Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

9 articles avec la reunion

Le Volcan de la Réunion (IV et fin)

Publié le par Isabelle

Le Volcan de la Réunion (IV et fin)
Le Volcan de la Réunion (IV et fin)

Bonjour,

S'il n'y a pas le droit de descendre dans l'enclos du volcan lorsqu'il est en éruption, il y a un chemin bien balisé qui permet de se rapprocher pour l'observer depuis les remparts, en se dirigeant vers le piton de Bert. le chemin est assez plat, facile diront certains, mais avec mes genoux abîmés je dois quand même prendre mon temps. C'est génial quand il fait jour, des laves de couleur différentes et de nature différentes. Nous arrivons sur site vers 16h, nous ne sommes pas allés jusqu'au Piton de Bert, on voyait très bien, et nous avons eu le temps de nous assoir sur des cailloux, d'observer toutes les couleurs, d'écrire des cartes postales... d'essayer de prendre des photos, d'écouter le bruit....difficile de surprendre la lave juste quand elle saute, et les gens font ohhh.... on dirait un feu d'artifice.

Le Volcan de la Réunion (IV et fin)

Des ingénieurs des eaux et forêts sur place en observation, nous permettent de regarder dans leur longue vue, whaou, et nous expliquent que lorsqu'une éruption commence, d'abord la lave jaillit et forme une faille, et progressivement le cône se forme, à partir des scories qui sont projetées , encore appris quelque chose.

Le Volcan de la Réunion (IV et fin)
Le Volcan de la Réunion (IV et fin)


Et puis admirer les différences de teintes quand la lumière commence à baisser, et voir les petites lueurs de la coulée s'allumer comme des petites loupiotes, et les reliefs qui s'accentuent, et l'éruption qui devient de plus en plus rouge........whaouh ! quel dommage d'y aller juste à la nuit tombée, il y a tant à voir avant, quel spectacle , son et lumière, et gratuit en plus !

Le Volcan de la Réunion (IV et fin)Le Volcan de la Réunion (IV et fin)
Le Volcan de la Réunion (IV et fin)Le Volcan de la Réunion (IV et fin)

Nous sommes repartis avant qu'il fasse noir, ça nous avions déjà vu la veille .... et puis c'est quand même plus facile pour marcher.
Il faisait quand même bien noir, quand j'ai porté secours à une dame qui était tombée, la pauvre était tombée la tête la première et saignait pas mal....arrivée au parking elle était prise en charge par les pompiers.
J'ai croisé aussi une famille avec une petite fille qui s'est étalée devant moi : en sandale la petite ! j'avais envie d'engueuler les parents.... j'étais d'ailleurs choquée de voir tous ceux qui faisaient l'aller de nuit avec des petits, il y a le retour après, et c'est au bord du rempart, avec des petits !!!!

On se demande sur quel ton il faut chanter pour faire comprendre que c'est la nature qui commande ....

Bref, je suis rentrée des souvenirs plein la tête et les yeux, alors j'avais vraiment envie de vous montrer tout ça pour vous présenter mes voeux, le monde est plein de belles choses, partout, il faut juste ouvrir les yeux ....

Publié dans la réunion

le volcan de la Réunion (III)

Publié le par Isabelle

le volcan de la Réunion (III)
le volcan de la Réunion (III)

Après le survol en ULM, nous voici donc repartis pour la route du volcan, et ça tourne et ça vire, le paysage et la végétation se métamorphosent, avec des magnifiques point de vue.

le volcan de la Réunion (III)

Et puis, tout d'un coup, on sort d'un virage et toc, la plaine des sables, immense, rouge poussiéreuse, c'est l'ancienne caldéra du volcan. Au fond, le piton, avec son panache de fumée

le volcan de la Réunion (III)

On descend dans la plaine par une ultime série de lacets, et là c'est la piste dans le désert, une ligne droite, avec des nids de poule et une poussière rouge dont la voiture sera recouverte !

le volcan de la Réunion (III)

Et il y a même un gite tout près du volcan, vous imaginez passer la nuit dans un tel environnement.... même si j'ai lu sur un site de critiques bien connu que certains se plaignent de pas avoir d'eau chaude à volonté.... vous imaginez bien que le chauffe eau solaire dépend de la météo, et comme nous sommes à plus de 2000m d'altitude...

le volcan de la Réunion (III)le volcan de la Réunion (III)

Et voilà, le rempart qui ceinture le volcan, il vaut mieux faire attention où on met ses pieds et ne pas s'écarter du chemin

le volcan de la Réunion (III)
le volcan de la Réunion (III)

Du pas de Bellecombe, où s'effectue normalement la descente sur les pentes du volcan, nous pouvons aussi admirer le petit Formica Léo, un petit cratère souvent à l'honneur sur les photos,

Mais là, on ne descend pas, les panneaux indicateurs sont suffisamment présents, et on ne risque pas de descendre en cachette dans un paysage aussi dénué de végétation !

à suivre !

Publié dans la réunion

Le Volcan de la Réunion (II)

Publié le par Isabelle

Bonjour,

On nous avait dit : le volcan, il faut y aller à la nuit tombée, c'est comme ça qu'on voit le mieux l'éruption.... le problème c'est qu'on ne voit que ça ! la plaine des sables était déjà dans l'ombre, et les reliefs disparus....

Le Volcan de la Réunion (II)

certes, c'est beau, mais un peu limité quand même !

le lendemain, nous avons pris les grands moyens....

Le Volcan de la Réunion (II)

Même pas peur ! le pilote était expérimenté et expliquait bien les différentes vues

Le Volcan de la Réunion (II)

Le petit coucou a d'abord fait le tour du cratère principal, en arrière plan, on voit ce qui est appelé les remparts et clôture l'enclos. En période d'éruption, l'accès à l'enclos est interdit, mais on peut visiter le monstre en longeant les remparts.

On voit d'abord de la fumée, on retient son souffle avant d'apercevoir le petit cratère qui s'est formé depuis le début de l'éruption.

Le Volcan de la Réunion (II)

Quoi, tout ça pour ce petit machin ?

Et pourtant, c'est si impressionnant ! la terre gronde, on dirait le bruit d'un avion à réaction !

Le Volcan de la Réunion (II)
Le Volcan de la Réunion (II)

Et puis la couleur est vraiment très belle, on dirait un chaudron de sorcière ! et quand nous sommes passés au dessus avec l'ULM, ça fait un drôle de souffle, il vaut mieux se cramponner dans le coucou !

ça c'était le volcan le matin dans les airs, mais nous avons consacré toute la journée au volcan, j'avais été trop frustrée la veille, et puis je suis totalement tombée sous le charme, alors, la suite bientôt !

Publié dans la réunion

Le Volcan de la Réunion (I)

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Il y a quelques heures, nous avons changé d'année, c'est donc l'époque des voeux.... Il y a tant de choses sur lesquelles j'aimerais avoir un tout petit peu de "pouvoir".......

j'aimerais pouvoir nous souhaiter à toutes et tous, plus de tolérance, de respect dans ce pauvre monde pour que 2016 soit plus paisible que 2015. J'ai des enfants de l'âge de ceux qui sont morts au Bataclan , j'aimerais avoir le pouvoir de dire stop, plus jamais ça....

mais je n'ai pas ce pouvoir.....

alors je vais essayer de vous faire rêver avec quelques articles sur le volcan de la Réunion

Le Volcan de la Réunion (I)
Le Volcan de la Réunion (I)

L' Ile de la Réunion, c'est un gros caillou dont le relief a été totalement façonné par un volcan.

le piton des neiges n'est plus du tout actif, et ses effondrements successifs ont donné naissance aux cirques de Salazie, Cilaos et Mafate (à gauche de la carte), la Fournaise, en bas à droite est née un peu plus tard, et crache régulièrement sa colère....

Quand elle est gentille, ses éruptions restent dans l'enclos, c'est le cas de celle que nous avons vue, mais quand elle est très fâchée, elle déborde ....

Le Volcan de la Réunion (I)

Et ça donne ça ! une petite église appelée notre dame des laves parce que l'éruption ne l'a pas détruite et a contourné cette église, après avoir brûlé les maisons des alentours...

Tout au sud de l'île, dans une zone appelée le grand brûlé parce que la lave s'écoule régulièrement de ce côté là, quand la lave coule très fort, il arrive qu'elle finisse sa course dans la mer.... je vous laisse imaginer le combat de la lave et de l'eau

Le Volcan de la Réunion (I)

Et dans ces cas là, l’île s’agrandit de quelques m2 ou km2

Il y a donc une route qui traverse cette étendue sauvage, régulièrement recouverte par la lave, et qui permet d'observer les différentes coulées, avec des pancartes qui datent les coulées.

Ce qui est étrange, c'est que les coulées sont très différentes suivant la composition des laves

Le Volcan de la Réunion (I)

celles que le lichen parvient à coloniser seront beaucoup plus "vite" dégradées.( non-non ce n'est pas de la neige !!!)

mais d'autres sont pour moi encore plus impressionnantes,on imagine bien à quel point la lave était épaisse et visqueuse, et la nature ne parvient qu'à reprendre un peu de vie que dans de petites fractures

Le Volcan de la Réunion (I)
Le Volcan de la Réunion (I)

Dommage, ce jour là, il pleuvait pas mal, et nous n'avons pas eu une belle vue sur le volcan de ce côté là, c'était tout bouché.... nous n'avons pas non plus vu la vierge au parasol qui protège la zone, mais qu'on dévisse vite quand la lave la chatouille de trop près.... et bien figurez vous que des plaisantins avait tagué cette pauvre vierge et qu'elle était partie se refaire une beauté !!!!

Le Volcan de la Réunion (I)

Dans les jours qui viennent, vous aurez des photos de l'éruption, promis.... mais j'ai envie de vous raconter tout ça dans l'ordre où je l'ai découvert moi même .....

Publié dans La Réunion

Chouchous farcis au poisson

Publié le par Isabelle

Chouchous farcis au poisson

Bonjour,

Ce matin, au marché à Saintes,ma marchande de légumes habituelle avait des chouchous.... oh, des chouchous ai je dit ! je ne savais pas bien ce que j'allais faire avec mes chouchous, mais je n'ai pas pu résister au plaisir d'en acheter 2 !!!

Et puis, il me restait un joli reste de merlu, et j'ai décidé de les marier ces 2 là...bien sûr, j' ai aussi ajouté du gingembre et du curcuma, inévitables pour ce style d'expérience culinaire....

Pour être plus complète, je dois ajouter que les chouchous sont appelés christophines ou chayottes aux Antilles. En fait c'est une plante originaire du Mexique.

Chouchous farcis au poisson

Chouchous farcis au poisson

Pour 2 personnes

2 chouchous

1 oignon

1 échalote

2 gousses d’ail

2 cm de gingembre

1 bouquet de persil

Un joli reste de poisson cuit à la vapeur

Un peu d’huile d’olive

Sel, poivre, curcuma

Faites cuire les chouchous dans un bon volume d’eau salée pendant 20 à 30 mn jusqu’à ce que la pointe du couteau les transperce facilement, égouttez-les et laissez refroidir un peu.

Pelez l’échalote et coupez-la en 4

Pelez l’oignon et coupez-le en 4

Epluchez et dégermez les gousses d’ail

Pelez et coupez le gingembre en morceaux

Lavez le persil et supprimez les grosses tiges

Réunissez tous ces éléments dans le bol d’un mixer, et hachez le tout. Versez le hachis dans une poêle chaude avec un peu d’huile d’olive, faites cuire 5 mn à feu doux.

Pendant ce temps, coupez les chouchous en 2, creusez les à l’aide d’une cuillère, et passez les au mixeur avec le poisson. Ajoutez le hachis, mélangez bien le tout et assaisonnez, n’oubliez pas de goutter.

Répartissez la farce dans les demies coques des chouchous, saupoudrez d’un peu de chapelure et enfournez à 180°pendant environ 30 mn jusqu’à ce que ce soit bien doré.

Dégustez avec une salade verte en fermant les yeux, vous entendez la mer ? ou peut être le volcan....

Chouchous farcis au poisson

La Vanille

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Voilà déjà un mois que nous sommes rentrés et je ne vous ai pas encore parlé de la vanille, ni du Volcan d'ailleurs ( mais pour le volcan, je vais attendre un peu sinon tout le monde sera la bas pour Noël )

Avant de vous parler de la vanille, je vais vous parler de Gridelle : http://www.les-voyages-de-gridelle.com/

j'aime beaucoup son blog rencontré je ne sais plus comment, et à chaque fois qu'elle publiait un reportage sur son Ile, elle me faisait baver d'envie....Il y a déjà longtemps que je lui avais écrit que si un jour je débarquais la bas, je voulais qu'elle soit mon guide ....

Et puis il y a eu un article en mai sur la "dernière" éruption du volcan, et là...

Bien sûr , il faut du temps pour préparer des vacances si loin de la métropole, mais j'ai très vite pris contact avec Gridelle qui nous a guidé dans le choix de nos hébergements, de la meilleure saison et tout et tout. Et bien sûr, nous a guidé chaque jour dans nos visites par de gentils mails, et nous a bien recommandé d'aller visiter la vanille bleue à Saint Philippe.

Et bien sûr, nous avons passé une soirée ensemble, Gridelle avait aussi invité Cécile : http://www.macuisinebleucombava.com/, et Cécile, je sais que c'est grâce à Claudine : https://cuisinedegout.wordpress.com/..... Tout ça pour vous dire que la blogosphère, c'est un truc magique, qui peut nous aider à partager plein de choses avec des copines de blog, connues seulement comme ça, et aussi déboucher sur des rencontres réelles et ne croyez pas que nous n'avons parlé que de cuisine !!!

LA FLEUR DE VANILLE EST UNE PETITE ORCHIDEE
LA FLEUR DE VANILLE EST UNE PETITE ORCHIDEE

LA FLEUR DE VANILLE EST UNE PETITE ORCHIDEE

Bon revenons à la vanille !

Elle fut importée du Mexique où elle produisait de belles gousses sans problème, mais personne ne savait que les jolies orchidées étaient fécondées par une petite abeille endémique...la vanille demeurait stérile en dehors du Mexique ! en effet, pour la vanille, les organes mâles et femelles de la fleur sont séparés par une membrane étanche que l’on appelle le « rostellum ».,

C'est un jeune esclave de douze ans, Edmond Albius, qui parvient seul à trouver comment se substituer à l’abeille. Sa méthode est tellement simple que c'est encore celle pratiquée aujourd’hui: il faut féconder manuellement chaque fleur, une par une! J'ai lu dans un livre là-bas que quand son maître le réprimandait, il froissait les jolies fleurs de vanille dans ses mains pour se défouler, sans trop les abîmer quand même, et c'est comme ça que les premières gousses de vanille sont apparues à La Réunion.

En dehors de son pays d'origine, la fleur de vanille doit donc être fécondée manuellement. C'est un travail d'observation quotidien pour le producteur car elle ne fleurit qu'un seul jour durant une période s'étalant sur environ 2 mois.Il faudra environ 5 kilos de vanilles vertes pour obtenir 1 kilo de vanilles traitées.
Le premier traitement de la vanille verte consiste en une immersion courte d'environ 3 minutes dans de l'eau chaude à 62 degrés afin d'arrêter toute évolution organique. Ensuite les gousses sont drapées dans des couvertures de jute afin de suer et perdre une partie de leur humidité. Après 1 à 2 jours, ce processus provoque une fermentation qui donne à la vanille un aspect brunâtre. Les gousses sont alors séchées au soleil pendant environ 2 semaines afin de stopper tout processus de fermentation.Puis mise à bonifier dans des caisses en bois pour parfaire leur parfum.

Il faut 2 ans pour produire une gousse de vanille, ça vous étonne encore que ce soit si cher !!!

La Vanille
La Vanille

La vanille bleue est produite à Saint Philippe chez M. Leichnig sauf que ce M. a mis au point un procédé différent pour affiner sa vanille, qui permet de l'utiliser entière avec sa gousse qui est comestible ,procédé pour lequel il a été fait chevalier du mérite agricole.... Il ne le dit même pas lui même, trop modeste pour ça, mais quand même !

Sources pour la rédaction de cet article : http://www.goussevanille.com/histoire.php

Vous pouvez en savoir plus sur le site de la vanille bleue :http://escale-bleue.fr/

La Vanille
La Vanille
recettes de : a href="http://recettes.de/vanille" rel="nofollow">vanille, La Réunion

Publié dans La Réunion

Cases créoles

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Ce qui nous a beaucoup étonné de prime abord, c'est de voir les cases créoles couvertes non pas de tuiles ou d'ardoises, mais de tôles ondulées, toits plats, toits à 2 ou 4 pentes, mais en tôle.

Cases créoles

On nous a bien vite expliqué que seule les tôles bien solidement vissées sur la charpente résistent aux cyclones ! alors les toitures arborent de jolies couleurs ...

Cases créoles

Les cases sont souvent entourées de jardins luxuriants, mais nous en reparleront surement.

Cases créoles

La varangue sorte de terrasse couverte, ou de véranda non fermée, est une vraie pièce de la case : l'été, il fait très chaud, alors on mange souvent dans cette pièce y compris le soir alors que le soleil est déjà couché depuis un moment.

Cases créoles

Il y a les grosses qui s'exposent, et les plus petites qui cherchent à se cacher, mais elles sont toutes différentes les unes des autres et pourtant se ressemblent quand même ....

Publié dans La Réunion

Vacances (2)

Publié le par Isabelle

Le Cap Méchant
Le Cap Méchant

Le Cap Méchant

Bonjour,

Après 3 jours passés à visiter l'est de l'île sous des trombes d'eau, nous voici désormais dans le sud !Il n'y a pas de mystère, si la nature est si verte c'est qu'il y a de l'eau !!!

J'ai eu l'occasion de visiter une vanilleraie, je vous en parlerai plus tard, sur mon petit PC. portable, c'est un peu difficile.

"Pelouse" de bord de mer, près du Cap Méchant
"Pelouse" de bord de mer, près du Cap Méchant

"Pelouse" de bord de mer, près du Cap Méchant

Publié dans La Réunion

Vacances (1)

Publié le par Isabelle

Vacances (1)

Bonjour,

Alors, pour nous les vacances ont commencé là, à la gare de la Roche sur Yon !

Etrange, je n'avais pas pris le train là-bas depuis la fin de mes études,en 1983 quand j'allais à Nantes ! En fait , nous avons laissé notre petite chienne à sa grand mère !

La cascade Niagara

La cascade Niagara

Notre dame des laves

Notre dame des laves

le voyage a été long, très long, très très loooonnngggg ! et voilà une idée de ce que nous avons vu les premiers jours, alors, on est où ?

Publié dans La Réunion