Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

linzertorte

Publié le par Isabelle

Bonjour, 

la linzertorte avait, je crois, fait l'objet d'une des recettes du meilleur pâtissier...

En fait, je connais cette recette depuis super longtemps, disons j'avais 15 ou 16 ans, et à l'époque je ne faisais pas ma pâte à tarte et j'utilisais ce que maman avait rapporté dans son caddy.... elle nous régalait déjà ! 

C'est quand même mieux avec une pâte maison, attention, comme une pâte sablée, ne la malaxez pas trop longtemps sans quoi elle deviendra friable, heureusement que le frigo est là pour la rendre plus malléable ! et puis regardez bien la photo pour couper des bandes égales ...

Linzertorte

 

Pâte :

200 g de farine type 45

100 g de sucre en poudre

200 g de beurre

125 g d’amandes sèches moulues avec leur peau

1 tête de clou de girofle finement pilée

¼ de cuillère à café de cannelle

1 cuillère à café de sel

1 cuillère à café de vanille liquide ou 1 paquet de sucre vanillé

zeste râpé d’un citron non traité

3 jaunes d’œufs 60/65

Garniture :

200 g de confiture de framboises faite maison

Moule et cuisson

Moule à tarte de 26 cm de Ø doublé de papier sulfurisé

Thermostat 6 (180 à 205°C), cuisson ¾ d’heure environ

Couvrir d’un papier alu si le gâteau se colore trop

 

Pâte :

Mélanger tous les ingrédients pour faire une pâte rendue assez collante à cause de la quantité de beurre.

Se fariner les mains pour la manipuler.

Former une boule avec les ¾ de la pâte, puis une autre boule avec le ¼ restant.

Mettre les deux boules au frais recouvertes d’un film plastique pendant 1 heure (on peut les mettre au congélateur pendant 15 minutes environ).

 

Mise en forme et cuisson :

Prendre la grosse boule et l'aplatir pour obtenir une abaisse de 5mm d’épaisseur.

Travailler sur un plan bien fariné. La pâte se cassera probablement, recoller les morceaux en les pressant les uns aux autres soigneusement.

Foncer le moule, mais laisser déborder régulièrement tout autour de 1,5 cm.

Garnir d’une fine couche de confiture de framboises (il en restera peut-être un peu).

 

linzertorte

Avec la petite boule, former des bandes de 6mm d’épaisseur et de 1,5 cm de large. En faire :

2 de 26 cm de long

2 de 24 cm de long

2 de 18 cm de long.

Croiser ces bandes sur la tarte en les espaçant bien, rabattre les 1,5 cm de pâte débordante en prenant ce qui dépasse des bandes, et former un bourrelet. S’il reste de la pâte, rouler un fin cordonnet et en doubler le bourrelet pour mieux finir la tarte.

 

linzertorte
linzertorte

Cuire à four préchauffé et surveiller la couleur.

Après cuisson, mettre la tarte à refroidir sur une grille, puis la saupoudrer de sucre glace.

Note

Ne pas être tenté de mettre trop de confiture, car le résultat peut être écœurant. Ne pas oublier que la pâte à tarte est à elle seule un dessert.

linzertorte
linzertorte Lorsque vous êtes connecté sur le sit

Pörkölt (ou ce que nous prenons pour une goulash)

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Après notre soupe de champignons, je voulais une goulash, j'en fais depuis des années, ma recette doit déjà être sur le blog.

Mais en farfouillant un peu partout, j'ai cru comprendre que ce que les polonais appellent goulash est plutôt une soupe bien nourrissante avec un peu de bœuf, et que ce que nous appelons goulash ressemble plutôt à un ¨Pörtôlt". J'ai trouvé cette recette sur le blog de Danielle

http://lacuisine.dkulcsar.fr/porkolt/ ;  je crois qu'elle sait de quoi elle cause !

Nous n'avons pas mis tout le paprika, de peur que la saveur de notre plat soit trop prononcée, mais un peu plus de la moitié, à vous de voir.

En tout cas, c'était tout à fait savoureux, parfumé, onctueux, rien à redire à cette recette.

Pörkölt (ou ce que nous prenons pour une goulash)

Pörkölt

 

6 personnes

  • 1,750 kg de paleron, d’échine de porc et de jarret de veau en mélange, le tout coupé en cubes de 2 à 3 cm de côté environ
  • saindoux de préférence
  • 1 os coupé en 2
  • 0,5 kg d’oignons émincés
  • 1 cuillère à soupe rase de carvi en poudre
  • 1 cuillère à soupe de gros sel (goûter avant de tout mettre)
  • 4 cuillères à soupe de paprika doux (20 g)
  • 1 cuillère à café de sarriette ou d’origan
  • ¼ cuillère à café rase de poivre
  • 500 g de tomates mûres pelées, épépinées et coupées en morceaux
    ou 1 boîte de pulpe de tomates sans trop de jus
  • 3 poivrons verts ou jaune clair sans la peau, coupés en dés ou émincés
  • eau ou bouillon en quantité suffisante
  • 20 cl de crème fraîche

Le pörkölt est un ragoût hongrois dont la sauce est enrichie de paprika et de crème aigre. Elle est remplacée ici par de la crème épaisse ou fleurette.

Faire revenir les oignons dans le saindoux sur un feu assez vif, bien les dorer, puis ajouter la viande et continuer à maintenir le feu vif pour dorer aussi la viande. Quand tout est bien doré, diminuer le feu au maximum.

Ajouter les épices, une partie du sel et saupoudrer le paprika avec une petite passoire. Bien remuer. Ajouter l’os et l’eau.

Augmenter le feu, et dès que l’eau bout, baisser le feu et cuire à l’étouffée à petit feu. Surveiller. Rajouter s’il le faut un peu d’eau en cours de cuisson. Quand la viande est cuite aux trois quarts, ajouter les poivrons et les tomates.

Goûter, ajouter éventuellement le reste de sel et amener à cuisson complète. Pour servir enlever tous les os.

Notes
Le paprika doit toujours être saupoudré à travers une passoire pour ne pas faire de grumeaux.

La sauce du pörkölt doit être courte et riche. Mettre toujours du jarret et de l’os, cela donne beaucoup d’onctuosité à la sauce.

Peut se faire la veille pour le lendemain. Se congèle très bien

 

Issu du blog « dans la cuisine de Danièle »

 

Pörkölt (ou ce que nous prenons pour une goulash)

gombaleves ; soupe aux champignons hongroise

Publié le par Isabelle

Bonjour, 

Nous avions décidé d'aller faire un tour en Pologne, et après pas mal de temps passé à chercher ce que je voulais proposer, mon choix s'est arrêté sur cette recette de soupe de champignons chez https://www.latendresseencuisine.com/soupe-aux-champignons-hongroise.

Elle nous a bien plu cette soupe, même le Mr de la maison qui tord son nez dès qu'on parle de soupe a apprécié, alors, c'est un signe, non ?

gombaleves ; soupe aux champignons hongroise

Gombaleves : Soupe aux champignons hongroise

Pour 6 personnes

1 litre de bouillon de légumes

400 g de champignons de Paris

1 oignon moyen

2 gousses d'ail

50 g de beurre

1 cuillère à café d'huile neutre

1 cuillère à café pleine de paprika de Hongrie

1 cuillère à café rase d'aneth séché (ou 2 cuillères à café pleines d'aneth frais)

3 cuillères à soupe pleine de farine

Sel au goût

20 cl de crème fraîche liquide

Poivre du moulin

 

Dissoudre un bouillon de légumes dans un litre d’eau chaude (ou si vous avez un reste de 1 litre de bouillon de légumes d’une autre soupe c’est encore mieux).

Ciseler très finement un oignon moyen.

Faire fondre le beurre dans la cuillère d’huile sur feu doux.

Verser l’oignon ciselé finement dans la marmite et laisser sur feu doux le temps de préparer les champignons. Mélanger de temps en temps pour que tous les morceaux d’oignons soient bien ramollis sans prendre de couleur toutefois.

Nettoyer les champignons et couper le bout de la queue pour le jeter et puis couper les champignons en deux puis les moitiés en lamelles les plus fines possibles.

Ajouter l’ail ciselé à l’oignon dans la marmite.

Verser une cuillère à café pleine de paprika (hongrois de préférence) sur l’oignon et l’ail.

Puis ajouter une cuillère à café rase d’aneth séché ou bien encore mieux, deux cuillères à café pleine d’aneth frais finement ciselé.

Mélanger les épices avec l’oignon puis ajouter tous les champignons émincés et bien mélanger, remonter le feu et mettre sur feu vif en remuant sans arrêt.

Lorsque les champignons sont devenus mous, baisser le feu et cesser de remuer pour ajouter la farine puis mélanger à nouveau pour que la farine se répartisse partout sur les légumes.

Quand toute la farine a été imprégnée et qu’il ne reste plus de blanc, ajouter le bouillon fait au début. Monter le feu jusqu’au premier bouillon.

Puis couvrir la marmite avec un couvercle et baisser le feu au minimum. Laisser cuire pendant 30 minutes à tous petits bouillons le temps que la soupe épaississe grâce à la présence de farine.

Ajouter la crème fraîche liquide. Servir cette soupe bien chaude.   

 

D’après « la tendresse en cuisine »

gombaleves ; soupe aux champignons hongroise

La Tropézienne

Publié le par Isabelle

Bonjour, 

Je n'arrive plus à me tenir à mon blog ces derniers temps, je prends tellement de retard que parfois quand je vois les photos, je ne sais même plus à quoi elles correspondent !

Nous avons pris quelques jours de vacances sur l'île de Noirmoutier début octobre et nous avons beaucoup aimé, puis le jardin à remettre au propre après l'été, et puis j'ai une autre passion : je fais de la couture !

 

La Tropézienne
La Tropézienne

Ces deux choses là sont pour ma fille, épinglée lors de sa recette de gâteau nounours.

Si en plus, je vous dit que la robe noire est faite dans le tissus d'un pantalon de son père, je n'ai acheté que la dentelle du milieu et la fermeture éclair , top !

En ce moment, j'ai sur le feu une robe pour mon autre fille, la femme de mon fils ainé, il ne me reste que les manches, mais je me suis mis un gage, je dois rattraper un peu mon retard avant...allons, un peu de discipline !

Bon, revenons à nos moutons : la tropézienne, qui n'a rien d'une tarte puisque c'est une brioche au sucre garnie d'un mélange de deux crèmes (crème pâtissière et crème fouettée ), une recette d'origine familiale du pâtissier Alexandre Micka. 

Arrivé enProvence en 1952, Alexandre Micka, pâtissier d'origine polonaise, décida d'ouvrir une boulangerie pâtisserie à Saint Tropez. Il a apporté de Pologne la recette d'un gâteau brioché à la crème de sa grand-mère qu'il vend dans sa pâtisserie. En 1955, le film de Roger Vadim, Et Dieu... créa la femme est tourné à Saint Tropez. Alexandre Micka fut chargé de réaliser les repas pour toute l'équipe. Il présente sa tarte. Brigitte Bardot lui suggère de la nommer « tarte de Saint-Tropez ». Le pâtissier, lui, opta pour « tarte tropézienne ». Dans la foulée, il déposa la marque et le brevet de fabrication. ( source Wikipédia)

J'ai trouvé plein de recettes, surtout en ce qui concerne la crème, faite soit à partir de crème pâtissière et crème fouettée, soit à partir de crème pâtissière et beurre; j'ai choisie la première solution.

Et vous, vous la faîtes comment la crème de la tropézienne ?

 

La TropézienneLa Tropézienne
La Tropézienne

 La tarte tropézienne

 

Pour la pâte :

Levure de boulanger déshydratée : 5 g

Oeuf(s) : 3 pièce(s)

Beurre : 125 g

Sucre en poudre : 30 g

Lait : 5 cl

Farine de blé : 250 g

Citron jaune : 1

Beurre : 50 g

 

Pour le glaçage :

Sucre en grains: 50 g

Sucre glace : 20 g

1 jaune d’œuf et 1 càs de lait

 

Dans le bol du batteur, mettre la farine, le sel et le sucre. Diluer la levure dans le lait tiède (45 °C max.).

Ajouter à la farine les œufs et la levure diluée et mélanger doucement avec le crochet (on doit obtenir une pâte légèrement collante). Après 8 à 10 min de pétrissage à basse vitesse, la pâte doit être lisse et élastique. Ajouter alors le beurre (à température ambiante) coupé en petits morceaux et pétrir jusqu'à ce qu'il soit complètement incorporé.

Zester le citron puis incorporer les zestes à la brioche.

Recouvrir la pâte d'un linge et la laisser pousser à température ambiante pendant 1 h environ (ou jusqu'à ce qu'elle ait doublé de volume).

Rabattre ensuite la pâte à la main pour la faire retomber (elle doit retrouver son volume d'origine), puis la conserver au réfrigérateur pendant 1/4 d'heure minimum.

Pour le glaçage :  badigeonnez le dessus au pinceau avec le jaune d’œuf additionné d’une càs de lait, parsemer le dessus de la brioche de sucre, puis déposer des dés de beurre( 50g). Enfourner à 180 °C pendant 20 min. Surveillez la couleur.

Sortir la brioche et la laisser refroidir, puis la couper en 2 dans l'épaisseur.

 

Pour la crème

Lait 1/2 écrémé : 50 cl

Sucre en poudre : 100 g

Œuf(s) : 3 pièce(s)

Farine de blé : 50 g

Gousse de vanille : 1

Crème liquide entière : 20 cl

Arôme Fleur d'oranger : 1 càs

 

Mettre le lait à bouillir avec la gousse de vanille fendue en 2. Blanchir les œufs avec le sucre en fouettant énergiquement. Ajouter la farine, puis verser le lait bouillant dessus et bien mélanger. Remettre le tout à cuire dans la casserole pendant 3 min, dès reprise de l'ébullition.

Une fois la crème cuite et épaissie, la verser sur une plaque, la recouvrir d'un film alimentaire et la refroidir rapidement.

Si vous êtes pressés, vous pouvez ajouter une feuille de gélatine à votre crème, elle se tiendra mieux.

Dans le robot avec le fouet, monter la crème liquide entière et très froide, puis la réserver au frais.

Dans ce même bol, détendre la crème pâtissière froide, y incorporer 1/3 de la crème fouettée énergiquement, puis ajouter le reste délicatement, ainsi que l'arôme de fleur d'oranger.

A l'aide d'une poche à pâtisserie, dresser la crème sur le disque de brioche ouvert. Refermer ensuite la Tropézienne et la saupoudrer de sucre glace avant de servir.

Tian de légumes, d'après Cyril Lignac

Publié le par Isabelle

Bonjour, 

 

Le voilà le tian qui a accompagné nos petits filets de rougets.

Le tian demande un peu de travail de préparation, mais ensuite, zou dans le four et il se débrouille ! s'il doit attendre un peu, il suffit de baisser le feu, il sera un peu plus confit.

Il se mange chaud, froid, réchauffé.... Un vrai bonheur ! 

Tian de légumes, d'après Cyril Lignac

Juste avant d'aller au four, pas de photo du plat au sortir du four, nous avions faim, alors, les assiettes ont été vite dressées !

Tian de légumes, d'après Cyril Lignac

 Tian de légumes, d’après Cyril Lignac

  • 2 courgettes (de préférence 1 verte et une jaune)
  • 1 aubergine
  • 4  tomates
  • 1 ou 2 oignons
  • olives vertes
  • 2 gousses d'ail
  • thym frais
  • 1 càs d'huile d'olive
  • 1 càs de vinaigre balsamique
  • 1càs de citron
  • herbes de Provence
  • sel et poivre du moulin
  •  Lavez et coupez les tomates en rondelles fines et faites-les dégorger 30 minutes dans une passoire après les avoir salées.
  •  Préchauffez alors le four à  th.190°C.
  • Lavez l'aubergine et les courgettes. Epluchez les oignons, et coupez tous les légumes en rondelles.
  • Dans un plat à gratin, dressez les rondelles en les alternant. Serrez-les au maximum. Entre les interstices, glissez les gousses d'ail épluchées mais entières, ainsi que les olives émincées. Salez, poivrez, versez l'huile d'olive, le vinaigre balsamique et le citron parsemez d’herbes de Provence.
  • Mettre au four pendant 15 minutes, retirez le plat du four. Avec une cuillère, faites délicatement sortir le jus des légumes pour arroser le tian. Replacez le tian au four pour environ 30 minutes encore.

Ne pas hésitez à couvrir si le tian colore trop.

Tian de légumes, d'après Cyril Lignac

Filets de rouget au pesto et ses tuiles au parmesan

Publié le par Isabelle

Bonjour, 

Pour faire suite à nos verrines, nous avons fait une jolie recette de filets de rouget ; j'aime beaucoup le rouget, très parfumé, mais je ne le sers que mis en filet et désarêté, je suis sure d'éviter tout incident désagréable avec les arêtes.

Le pesto doit se faire traditionnellement au pilon, le souci est que le mien était trop petit, heureusement, le responsable du pesto n'a pas faibli. Quand il reste du pesto, outre le fait de l'utiliser en tartinade, je le répartis dans de petites alvéoles silicone et hop au congel. Il ne me reste plus qu'à démouler les glaçons ainsi obtenus et les mettre dans une petite boite ou un sac au congélateur, c'est sympa de le retrouver ensuite ....

Pour accompagner le tout, nous avons fait un tian, c'est totalement en accord, et puis c' était léger avant le dessert....

Filets de rouget au pesto et ses tuiles au parmesan

 

FILETS DE ROUGETS AU PESTO ET SES TUILES AU PARMESAN

 

Ingrédients pour 6 personnes :

12 filets de rouget désarêtés 

 1 filet d'huile d'olive

 

Pour le pesto :

1 botte de basilic hachée 

2 gousses d'ail hachées 

100 g de poudre d’amandes

100 g de parmesan râpé (fraichement de préférence)

10 cl d'huile d'olive

Sel

 

Pour les tuiles au parmesan :

120 g de parmesan râpé

 

Désarêtez les filets de rouget si vous ne l'avez pas encore fait. En passant le doigt sur le filet, on sent bien les arêtes et avec une pince spéciale à poisson, c’est un peu long, mais tellement plus agréable ensuite !

Laver délicatement les filets sous l'eau courante, puis épongez-les.

Dans un pilon, écrasez le basilic et l'ail. Ajoutez la poudre d’amandes. Travaillez à nouveau le mélange avec le pilon et ajoutez le parmesan râpé. Salez et travaillez en versant lentement l'huile d'olive. Versez le pesto dans un bol. Vous pouvez utilisez du pesto déjà prêt si vous êtes pressés.

Vous pouvez également travailler avec un mixeur, mais traditionnellement le pesto se fait plutôt au pilon.

 

Les tuiles :

Préchauffez le four à th. 6-7 (200°C). Sur une plaque à pâtisserie, ou la plaque du four, recouverte de papier sulfurisé, déposez du parmesan râpé à l'aide d'une cuillère en formant des disques de 8 cm de diamètre et d'1 mm d'épaisseur environ. Faites cuire au four jusqu'à ce que le parmesan prenne une couleur blonde. Sortez du four et décollez les tuiles avec une spatule. Posez-les sur un rouleau à pâtisserie bien calé, afin d'éviter qu'il roule, et laissez-les refroidir et se former.

les notres étaient un peu épaisses, nous n'avons pas pu les rouler.

 

Préchauffez le four à 200°

A l'aide d'une petite spatule flexible, recouvrez les filets de rouget de pesto et étalez-le bien sur 3 mm d'épaisseur. Placez les filets sur une plaque à pâtisserie, ou la plaque du four, recouverte de papier sulfurisé. Faites cuire les rougets 5 à 8 mn dans le four (suivant leur épaisseur).

 

Filets de rouget au pesto et ses tuiles au parmesan
Filets de rouget au pesto et ses tuiles au parmesan
recette.de:filets de rouget, pesto, tuile de parmesan Lorsque vous êtes connecté sur le site

Verrines de tiramisu à la tomate et au crabe

Publié le par Isabelle

Verrines de tiramisu à la tomate et au crabe

Bonjour, 

Aujourd'hui, c'était l'atelier de rentrée des ateliers de cuisine. 8 personnes, habitués à venir popoter à la maison et nous étions super contents de nous retrouver après l'été.

Nous avions des choses assez longues à faire, aussi, pour l'entrée, j'ai prévu cette petite entrée rapide et facile. A l'origine, j'avais prévu de décorer cette petite chose avec des filets d'anchois, et quand je suis allée chercher mon poisson commandé chez ma poissonnière habituelle, les pâtes de crabe m'ont fait de l’œil pour sophistiquer un peu une recette toute simple.

Ajouter deux blancs en neige à la ricotta permet d'alléger la préparation, sans ajouter de calories, ou si peu, en tout cas, beaucoup moins qu'en ajoutant une chantilly salée.

L'hiver, ça marche bien aussi avec une boite de tomates pelées. Et puis, on peut remplacer le crabe par du thon, des sardines, des petits lardons passés à la poêle, bref à vous d'inventer !

Verrines de tiramisu à la tomate et au crabe

Verrines de tiramisu à la tomate et au crabe

 

pour 6 personnes:

4 tranches de pain de campagne

Une livre de tomates

Un petit bouquet de ciboulette

200g de ricotta

1ou 2 gousses d’ail

2 blancs d’œuf

2 càs d’huile d’olive

1càs de vinaigre balsamique

Sel, poivre, baies roses

6 pâtes de crabe

 

Epluchez les tomates, coupez les en petits dés et versez les dans une passoire, avec sel et poivre, laissez dégorger environ 30 mn.

Faîtes griller le pain, frottez le avec la gousse d’ail, coupez le en dés ; déposez les dans un saladier avec l’huile d’olive, et une càs de vinaigre balsamique.

Ciselez très finement la ciboulette, mélangez avec la ricotta.

Montez les deux blancs en neige et ajoutez-les au mélange précédent, salez, poivrez.

Décortiquez les pinces de crabe

Répartissez dans vos verrines alternativement le pain grillé, les tomates et la préparation à base de ricotta. Décorez avec quelques filets d’anchois et quelques baies roses.

Verrines de tiramisu à la tomate et au crabe
Verrines de tiramisu à la tomate et au crabe

Le gâteau aux oursons

Publié le par Isabelle

Bonjour, 

Ma fille avait envie de son gâteau aux oursons pour fêter son admission dans l'école de communication de son choix.... Ok, on le fait ensemble ? 

En fait elle l'a fait toute seule, je me suis contentée d'une présence attentive , et elle se débrouille bien, avec de bons gestes et de bonnes bases, bonne élève depuis qu'elle est toute petite.

Par contre, les nounours de marque U, n'étaient pas du tout à la hauteur : durs, caoutchouteux, vraiment dommage...

Le gâteau aux oursons

 La gâteau aux nounours

Pour le biscuit à bûche :

2 œufs

2 jaunes d’œufs

100g de sucre (80+20)

2 blancs d’œufs

 

Pour la garniture :

125g de chocolat noir + 40g pour la déco

3oeufs

20g de beurre

125g de chocolat blanc + 40g pour la déco

160g de crème fleurette (35g + 125g)

2 feuilles de gélatine

2 paquets d’oursons guimauve

 

Dans un cul de poule, battez au fouet 2 œufs entiers, 2 jaunes et 80g de sucre. Faites chauffer le mélange au bain marie, en le battant au fouet, jusqu’à ce qu’il atteigne une température de 40°.

Dès que le mélange est à bonne température, retirez le cul de poule du bain marie, et mélangez au batteur électrique, jusqu’à ce que l’appareil triple de volume et soit bien blanchi.

Laissez refroidir quelques minutes et incorporez la farine en pluie à l’appareil précédent.

Préchauffez le four à 210°

Montez les 2 blancs en neige, en incorporant les 20g de sucre restants lorsqu’ils sont bien mousseux.

Incorporez délicatement 1/3 des blancs montés au mélange précédent pour le détendre. Incorporez enfin le reste des blancs, en mélangeant délicatement à la spatule. Versez la pâte sur votre matériel habituel (pour moi, flexipan plat), étalez à la spatule, tapotez légèrement.

Glissez dans le four à 210° pour 10 à 12 mn.

Le gâteau doit être à peine coloré et ne doit surtout pas brunir.

Démoulez le rapidement quelques minutes après la fin de la cuisson.

LA, IL EST DEJA UN PEU TROP COLORE

LA, IL EST DEJA UN PEU TROP COLORE

Mettez les feuilles de gélatine à tremper dans de l’eau bien froide

Râpez le chocolat noir et faites le fondre au bain marie avec le beurre, retirez du feu, ajoutez une feuille de gélatine essorée.

Cassez les œufs pour séparer les blancs des jaunes, mélangez les jaunes au chocolat, réservez les blancs et placez le tout au réfrigérateur.

Râpez le chocolat blanc et faîtes le fondre au bain marie

Portez 35g de crème fleurette à ébullition et ajoutez la au chocolat blanc fondu, ajoutez une feuille de gélatine, mélangez bien, placez au réfrigérateur. Placez les 125g de crème fleurette restante au congélateur.

Montez les blancs réservés du premier mélange en neige et incorporez les délicatement au mélange à base de chocolat noir.

Fouettez les 125g de crème fraiche en chantilly bien ferme et incorporez-les au mélange à base de chocolat blanc.

LE BAIN MARIE DU CHOCOLAT

LE BAIN MARIE DU CHOCOLAT

Voilà, tout est prêt, on procède au montage !

On prend un cadre de montage, on le pose sur un plateau recouvert de papier sulfurisé, on coupe le biscuit à bûche en deux, on place la première moitié dans le fond du cadre, puis on recouvre avec la mousse au chocolat noir (on en garde un peu pour coller les oursons), on place au réfrigérateur environ 30mn pour que ça prenne un peu. On ajoute la mousse au chocolat blanc par dessus, et on recouvre avec le deuxième biscuit.

Le gâteau aux oursons

Réservez le gâteau au réfrigérateur pour 4h minimum.

Démoulez délicatement votre gâteau, collez les oursons tout autour avec un peu de mousse restante.

Râpez du chocolat noir et du chocolat blanc à l’aide d’un économe, sur le dessus du gâteau, ou tout autre décoration de votre choix.

Servez bien frais.

 

MAIS POURQUOI UNE SEULE BRETELLE ATACHEE MADEMOISELLE ?
MAIS POURQUOI UNE SEULE BRETELLE ATACHEE MADEMOISELLE ?
MAIS POURQUOI UNE SEULE BRETELLE ATACHEE MADEMOISELLE ?

MAIS POURQUOI UNE SEULE BRETELLE ATACHEE MADEMOISELLE ?

Le gâteau aux oursons

Attention, parfois ce gâteau produit des effets un peu hallucinogènes !!! 

Publié dans gros gâteaux

Krumchy

Publié le par Isabelle

Bonjour,

Les Krumchy de Michalack ont fait le tour de la Blogosphère .... Nous les avons partagés lors d'un atelier de cuisine en mars ...

J'avais essayé diverses versions, dans celle de Michalak je me souviens que ce n'est pas une ganache qui recouvre ces délicieux biscuits, mais du chocolat juste fondu. Je préfère la ganache , plus moelleuse, moins tablette de chocolat.

Chocolat noir, chocolat au lait, mélange des deux ? à vous d'essayer et de choisir ce qui vous plait le mieux, attention, ces biscuits sont addictifs, vous êtes prévenus !

Krumchy

Les "KRUMCHY" ... d’après Michalak

 

Pour les sablés bretons :

140 gr de farine

½ càc de levure

90 gr de beurre pommade demi-sel

70 gr de sucre en poudre + 1 sachet de sucre vanillé

2 jaunes d’œufs

 

Pour le caramel :

100 gr de sucre en poudre

70 gr de crème liquide

30 gr de beurre demi-sel

 

Pour la ganache de garniture :

100 gr de chocolat au lait

50g de chocolat noir

10cl de crème fraiche

15g de miel

Quelques noisettes

 

Préparation du caramel, il faut le faire quelques heures avant voir la veille pour qu’il soit bien froid. Faire chauffer la crème, couper le beurre en petits cubes, puis faire chauffer le sucre afin d’obtenir un caramel d’une jolie couleur ambré (trop foncé il est trop amer) Hors feu ajouter le beurre petit à petit en travaillant bien le caramel, ajouter ensuite toujours peu à peu en travaillant la crème, si jamais le caramel a cristallisé, pas de panique : remettez le à cuire à feu doux en mélangeant régulièrement jusqu’à ce que le sucre fonde et que le caramel soit homogène.

Laisser refroidir, passer au chinois pour éliminer d’éventuels morceaux récalcitrants et déposer dans un pichet muni d’un bec verseur ou dans un « biberon «

 

 

KrumchyKrumchy
Krumchy

 Préparer la pâte, dans un robot ou avec un fouet électrique faire blanchir les jaunes et les sucre. Lorsque votre appareil est bien blanc ajouter le beurre pommade toujours en fouettant. Terminer avec la farine tamisée en l’incorporant à l’aide d’une maryse (il faut un mélange homogène sans trop insister). Placez le boudin de pâte dans un film de papier micro-onde, et dans le réfrigérateur pour 30 mn.

Préchauffez votre four à 180°.

 Diviser la pâte pour façonner 12 tranches. Déposer les tranches dans vos empreintes enfourner pour 13 mn (pas de panique vos sablés doivent sortir assez clairs et souples) Attention … Dés la sortie du four, appuyer sur chaque empreinte, idéal à l’aide d’un fonceur ou d’un petit pilon afin de former un look tartelette. Surtout ne pas démouler pour l’instant !!!

 

 

KrumchyKrumchy

Déposer ensuite un peu de caramel dans chaque tartelette, laisser toujours les tartelettes dans les empreintes ainsi que sur votre plaque à pâtisserie.

 

Krumchy

 Préparer votre chocolat, le faire fondre  au bain marie. Chauffez votre crème fraiche additionnée du miel et versez la en 3 fois sur le chocolat fondu en mélangeant bien à chaque fois de façon à obtenir une jolie ganache.

Faire couler ensuite un peu de ganache sur chaque tartelette puis laisser tomber 1 ou 2 fois votre plaque à pâtisserie sur le plan de travail pour bien lisser la surface. Ajouter les noisettes et laissez prendre à température ambiante. Si vous êtes très pressés vous pouvez les placer 30 mn au réfrigérateur, mais il faudra les sortir au moins 30 mn avant dégustation.

Krumchy

Gaspacho de fenouil

Publié le par Isabelle

Bonjour, 

Je suis une fanatique des soupes froides en été, souvent simples, toujours rafraîchissantes et permettant de faire le plein de vitamines.

Celle ci ne fait pas exception à la règle, vous en pensez quoi ?

Gaspacho de fenouil

Verrine "gaspacho express au fenouil et fromage de brebis"

 

1 litre de jus de tomate

1 bulbe de fenouil

½ concombre

½ jus de citron

150 gr de fromage de brebis sec (Ossau Iraty, Pecorino...)

Poivre 5 baies, Espelette, sel

Huile d’olive

 

 Garder les feuilles du fenouil pour la déco. Couper la moitié du fenouil en lanières très fines (idéal à la mandoline) puis les faire mariner avec le demi-jus de citron, un peu d’huile d’olive, sel et Espelette.

 Pendant ce temps, éplucher le concombre, ôter ses graines et le couper ainsi que le reste du fenouil en morceaux. Mixer les morceaux de concombre avec le jus de tomate, assaisonner puis réserver au frais.

 Couper le fromage en petits cubes ou en copeaux à l’aide d’un économe.

Pour le dressage, déposer au fond de vos verrines, le gaspacho puis quelques morceaux de fromage. Mettre sur le dessus les lanières de fenouil puis quelques feuilles. Servir bien frais !!!

Peut sans problème être préparé à l’avance, mais le dressage est plus joli s’il est fait juste avant de servir.

 

Astuce : Petite verrine express, toujours très appréciée pour sa fraîcheur !!!

Gaspacho de fenouil
recette.de: gaspacho fenouil

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>