse froide et avoir une pâte plus facile à travailler.

avant et après la deuxième pousse !avant et après la deuxième pousse !

avant et après la deuxième pousse !

Débarrasser la pâte poussée sur un plan de travail légèrement fariné,

La pâte est très collante, je l’ai fleurée avec un peu de farine pour mieux pouvoir la travailler. Diviser le pâton en deux parts égales sans trop travailler la pâte ni la dégazer.

Bouler les deux parts de pâte et les déposer chacune dans un moule.

Comme j’avais doublé la quantité de pâte, j’ai essayé différentes formes.

A ce stade vous avez le choix soit vous couvrez les pâtes et vous laissez pousser à l’air libre ou bien préchauffer le four à 30°C et l’éteindre, ensuite y glisser les deux plaques. (De préférence évitez cette dernière opération s’il fait chaud).Comme il m’est déjà arrivé d’oublié une pâte dans le four, je préfère la laissez pousser à l’air libre, couverte d’un torchon….

Une fois qu’elles ont poussé à l’intérieur du four éteint et doublé de volume, les sortir du four, et le préchauffer à nouveau à 200°C,

Badigeonnez-les de jaune d’œuf et de lait et parsemez de sucre perlé, enfournez pour environ 25mn chacune.

Faites cuire vos brioches individuellement pour garantir une cuisson homogène, sauf si vous avez un four à chaleur tournante. Perso, j’ai enfourné à 180° pour 20 à 30 mn selon la taille de mes brioches.

Laisser complètement refroidir avant de les trancher et les déguster.

Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)
Brioche Oranaise de Pâques (la Mona)

Cuisse de canard à l'orange

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Cette recette n'est peut être pas la vraie recette de canard à l'orange, mais c'est en tout cas la préférée de Paul, mon deuxième fils, le marin. Je n'en fais jamais s'il n'est pas là, et nous le faisons ensemble, je m'occupe des cuisses et lui des oranges, tout un programme, un vrai plaisir partagé !

Retirer la peau des cuisses n'est pas toujours facile, mais je fais la chasse au gras visible, et puis ce n'est pas du confit ,ça n'a pas besoin d'être cuit et conservé dans du gras.

Cuisse de canard à l'orange

Cuisses de canard à l’orange

Pour 4 personnes :

4 cuisses de canard

5 oranges

100g de sucre

2 échalotes ciselées

10cl de Grand Marnier

10 cl d’eau

Sel, poivre

Retirez au maximum la peau des cuisses de canard.

Dans une cocotte, les faire colorer sans matière grasse sur toutes les faces, retirez les de la cocotte, et jetez la graisse. Remettre les cuisses dans la cocotte, ajoutez les échalotes, laissez suer, assaisonnez.

Flambez le canard avec le Grand Marnier, ajoutez l’eau.

Cuisse de canard à l'orange

Pelez 2 oranges à vif et levez les suprêmes, réservez.

Pelez les 3 autres oranges avec un couteau économe, pressez les fruits et versez le jus dans la cocotte. Faites cuire à feu doux environ 1h.

Coupez les zestes d’oranges en fin bâtonnets, plongez les dans une casserole d’eau bouillante, rafraichissez et égouttez les. Puis mettez-les dans une casserole avec 100 g de sucre et un verre d’eau. Laissez confire 20mn à feu doux.

Lorsque le canard est cuit, vérifiez l’assaisonnement, ajoutez les quartiers d’orange et les zestes confits, faites chauffer encore quelques minutes et servez avec de la semoule de couscous ou des pâtes fraîches, et des marrons si vous voulez faire le bonheur de Paul !

Cuisse de canard à l'orange
recette.de: canard, orange, Grand Marnier

Publié dans viande

Cake au poulet, tomates confites et olives

Publié le par Isabelle

Cake au poulet, tomates confites et olives

Bonjour,

Pour ce cake, j'ai remplacé les dés de jambon prévus à l'origine par un émincé de poulet rôti (tout prêt). Il me restait des tomates séchées achetées au pays basque lors d'une échappée de quelques jours, et puis des olives pour se croire presque dans le sud !

Cake au poulet, tomates confites et olives

Cake au poulet, tomates séchées et olives

150g de farine

3oeufs

15cl de lait

8 cl d'huile d'olive

100g d'émincé de poulet rôti

100g de tomates séchées

Une dizaine d’olives vertes et noires mélangées

100g de gruyère râpé

½ sachet de levure chimique

Sel et poivre.

Préchauffez le four à 180°

Dans un cul de poule, tamisez ensemble farine, sel, poivre et levure, puis creusez un puits. Attention au sel, les tomates et les olives sont souvent salées !

Cassez les œufs et versez-les dans le puits, en délayant au fouet avec le lait et l'huile d'olive. Ajoutez le gruyère râpé.

Coupez en dés : les olives, le poulet et les tomates séchées, ajoutez-les à l’appareil précédent.

Versez la pâte obtenue dans un moule en silicone ou dans un moule beurré et fariné selon votre matériel.

Enfournez pour 40mn, vérifiez la cuisson avec une lame de couteau ou la pointe d’une brochette. Laissez tiédir avant de démouler, et finir de refroidir sur une grille.

Cake au poulet, tomates confites et olives

Tarte aux fraises façon Michalak

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Il y a longtemps que je m'étais promis : un jour nous la ferons cette tarte ! je l'avais d'abord remarquée sur le best of de C Michalak, puis sur divers blogs et j'attendais le moment...

Il me fallait obligatoirement de vraies fraises de saison, de préférence des gariguettes, et puis, j'ai construit le menu de cet atelier-là à l'envers, c'est à dire que j'ai choisi d'abord le dessert, puis l'entrée et le plat de telle sorte que ces derniers nous laissent le temps suffisant pour le premier, vous me suivez ?

Et, je suis très fière du résultat ! Alors, nos petites flammèches de ganaches ne sont pas toutes bien régulières, mais chacun d'entre nous a manipulé la poche à douilles et mis sa marque sur la tarte, n'est ce pas beaucoup plus important ?

Il est sur que c'est une recette qui prend un peu de temps, et demande une bonne organisation, mais le plus difficile, je pense c'est la ganache montée et la manipulation de la poche à douille qu'il faut et au creux de la paume de la main droite (si on est droitier)

Tarte aux fraises façon Michalak

Tarte aux fraises façon Michalak


1) La ganache montée pistache : (à faire la veille au soir ou 4h à l'avance) :

180g de crème liquide entière de bonne qualité

80g de couverture ivoire

15g de pâte de pistache

+ Éventuellement une toute petite pointe de colorant en poudre vert pistache

Dans un cul de poule, mettez les pistoles et la pâte de pistache,

Dans une petite casserole, portez la crème à ébullition :

Versez ensuite la crème bouillante sur le chocolat et la pistache, et mélangez à la maryse

Ajoutez éventuellement un petit peu de colorant en poudre vert pistache !
Le vert sera un peu plus soutenu. N'oubliez pas que lorsque l'on montera la ganache, la couleur va éclaircir.

Filmez et réservez au frais.

La pâte de pistache (recette de Mercotte)

100g de pistaches, 2 càs d’huile de pépins de raisins

Torréfiez les pistaches émondées 10mn dans un four à 150°, laissez refroidir et mixer longuement à l’aide d’un robot type magimix.

le shortbread

le shortbread

2) Le shortbread :

100g de beurre demi-sel froid

50g de sucre glace

115g de farine type 55

Préchauffez le four à 160° chaleur tournante.

Il faut sabler le mélange avec les deux mains. Vous devez obtenir un mélange qui ressemble à du sable.

Abaissez tout de suite la pâte sur 5mm d'épaisseur, entre deux feuilles de papier cuisson.

Détaillez la pâte avec le cadre beurré, après avoir retiré la couche supérieure de papier cuisson.

Enfournez pour seulement 10mn (il s'agit simplement d'une pré-cuisson).

la crème d'amandela crème d'amande
la crème d'amande

la crème d'amande

3) La crème d'amande :

75g de cassonade

75g de poudre d'amande

75g de beurre

75g d'œuf (on bat 2 œufs en omelette et on met 75g)

25g de crème liquide entière

Le shortbread est au four, préparez la crème : mélangez la poudre d'amande, la cassonade, le beurre et la crème. Ensuite il faut ajouter les œufs, en mélangeant tout doucement sans incorporer d’air, sinon la crème va gonfler à la cuisson.

Sortez le shortbread du four au bout de 10 mn de cuisson. Il doit être à peine précuit.

Versez la crème sur le biscuit chaud. Elle va se liquéfier et s'étaler parfaitement dans le cadre. Mettez le thermostat à 170°, et enfournez pour une vingtaine de minutes :

La crème doit être bien dorée, et le shortbread bien cuit (pas trop pâle)

la préparation du biscuitla préparation du biscuit

la préparation du biscuit

4) La préparation du biscuit :
150g de confiture de fraises très peu sucrée
20g de pistaches entières émondées
1CS d'eau
500g de fraises gariguettes de Plougastel

Mettez la confiture dans une petite casserole, avec 1CS d'eau, et portez le tout à ébullition, pendant 30 secondes (on compte dès le début de l'ébullition).Retirez du feu, et mixez le tout au mixeur plongeant ou au blender.

A l'aide d'un pinceau, recouvrez généreusement le biscuit de confiture, recouvrez également les côtés. Prenez un morceau de carton et recouvrez-le de papier alu, glissez-le doucement sous le biscuit. Le carton est très pratique parce qu'ensuite il permettra de soulever le biscuit très facilement pour mettre les pistaches

Mixez les pistaches à l'aide d’un robot-coupe.

Soulevez le biscuit d'une main (facile, grâce au carton !), et de l'autre recouvrez les bords avec les pistaches concassées.

Coupez la base des fraises à l'aide d'un petit couteau, pour qu'elles aient à peu près toutes la même hauteur, et déposez-les sur le biscuit. Badigeonnez-les ensuite de confiture, les fraises doivent être bien brillantes :

la ganache montéela ganache montée

la ganache montée

5) La ganache montée :

Au bout d'au moins 4h de réfrigération, la ganache pistache est prête à être montée. Pour cela il faut obligatoirement un fouet. Soit vous avez l'accessoire "fouet" sur votre batteur électrique (c'est ce que j'utilise), soit il faudra le faire à la main. Vous pouvez aussi monter la crème dans la cuve de votre robot.

Fouettez toujours à petite vitesse pour commencer, et ne mettez jamais le fouet ou le robot trop fort.

La crème devient aérée et se tient très bien. Il ne faut pas trop fouetter non plus, elle doit rester onctueuse, sinon vous n'aurez pas un joli rendu lors du dressage

Versez-la dans une poche muni d'une douille cannelée de diamètre 10mm, et réservez au frais, sauf si vous comptez servir la tarte de suite. Dans ce cas-là vous pourrez dresser immédiatement, la crème a déjà la consistance qu'il faut.

Il ne reste plus qu’à finaliser la déco : M. Michalak fait des "flammèches" en déposant de la crème au-dessus des fraises (sur une fraise sur deux), en fait on fait comme on peut pour que ce soit joli et gourmand ! et on sert rapidement…

Si la tarte doit attendre, il est préférable de ne la décorer avec la ganache montée que juste avant le service.

Tarte aux fraises façon Michalak

Filet de rouget, sauce romarin et grenailles de l’île de Ré

Publié le par Isabelle

Filet de rouget, sauce romarin et grenailles de l’île de Ré

Bonjour,

Il ne vous a peut être pas échappé que j'aime le poisson, nous en faisons souvent en atelier de cuisine, en plus j'ai remarqué que beaucoup de personnes ont un peu peur de le préparer.

Pas de réelle difficulté dans cette assiette, juste besoin d'un peu d'organisation pour que tout soit près en même temps , même si pommes de terre et tomates peuvent être maintenu au chaud.

Par contre, il est impératif de retirer les arêtes avec une petite pince à épiler spéciale poisson si on veut déguster ce plat sereinement.............

Et puis, ne négligez pas de chauffer vos assiettes au four, le rouget est un poisson très plat et qui refroidit très vite

Filet de rouget, sauce romarin et grenailles de l’île de RéFilet de rouget, sauce romarin et grenailles de l’île de Ré

Filet de rouget, sauce romarin et grenailles de l’île de Ré

Pour 4 personnes :

4 à 6 rougets selon leur taille

Environ 20cl d’huile d’olive

1càs de pastis

Sel, poivre, Espelette

3 branches de romarin + 2 pour le fumet

1 échalote

500g de tomates

1 càs de sucre

50cl de fumet de poisson préparé avec 20 cl de vin blanc, 20 cl d’eau ainsi que 2 càc de fumet déshydraté et 1 càs de Pastis

25cl de crème fraiche

50 g de beurre

1 kg de pommes de terre grenaille de l’île de Ré

Ecaillez les filets de rougets préparés par votre poissonnier, retirez les petites arêtes centrales à l’aide d’une pince à épiler les arêtes de poisson. Mettre les filets à mariner avec de l'huile d'olive, le jus de citron, le pastis, du sel, du poivre et 3 branches de romarin, pendant 1 heure.

Mondez et épépinez les tomates, coupez les en dés, ciselez les échalotes.

Faîtes fondre l’échalote dans un peu d’huile d’olive, ajoutez les tomates, sel, poivre, une pincée d’Espelette, une càs de sucre, et laissez cuire jusqu’à évaporation de l’eau. Maintenez au chaud.

Faîtes cuire les petites pommes de terre environ 15 mn à la vapeur (selon leur taille).

Faîtes chauffer les assiettes (chauffe-assiettes ou 80° au four)

Préparez le fumet de poisson, ajoutez le romarin et faites le réduire de moitié. Ajoutez la crème et poursuivez la réduction jusqu’à ce que la sauce nappe légèrement le dos d’une cuillère. Retirez la casserole du feu et incorporez, en fouettant, les 50 g de beurre.

Faîtes égoutter les filets de rouget.

Faites cuire les filets dans une poêle antiadhésive 2 mn coté peau et 1 mn côté chair. Napper les assiettes chaudes de sauce, disposer les filets de rouget, face peau dessous.

Répartissez la concassée de tomates sur les filets. Posez une petite branche de romarin par dessus

Répartissez les petites pommes de terre autour et servez de suite.

Filet de rouget, sauce romarin et grenailles de l’île de RéFilet de rouget, sauce romarin et grenailles de l’île de RéFilet de rouget, sauce romarin et grenailles de l’île de Ré
Filet de rouget, sauce romarin et grenailles de l’île de Ré

Salade de chou fleur, pois chiches et pignons de pin.

Publié le par Isabelle

Bonjour,

je ne sais pas vous, mais moi, je suis souvent pressée, et je n'aime pas passer des heures à préparer une entrée, c'est pourquoi j'aime beaucoup les potages et les petites salades !

Celle ci a été la bienvenue lors de notre dernier atelier parce que toute simple, il faut dire que le gâteau du dessert, lui, nous a pris beaucoup de temps ..............

Prince de Bretagne a retenu cette savoureuse recette de salade pour le Top5 de cette semaine sur son blog cuisinons les légumes.

http://www.cuisinons-les-legumes.com/categorie/lidee-de-la-semaine

Salade de chou fleur, pois chiches et pignons de pin.  Salade de chou fleur, pois chiches et pignons de pin.

Salade de chou fleur, pois chiches et pignons de pin.

Pour 4 personnes :

1 petit chou-fleur

½ boite de pois chiches égouttés (environ 130g)

100g de roquette

1 échalote

1 citron

4càs d’huile d’olive

1 petit bouquet de coriandre

40g de pignons de pin

Sel et poivre.

Séparez le chou-fleur en petits bouquets, faites les cuire 10 mn dans un grand volume d’eau bouillante salée. Egouttez-les et trempez-les dans un saladier d’eau froide pour stopper la cuisson, égouttez de nouveau et laissez tiédir.

Pelez et ciselez l’échalote, mettez la dans un grand saladier avec l’huile et le jus de citron, salez, poivrez. Ajoutez le chou-fleur égoutté, mélangez soigneusement et laissez refroidir.

Salade de chou fleur, pois chiches et pignons de pin.

Egouttez les pois chiches, rincez-les et égouttez- les à nouveau, puis ajoutez-les au chou fleur. Mélangez et réservez au frais.

Avant de servir, ciselez un petit bouquet de coriandre, lavez et essorez la roquette. Gardez un peu de ces deux éléments pour la déco, mélangez le reste avec la salade préparée.

Répartissez dans les assiettes de service, avec un peu de roquette et de coriandre dessus, parsemez de pignons de pin.

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>