Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

37 articles avec gros gateaux

Le gâteau aux oursons

Publié le par Isabelle

Bonjour, 

Ma fille avait envie de son gâteau aux oursons pour fêter son admission dans l'école de communication de son choix.... Ok, on le fait ensemble ? 

En fait elle l'a fait toute seule, je me suis contentée d'une présence attentive , et elle se débrouille bien, avec de bons gestes et de bonnes bases, bonne élève depuis qu'elle est toute petite.

Par contre, les nounours de marque U, n'étaient pas du tout à la hauteur : durs, caoutchouteux, vraiment dommage...

Le gâteau aux oursons

 La gâteau aux nounours

Pour le biscuit à bûche :

2 œufs

2 jaunes d’œufs

100g de sucre (80+20)

2 blancs d’œufs

 

Pour la garniture :

125g de chocolat noir + 40g pour la déco

3oeufs

20g de beurre

125g de chocolat blanc + 40g pour la déco

160g de crème fleurette (35g + 125g)

2 feuilles de gélatine

2 paquets d’oursons guimauve

 

Dans un cul de poule, battez au fouet 2 œufs entiers, 2 jaunes et 80g de sucre. Faites chauffer le mélange au bain marie, en le battant au fouet, jusqu’à ce qu’il atteigne une température de 40°.

Dès que le mélange est à bonne température, retirez le cul de poule du bain marie, et mélangez au batteur électrique, jusqu’à ce que l’appareil triple de volume et soit bien blanchi.

Laissez refroidir quelques minutes et incorporez la farine en pluie à l’appareil précédent.

Préchauffez le four à 210°

Montez les 2 blancs en neige, en incorporant les 20g de sucre restants lorsqu’ils sont bien mousseux.

Incorporez délicatement 1/3 des blancs montés au mélange précédent pour le détendre. Incorporez enfin le reste des blancs, en mélangeant délicatement à la spatule. Versez la pâte sur votre matériel habituel (pour moi, flexipan plat), étalez à la spatule, tapotez légèrement.

Glissez dans le four à 210° pour 10 à 12 mn.

Le gâteau doit être à peine coloré et ne doit surtout pas brunir.

Démoulez le rapidement quelques minutes après la fin de la cuisson.

LA, IL EST DEJA UN PEU TROP COLORE

LA, IL EST DEJA UN PEU TROP COLORE

Mettez les feuilles de gélatine à tremper dans de l’eau bien froide

Râpez le chocolat noir et faites le fondre au bain marie avec le beurre, retirez du feu, ajoutez une feuille de gélatine essorée.

Cassez les œufs pour séparer les blancs des jaunes, mélangez les jaunes au chocolat, réservez les blancs et placez le tout au réfrigérateur.

Râpez le chocolat blanc et faîtes le fondre au bain marie

Portez 35g de crème fleurette à ébullition et ajoutez la au chocolat blanc fondu, ajoutez une feuille de gélatine, mélangez bien, placez au réfrigérateur. Placez les 125g de crème fleurette restante au congélateur.

Montez les blancs réservés du premier mélange en neige et incorporez les délicatement au mélange à base de chocolat noir.

Fouettez les 125g de crème fraiche en chantilly bien ferme et incorporez-les au mélange à base de chocolat blanc.

LE BAIN MARIE DU CHOCOLAT

LE BAIN MARIE DU CHOCOLAT

Voilà, tout est prêt, on procède au montage !

On prend un cadre de montage, on le pose sur un plateau recouvert de papier sulfurisé, on coupe le biscuit à bûche en deux, on place la première moitié dans le fond du cadre, puis on recouvre avec la mousse au chocolat noir (on en garde un peu pour coller les oursons), on place au réfrigérateur environ 30mn pour que ça prenne un peu. On ajoute la mousse au chocolat blanc par dessus, et on recouvre avec le deuxième biscuit.

Le gâteau aux oursons

Réservez le gâteau au réfrigérateur pour 4h minimum.

Démoulez délicatement votre gâteau, collez les oursons tout autour avec un peu de mousse restante.

Râpez du chocolat noir et du chocolat blanc à l’aide d’un économe, sur le dessus du gâteau, ou tout autre décoration de votre choix.

Servez bien frais.

 

MAIS POURQUOI UNE SEULE BRETELLE ATACHEE MADEMOISELLE ?
MAIS POURQUOI UNE SEULE BRETELLE ATACHEE MADEMOISELLE ?
MAIS POURQUOI UNE SEULE BRETELLE ATACHEE MADEMOISELLE ?

MAIS POURQUOI UNE SEULE BRETELLE ATACHEE MADEMOISELLE ?

Le gâteau aux oursons

Attention, parfois ce gâteau produit des effets un peu hallucinogènes !!! 

Publié dans gros gâteaux

Cheese-cake aux palets bretons et aux poires safranées

Publié le par Isabelle

Cheese-cake aux palets bretons et aux poires safranées

Bonjour, 

Aujourd'hui un super joli gâteau, qui se prépare la veille et qui est sans cuisson.......... ça fait bien des qualités pour une seule recette, vous ne croyez pas ?

Alors, je vous ai mis la recette des palets bretons, car nous les avons faits nous même et que ça ne présente aucune difficulté , mais vous pouvez aussi bien les acheter si vous voulez gagner un peu de temps.

Je suis désolée, il était très beau, mais nous étions trop pressés de le manger et je n'ai pas de photo du gâteau entier, hey les copines, si vous en avez, je prends !!!

Cheese-cake aux palets bretons et aux poires safranées

Cheese-cake aux palets bretons et aux poires safranées

45cl de crème liquide

300g de cream cheese

1 sachet de sucre vanillé

130g de sucre semoule

1 citron bio

150g de palets bretons

50 g de beurre

3 feuilles de gélatine

3 grosses poires mures mais fermes

3 oranges à jus

50g de sucre

6 pistils de safran

 

De préférence, la veille, mettez le safran à infuser avec le jus d’une orange.

Pelez les poires, évidez les par-dessous pour retirer le cœur et les pépins. Disposez-les dans une casserole avec le jus des oranges, le sucre et le safran. Portez à ébullition et faîtes cuire 20 mn à feu doux, laissez refroidir dans le sirop.

Mixez les palets et mélangez-les avec le beurre fondu, tapissez le fond de votre moule (de préférence à charnière) avec ce mélange, tassez bien, réservez au frais.

Faîtes ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide. Râpez finement le zeste du citron, puis pressez-le. Mélangez au fouet le cream cheese et le jus de citron pour le détendre. Essorez la gélatine, mettez la dans un bol avec un petit peu de crème fraîche et faîtes la fondre quelques secondes. Incorporez le tout à la préparation au fromage, mélangez bien.

Montez le reste de crème bien froide en chantilly, puis ajoutez-la délicatement au cream cheese. Coupez 2 poires en dés et ajoutez-les à la préparation. Versez le tout dans le moule, égalisez bien le dessus et réservez une nuit au réfrigérateur.

Démoulez le cheese cake avant le service, sur un joli plat. Coupez la dernière poire en éventail et disposez-la sur le dessus du gâteau.

 

Palets bretons

2 jaunes d’œufs

80g de sucre en poudre

80g de beurre salé ramolli

140g de farine

6 g de levure chimique (1/2 sachet)

Faites blanchir vos jaunes et votre sucre dans un cul de poule (peut aussi se faire au robot).

Ajoutez le beurre mou, incorporez le bien. Ajoutez ensuite la farine et mélangez jusqu'à ce que cela forme une pâte homogène.

Réalisez un boudin avec la pâte en vous aidant de film alimentaire (je l’ai fait de la largeur de mes moules à muffin).

Réservez au réfrigérateur pendant 30 minutes. Au bout de 15 minutes, préchauffez votre four à 150°C. Au bout des 30 minutes, sortez votre boudin du réfrigérateur et coupez des tranches d'environ 1 cm (pour moi, 12 parts égales pour les 12 alvéoles de mon moule.)

Déposez vos tranches dans des moules à muffins pour ne pas que les palets se déforment à la cuisson. Enfournez pour 15 à 17 minutes (les sablés doivent êtres dorés mais ils ne doivent pas trop cuire).Sortez vos moules du four et laissez refroidir quelques minutes avant de démouler sur une grille.

Cheese-cake aux palets bretons et aux poires safranées
La poire, c'est de saison n'est ce pas ?

La poire, c'est de saison n'est ce pas ?

Le gâteau du nouvel an

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Pour le nouvel an, nous étions invités en famille, chouette les pieds sous la table !

Mais j'ai demandé l'autorisation de faire le gâteau  : accordée ! cependant, je savais que j'allais devoir satisfaire le palais de 2 petits garçons un peu difficiles, alors, pas d'alcool, du chocolat et des fruits rouges si possibles. Je n'avais pas de fruits rouges au congélateur et pas envie de prendre la voiture pour aller en chercher à Saintes............

Par contre, j'avais de la pâte de praliné, et de la pâte de pistache.

J'ai donc commencé par faire un dessin de mon gâteau avec ses différentes couches, j'ai cherché les recettes de ces différentes couches à droite et à gauche, et en avant Guingamp !!!!

Alors, le biscuit Joconde est celui de l'Opéra, la ganache montée peut se préparer la veille, il n'y aura plus qu'à la battre pour la transformer en une crème toute légère. Aucune difficulté pour la mousse en chocolat, ni pour le croustillant praliné (c'est pour moi une découverte de cette année et je trouve ça top top !)

Et ensuite, on monte le gâteau. C'était la première fois que j'utilisais un tapis silicone, j'avoue que j'ai été un peu déçue, il n'apporte pas grand chose, un décor de chocolat saupoudré et sucre glace est tout aussi joli.

Critique : c'était la première fois que "j'inventais" ce gâteau et la mousse au chocolat était trop présente par rapport à la saveur délicate de la pistache, on peut surement diviser la quantité de mousse par deux pour un meilleur équilibre des saveurs.

Il est aussi possible de le simplifier et de garder soit la mousse au chocolat, soit la ganache montée pistache. En tout cas, ne zappez pas le croustillant praliné, il apporte vraiment un plus.

Et pourtant, je n'aime pas le praliné !!!

 

Le gâteau du nouvel an

Le gâteau du nouvel an

La ganache montée

160g de chocolat blanc barry

110g de crème fraiche liquide

80g de pate de pistache

Un peu de colorant pistache

270g de crème fraiche liquide

Placez le chocolat blanc dans un cul de poule sur un bain marie chaud et faites le fondre en mélangeant. Retirez du feu. Portez les 110g de crème fraiche à ébullition.

Versez 1/3 de la crème fraiche sur le chocolat blanc fondu et mélangez bien à l’aide d’une maryse au centre du chocolat. Ajoutez un 2ème tiers, mélangez bien, puis le 3ème tiers. Ajoutez alors la pâte de pistache, mélangez bien.

Ajoutez alors les 270g de crème fraiche restant et mélangez bien. Filmez au contact et placez au réfrigérateur pour 3h minimum.

Placez la ganache 15 mn au congélateur, fouettez la ensuite au batteur pour obtenir une crème onctueuse un peu comme une crème au beurre.

Le croustillant praliné :

30g de chocolat au lait barry

30g de chocolat noir barry

100g de pâte praliné

75g de gavottes

Faites fondre les chocolats au bain-marie, sans dépasser 45°. Ajouter la pâte de praliné hors du feu et bien mélanger. Ajouter alors les gavottes émiettées, mélangez.

Etalez ce praliné croustillant entre deux feuilles de papier cuisson, écrasez au rouleau pour obtenir une épaisseur constante et placez au congélateur.

Le gâteau du nouvel an

 

Le biscuit joconde

2 œufs

65g +15g de sucre

20g de farine

65g de poudre d’amandes

15g de beurre fondu

2 blancs d’œufs

Préchauffez le four à 200°

Dans un cul de poule inox, battez au fouet les 2 œufs et 65g de sucre, placez les sur un bain marie chaud et battez au fouet jusqu’à ce que le mélange atteigne 40°.

Retirez alors le cul de poule du bain marie et battez au batteur électrique jusqu’à ce que le mélange triple de volume et devienne de couleur jaune très pâle. Incorporez alors délicatement la farine et la poudre d’amande tamisée à l’aide d’une maryse.

Prélevez une petite partie de ce mélange dans lequel vous allez incorporer le beurre fondu tiède. Mélangez bien à la maryse et incorporez ce mélange à l’appareil précédent.

Montez les blancs en neige en ajoutant les 15g de sucre restants quand les blancs commencent à prendre. Monter les blancs au bec d’oiseau.

Mélangez alors 1/3 des blancs à l’appareil contenant les œufs, afin de détendre la préparation. Ajoutez alors  le reste des blancs et mélangez délicatement à la maryse pour obtenir un bel appareil homogène.

Placez votre plaque à pâtisserie en silicone de préférence, sur une plaque perforée, y versez le mélange et étalez avec une spatule.

Enfournez pour 10mn à 200°

Démoulez quelques minutes après la fin de la cuisson (retournez le biscuit sur une plaque à pâtisserie, décollez le moule silicone, et laissez refroidir.

Le gâteau du nouvel an

Mousse au chocolat noir :

50g de lait

200g de chocolat noir

250g de crème fraiche liquide

Faîtes tiédir le lait

Faîtes fondre le chocolat au bain marie, puis versez dessus le lait tiède, mélangez bien à la maryse, laissez refroidir, le mélange ne doit pas être à plus de 30°.

Montez la crème fraiche liquide en chantilly, puis ajoutez la en 2 fois au chocolat fondu, mélangez délicatement jusqu’à ce que l’appareil soit homogène.

Le gâteau du nouvel an

Montage :

Se monte à l’envers.

Commencez par placer votre tapis relief sur un petit plateau, avec un racloir, étalez pour l’incruster une fine couche de mousse au chocolat ; Placez au congélateur pour 15 mn environ.

Pendant ce temps, coupez le biscuit joconde en deux couches à l’aide de votre cadre. Coupez également votre croustillant praliné pour obtenir une ou deux plaques selon la taille disponible et replacez le au congélateur.

Reprenez votre tapis relief, posez dessus le cadre. Versez dans le cadre la moitié de la ganache à la pistache, étalez à la spatule. Recouvrez d’une des 2 parts de biscuit Joconde , tassez délicatement pour éviter les bulles, puis d'une tranche de feuillantine praliné, enfin de la mousse au chocolat .

Egalisez bien l’ensemble et placez le gâteau 15 mn au congélateur, le temps de faire durcir la mousse au chocolat.

Versez alors la 2ème partie de ganache montée pistache, puis la deuxième plaque de feuillantine au praline et enfin la 2ème partie de la joconde.

Placez le gâteau pour 3 h au congélateur.

 

Dès la sortie du congélateur, retournez le gâteau et décollez le tapis relief.

Laissez décongeler 15mn ; trempez la lame d’un couteau dans de l’eau chaude et passez-la le long du cadre. Retirez alors le cadre en le soulevant délicatement.

laissez le gâteau décongeler lentement au réfrigérateur. Décorez selon votre gout juste avant de servir.

Le gâteau du nouvel an
Le gâteau du nouvel an

Publié dans gros gâteaux

Gâteau façon tiramisu thé matcha pistache

Publié le par Isabelle

Gâteau façon tiramisu thé matcha pistache

Bonjour, 

Cette recette, je la dédie à ma copine Gridelle. Ceux qui lisent régulièrement mon blog savent que Gridelle vit à la Réunion, qu'elle fait parfois de superbes articles sur son île, et qu'en plus de nous avoir donné envie d'aller découvrir ce merveilleux pays, elle nous a servi de guide lors de notre séjour.

Sur son blog, il y a souvent des recettes épicées qui me parlent beaucoup, sans parler de sa passion pour les brioches. Il y a quelques temps elle a fait paraître cette recette :http://www.les-voyages-de-gridelle.com/2016/11/biscuits-a-la-cuillere-au-the-matcha-recette-de-philippe-conticini.html

Et ça a fait naître en moi des envie de tiramisu thé-matcha-pistache.

Le temps de réfléchir, de faire des tests.... J'ai gardé la recette des biscuits cuillère telle quelle, mais j'ai fait cuire la pâte dans un moule pour faire les biscuits roulés.

Et pour la crème du tiramisu, un peu de gélatine et de chantilly pour mieux faire tenir le tout en cadre et transformer le tout en un gâteau aussi bon que beau et léger.

C'est un peu long, mais ça peut se faire la veille, et même aller passer quelques jours au congélateur.

Alors Ma Gridelle, tu le prends quand l'avion ???

Gâteau façon tiramisu thé matcha pistache
Gâteau façon tiramisu thé matcha pistache
Gâteau façon tiramisu thé matcha pistache

Gâteau façon tiramisu thé matcha pistache

       

Pour le biscuit :

95g de sucre semoule

65g de jaune d'œufs soit trois jaunes moyens

95g de blancs d'œufs soit trois blancs moyens

65g de farine T55

25g de fécule de mais

2 pincées de fleur de sel

8g de thé matcha

1 cuillère à soupe de lait 1/2 écrémé

Sucre glace

Pour la pâte de pistache :

100g de pistaches non salées,

 2 càs d’huile de pépins de raisin.

Pour la crème :

3 feuilles de gélatine

10cl de crème fraîche

75g de sucre glace

250g de mascarpone

3 œufs

La moitié de la pâte de pistache (ou plus)

Une petite pointe de colorant vert pistache.

Pour le sirop :

100g d’eau

50g de sucre

2càs de Marsala

Le biscuit au thé matcha façon Conticini.

Dans le bol de votre robot, fouettez les 2/3 du sucre avec les jaunes d'œufs jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux.

 Tamisez la farine avec la fécule et  incorporez-les délicatement aux œufs. Ajoutez la fleur de sel et le lait.

Montez les blancs en neige en ajoutant à mi-parcours le reste du sucre. Incorporez-les-en deux fois à l'appareil précédent. Terminez par le thé matcha.

  Versez la pâte obtenue sur une plaque pour faire les gâteaux roulés (type flexipan plat). Saupoudrez de sucre glace et enfourner 12mn à 170°. Démoulez rapidement au sortir du four  et laissez refroidir.

La pâte de pistache :

Torréfiez les pistaches environ 10 mn dans le four à 150°. Laissez refroidir et mixez longuement à l’aide d’un robot de type magimix, jusqu’à obtenir une jolie pâte.

La crème tiramisu pistache :

Faites tremper la gélatine dans un bol d’eau froide.

Mettre la crème fraîche au congélateur.

Battre ensemble les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange fasse le ruban. Ajoutez le mascarpone en plusieurs fois. Ajoutez la pâte de pistache et le colorant. Faire fondre la gélatine essorée avec une càs d’eau au micro-onde. Ajoutez-lui un peu de préparation au mascarpone pour la faire refroidir, puis l’incorporer à l’appareil au mascarpone.

Battre les blancs en neige et incorporez les à l’appareil précédent en soulevant bien la masse par en dessous

Montez la crème fraîche en chantilly et incorporez-la à l’appareil au mascarpone.

Le sirop à imbiber :

Portez à ébullition l’eau et le sucre, puis ajouter le marsala.

Montage :

Coupez le biscuit en deux parties égales.

Dans un cadre rectangulaire, posez la moitié du biscuit au thé vert matcha après l’avoir imbibé   généreusement avec le sirop. Versez la moitié de la crème mascarpone à la pistache.

Recommencez la même opération une seconde fois.

Placez le gâteau au congélateur pour 2h, puis dans le réfrigérateur jusqu’à l’heure du repas.

Ce gâteau doit être préparé le matin pour le soir, la veille c’est encore mieux.

Il ne reste plus qu’à le démouler,  au besoin en passant un couteau trempé dans l’eau chaude autour du cadre,

Et à le décorer avec de la poudre de cacao tamisé.

 

 

 

 

Gâteau façon tiramisu thé matcha pistache
Gâteau façon tiramisu thé matcha pistache

La forêt noire

Publié le par Isabelle

La forêt noire

Bonjour,

Dans mes élèves d'atelier de cuisine, il y a des gourmandes, en tout cas certaines d'entre elles ont envie de "vraie" pâtisserie.

Ce n'est pas toujours facile de faire de la pâtisserie en atelier, parce que la pâtisserie est très longue à réaliser et souvent il y a des temps de pause importants, y compris au congélateur...

Je dis toujours que je ne suis pas une vraie pâtissière, aussi, j'ai testé 3 recettes différentes avant de choisir la mienne ! Et j'ai choisi 2 versions, une plus traditionnelle recouverte de chantilly et une autre avec un glaçage fait avec une ganache chocolat, à vous de choisir ...........

Alors, si vous avez envie d'autre chose qu'une bûche pour Noël, même si habituellement je ne suis pas très "gros gâteaux", j'ai trouvé cette forêt noire très agréable, légère, beaucoup plus que je ne l'imaginais, et ce n'est pas franchement une recette difficile.

Et vous vous en pensez quoi ?

La forêt noire
La forêt noire
La forêt noire

La forêt noire

 

La forêt noire se compose d’un biscuit génoise au chocolat, de chantilly, de cerises amaréna.

La génoise :

6 œufs

180g de sucre

120g de farine

40g de maïzena

30g de beurre

1 bocal de cerises amaréna(200g égouttées)

Imbibage kirch :

300g de sirop de griottes

4cl de kirch

Crème légère au kirsch

3g de gélatine en feuilles

1 gousse de vanille

30cl de crème fraîche entière liquide

20g de sucre semoule

2cl de kirsch

Ganache au chocolat noir :

160g de chocolat noir à 65%

190g de crème fraîche liquide entière.

La génoise :

Préchauffez votre four à 180°

Faire fondre le beurre et laissez le refroidir.

Casser les œufs dans un cul de poule, ajouter le sucre en fouettant.

Placez de l’eau dans une casserole et la casserole sur le feu. Posez par-dessus le cul de poule avec le mélange œufs –sucre. Battez cet appareil au batteur électrique le temps qu’il atteigne la température de 40°, retirez le du bain marie, puis continuer à le battre jusqu’à ce qu’il triple de volume.

Mélangez la farine, la maïzena et le cacao. Tamisez-les au dessus du cul de poule en mélangeant délicatement à la maryse, en soulevant toujours le mélange par-dessous, incorporez les poudres progressivement en 3 ou 4 fois, puis incorporez le beurre fondu.

Beurrez et farinez votre moule sauf s’il est en silicone et versez-y le contenu du cul de poule.

Enfournez pour 30 mn à 180°. Vérifiez la cuisson à la lame du couteau. Démoulez 5 mn après la sortie du four et laissez refroidir totalement.

En pratique, il est plus facile de préparer la génoise la veille.

Mettre les cerises à égoutter dans une passoire, en prenant soin de garder le jus.

Réalisez la crème légère au kirch :

Mettre la crème au congélateur pendant environ 15 mn.

Faîtes ramollir la gélatine dans un bol rempli d’eau bien froide.

Fendez la gousse de vanille et grattez l’intérieur pour récupérez la pulpe.

Faîtes chauffer 2càs de crème fraiche pour y dissoudre la gélatine égouttée.

Fouettez la crème, le sucre, et les grains de vanille pour obtenir une chantilly légère, incorporez la crème avec la gélatine diluée et le kirsch lorsqu’elle est presque montée.

 Préparez le sirop d’imbibage :

Récupérez le sirop des cerises et ajoutez le kirsch.

Montage :

Coupez la génoise en 3 dans l’épaisseur à l’aide d’un couteau scie.

Placez le premier disque de génoise sur une grille à pâtisserie et imbibez-le généreusement de sirop au kirsch à l’aide d’un pinceau.

Etalez à la spatule la moitié de la crème au kirsch, répartissez la moitié des cerises de façon régulière.

Déposez un deuxième disque de génoise et recommencez la même opération.

Finissez avec le 3ème disque. Placez au congélateur pour 1h, le temps de stabiliser le gâteau.

Préparez la ganache au chocolat :

Hachez le chocolat et faîtes le fondre au bain marie. Dans une casserole portez la crème à ébullition, versez lentement un tiers de la crème fraîche bouillante sur le chocolat fondu, mélangez énergiquement à la maryse au milieu du mélange pour obtenir un noyau élastique et brillant. Incorporez alors le deuxième tiers, mélangez selon le même procédé, puis incorporez le dernier tiers selon la même méthode. Il faut obtenir un mélange parfaitement lisse.

Versez immédiatement la ganache sur le gâteau posé sur sa grille, (le tout sur une tôle à pâtisserie pour récupérer l’excédent) pour le glacer entièrement. Réservez au réfrigérateur 1h.

Pour finir la déco : du sucre glace, de la poudre d’or, des copeaux de chocolat...

Traditionnellement, la forêt noire est recouverte de chantilly. Ce glaçage chocolat est celui de la version proposée dans l’encyclopédie du CHOCOLAT de Frédéric Bau, une petite merveille !

La forêt noire
La forêt noire

Pudding aux Cramberries

Publié le par Isabelle

Pudding aux Cramberries

Bonjour,

Jackie est blogueuse depuis 5 ans, et pour son anniversaire elle nous a demandé de lui proposer une recette, mais pas n'importe laquelle : une recette comportant les cramberries ou du sirop d'érable.

les recettes du Blog de Jackie sont jolies et très souvent inventives, elle a vécu au Canada longtemps, et sa cuisine en est bien sur marquée. Elle a aussi des racines asiatiques, je vous laisse imaginer à quel point ses recettes sont inventives ! 

Et ce qui ne gâte rien, elle répond très facilement aux commentaires qui lui sont faits.

J'avais d'autres idées en tête à lui proposer, mais je suis un peu prise par le temps. Bon, j'ai réalisé ce pudding ce we pour les clients en chambre d'hôtes, et je peux vous dire qu'il a été très apprécié, alors voilà, je vous la propose aussi.

Pudding aux Cramberries

Pudding aux fruits secs, ou gâteau de pain

 

200g  de pain rassis

250g de lait

3 œufs

70gr de sucre

100g de cramberries

 

Passer le pain au hachoir pour obtenir une sorte de chapelure, le faire tremper dans le lait pendant 2 ou  3 heures

Casser trois œufs, y ajouter le sucre, mélanger.

Ajouter le pain bien imbibé de lait, bien écraser.

Ajouter les cramberries et bien mélanger.

Mettre dans un moule à cake beurré , pendant 45mn au four, th 8.

 

Pudding aux Cramberries

Publié dans gros gâteaux

Paris-Brest

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Pour l'atelier dédié à la cuisine de bistrot, j'ai eu envie de proposer à mes copains de jeu de faire un Paris-Brest. Je dis souvent que je ne suis pas une vraie pâtissière, que la vraie pâtisserie m'ennuie, trop longue à réaliser, trop précise, et puis je préfère les desserts plus légers...........

Mais ce jour là, les autres recettes nous laissaient le temps pour une vraie pâtisserie.

Le Paris-Brest est une pâtisserie d'origine française, en forme de couronne, composée d'une pâte à choux fourrée d'une crème mousseline pralinée, garnie d'amandes effilées.

C'est un pâtissier de Maisons-Laffitte : Louis Durand, qui a conçu en 1910, ce gâteau en forme de roue de bicyclette lors de la création de la course cycliste entre Paris et Brest.

Je pense que normalement, la crème mousseline se fait avec du beurre doux........... seulement voilà, le beurre doux, je ne sais même pas ce que c'est  ! à part pour Noël si je fais une crème au beurre ............. si je lis "beurre" dans une recette, je n'imagine même pas que ça peut être du beurre doux, sauf si c' est bien précisé !!! notre crème mousseline a donc été réalisé avec du beurre demi-sel, et nous l'avons tous trouvé très bonne, ça lui donne un petit goût sucré salé qui nous a bien plu et j'ai trouvé que la crème était beaucoup moins écoeurante que chez les pâtissier (normalement, je n'aime pas le Paris-Brest )

Et voilà la merveille !

Et voilà la merveille !

Paris Brest

La pâte à choux        

200g d’eau

12g de sucre

100g de beurre

125g de farine

4 œufs + 1 œuf

50g d’amande effilées.

 

Préchauffez le four à 190°

Mettre l’eau dans une casserole, couper le beurre en petites parcelles et l’ajouter dans la casserole.

Porter le mélange à ébullition, pour obtenir simultanément la fusion du beurre et l’ébullition de l’eau. Il est important de ne pas laisser bouillir l’eau, sinon, la quantité totale d’eau va diminuer et ça va fausser les dosages !

 

Retirer la casserole du feu et ajouter toute la farine en une seule fois (pour éviter les grumeaux). Mélanger d’abord lentement à la spatule en bois, puis remuer vigoureusement jusqu’à l’incorporation complète de la farine.

Remettre la casserole sur le feu pour dessécher la pâte durant 20 secondes, jusqu’à ce que la pâte ne colle plus ni à la casserole ni à la spatule.

 

Vider le contenu de la casserole dans le bol d’un robot et mettre en marche pour refroidir un peu l’appareil. Incorporer le premier œuf préalablement battu à la fourchette, en mélangeant avec vigueur. Incorporez le 2ème puis le 3ème œuf, mais seulement quand l’œuf précédent est bien absorbé.

Vérifier la consistance de la pâte, elle doit être souple et retomber souplement en faisant un crochet quand on la soulève avec la spatule.

 

Il faut donc incorporer le dernier œuf battu petit à petit pour obtenir la bonne consistance : trop épaisse, la pâte ne va pas bien gonfler, trop liquide, elle va s’étaler et ne gonflera pas non plus.

Verser la pâte dans une poche à douille avec une douille lisse de 8 à 10 mm de diamètre.

Dresser le gabarit du Paris Brest sur une feuille de papier sulfurisé, à l’aide d’un moule à manqué (par exemple). Retourner la feuille et dresser la pâte à chou : dresser deux couronnes de pâte à choux l’une à côté de l’autre de chaque côté de trait, puis une troisième par-dessus. Rayer la surface à l’aide d’une fourchette trempée dans l’eau.

Dorer très légèrement à l’œuf battu, attention, il ne faut pas que ça coule sur le papier sulfurisé sous peine de gêner la levée de la pâte. Saupoudrer avec 50g d’amandes effilées. Enfourner pour 45mn à 190°

Paris-Brest
Paris-Brest

 

La crème mousseline qui garnit le Paris Brest est formée de crème pâtissière, de beurre, et de praliné.

La crème pâtissière

500ml de lait

4 jaunes d’œuf

100g de sucre semoule

70g de farine

120g + 130g de beurre

130g de praliné

 

Mettre le lait à bouillir.

Clarifier les œufs, battre les jaunes avec le sucre pour les faire blanchir, ajouter la farine et bien mélanger. Versez le lait bouillant sur le mélange aux œufs, en mélangeant au fouet. Remettre dans la casserole, faire cuire la crème jusqu’à ébullition pendant quelques minutes, en mélangeant sans cesse.

Laisser refroidir quelques minutes en mélangeant, jusqu’à ce que la crème soit tiède. Ajouter 120g de beurre pommade et bien mélanger.

Travailler 130g de beurre pommade et 130g de praliné dans un batteur mélangeur. Incorporer progressivement la crème pâtissière au batteur, et laisser tourner pour aérer la crème. Mettre la crème dans une poche à douille, puis au réfrigérateur.

Paris-Brest

Pour le montage, couper le choux du Paris–Brest en 2 par l’épaisseur, le garnir de crème praliné à l’aide de la poche à douille, puis refermer le choux.

Garder au frais jusqu’au moment de le servir.

Même si souvent je fais de petits gâteaux, pour cet atelier j'ai préféré un grand et gros Paris- Brest, c'est si agréable de le partager et puis il a une belle allure notre gâteau, vous en pensez quoi ?

Paris-Brest

Je vous mets aussi la recette de la pâte praliné : j'en ai déjà fait, pour cette recette, je l'avais acheté en épicerie fine, faute de temps.

La pâte pralinée

100g de noisettes entières brutes

100g d’amandes entières brutes

150g de sucre semoule

35g d’eau

Dans une grande cocotte en fonte, portez à ébullition l’eau avec le sucre. Quand sa température atteint 118°C, ajoutez les noisettes et les amandes entières. Enrobez soigneusement les fruits secs de ce sirop de sucre puis faites cuire le tout pendant 20 minutes, sans jamais cesser de remuer à la cuillère de bois pour éviter aux amandes et aux noisettes de brûler. Le sucre qui blanchit quelques minutes après l’adjonction des fruits secs va finir par caraméliser de toute part.

A la fin de la cuisson, les fruits secs sont bien brillants et ont pris une joli couleur auburn.

Versez-les sur une plaque anti adhésive (ou sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé) puis étalez-les afin d’accélérer le refroidissement. Quand les fruits secs sont bien froids, mixez-les dans un robot, en procédant en trois fois, pour éviter de trop chauffer la pâte. Vous devez obtenir une pâte de pralinée bien crémeuse.

Paris-BrestParis-BrestParis-Brest

Crumble de pommes aux carambar et à la crème

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Lorsque notre fille vient passer un peu de vacances à la maison, elle a toujours envie de faire des gâteaux.......... Ce jour là, elle a choisi une recette tirée d'un Bretons en cuisine, mais un peu transformée car le plat était petit...

les pommes avec des carambar, c'est une valeur sûre et le crumble d'Alice était très bon, si bon que je n'ai pas eu le temps de le prendre en photo avant qu'elle passe dans la cuisine vérifier s'il refroidissait bien !!!

Et hop, une recette pour le cuisinons de saison de Claudine.

Et hop, une recette pour le cuisinons de saison de Claudine.

Crumble de pommes aux carambar et à la crème

Crumble de pommes aux carambar et à la crème

3 pommes

120g de beurre très froid

80g de farine

50g de sucre roux

6 carambar

2càs de crème fraiche

Préchauffez votre four à 180°

Pelez les pommes, coupez les en 4, retirez cœurs et pépins. Coupez les quartiers en petits morceaux. Coupez les carambar en morceaux.

Faîtes fondre 40g de beurre dans une poêle, ajoutez les morceaux de pommes et faîtes revenir dans le beurre jusqu’à ce que les pommes soient fondantes en remuant de temps en temps. Ajoutez les morceaux de carambar et la crème, poursuivez la cuisson environ 5 mn en remuant bien jusqu’à ce qu’il enrobe bien tous les morceaux de pommes.

Versez les pommes caramélisées dans un plat à gratin beurré.

Coupez le beurre restant en petites parcelles, ajoutez la farine et le sucre, et malaxez du bout des doigts jusqu’a obtenir un mélange granuleux. Etalez le mélange sur les pommes.

Enfournez le plat dans le four préchauffé à 180°, faites cuire pendant environ 40 mn.

Laissez tiédir le crumble avant de le servir.

Crumble de pommes aux carambar et à la crème
Crumble de pommes aux carambar et à la crème
recette.de:pommes, carambar, crumble

Publié dans gros gâteaux

Flan Brioché Vendéen

Publié le par Isabelle

Flan Brioché Vendéen

Bonjour,

j'avais coupé trop de pain aux raisins pour mes clients, il avait durci....

En général, je fais plutôt du pudding avec le pain rassi, mais j'avais envie de changer, et je me suis souvenue d'une vieille recette vendéenne de flan, avec de la brioche devenue sèche. Allez, remplaçons la brioche par du pain aux raisins et c'est parti pour un gâteau crousti-moelleux agréablement parfumé par le rhum et la vanille

Flan Brioché Vendéen
Flan brioché vendéen

25cl de lait entier

25cl de crème fraîche liquide

2 œufs entiers + 2 jaunes

1 gousse de vanille

1 pincée de cannelle

6 tranches de pain brioché (aux raisins pour moi)

le zeste râpé d' un citron

25g de raisins secs

1 càs de rhum

Préchauffez le four à 160°

Portez à ébullition le lait, la crème et la gousse de vanille fendue, couvrez et laissez infuser

Battez les 2 oeufs et les 2 jaunes avec le sucre semoule et la cannelle.

Faites gonfler les raisins secs dans le rhum ( quelques secondes au micro-ondes pour chauffer le rhum)

Prenez 6 tranches de pain brioché, placez-les dans le fond d'un plat en terre (pour la tradition) où dans un moule en silicone. Râpez le zeste de citron dessus, parsemez de raisins secs.

Versez le lait sur les œufs battus, puis délicatement sur le pain.Laissez gonfler 20 mn.

Enfournez et laissez cuire 30 mn.

Servez tiède ou froid, accompagné éventuellement de crème chantilly, d'une boule de glace à la vanille, ou d'une crème anglaise.

Flan Brioché Vendéen
recette.de : pain rassi, rhum, raisins, flan

Publié dans gros gâteaux

Le premier gâteau aux pommes de la saison

Publié le par Isabelle

Le premier gâteau aux pommes de la saison

Bonjour,

C'est la saison des premières pommes du jardin, déjà !

il semblerait qu'avec les poires ce seront les seuls fruits généreux cette année !!!

J'avais trouvé cette recette il y a quelques années sur un blog, mais je ne sais plus lequel, j'en suis vraiment désolée. Je l'ai un peu modifiée, mais très peu.

Ça fait un gros gâteau très agréable à partager et très moelleux, aussi adapté pour un petit déjeuner gourmand, que pour un dessert avec un peu de crème à la vanille.

Le premier gâteau aux pommes de la saison

Le premier gâteau aux pommes de la saison

Pour un grand moule

300g de farine

1 sachet de levure

225g de sucre en poudre

3 oeufs

75g de beurre fondu

130ml de lait

4 + 3 pommes

Pour la crème :

120g de beurre pommade

150g de sucre en poudre

2 oeufs

Préchauffez le four à 150°

Faites fondre le beurre.

Versez la farine et la levure dans un saladier, ajoutez le sucre, mélangez.

Creusez un puits, cassez y les œufs, commencez à mélanger comme une pâte à crêpes, en délayant avec le lait et le beurre fondu, pour obtenir une jolie pâte homogène.

Épluchez, épépinez et coupez 4 pommes en lamelles, incorporez les à la pâte.

Versez le tout dans un moule beurré et fariné s'il n'est pas en silicone .

Enfournez pour 30 mn à 150°.

Épluchez, épépinez les 3 pommes restantes et coupez les en lamelles fines comme pour une tarte.

Mélangez le beurre pommade, le sucre et les œufs.

Au bout de 30 mn de cuisson, sortez le gâteau du four et disposez, les lamelles de pommes dessus comme sur une tarte, et versez la crème sur les pommes. Enfournez de nouveau pour 45 mn. En fin de cuisson, passez le gâteau sous le grill du four si nécessaire pour qu'il soit bien doré et légèrement caramélisé.

Le premier gâteau aux pommes de la saison
Le premier gâteau aux pommes de la saison
Le premier gâteau aux pommes de la saison

Publié dans gros gâteaux

1 2 3 4 > >>