La Galette Charentaise

Publié le par Isabelle

Bonjour,

La galette charentaise....beaucoup sont de véritables étouffes chrétiens comme disaient ma grand mère, il faut impérativement un café pour faire trempette et pouvoir l'avaler !

Mais ça c'était avant ..... avant que Martine ne me confie sa recette de vraie charentaise !

Pour les ateliers de cuisine, j'ai réécrit en partie la recette puisque j'ai divisé les proportions par deux et que j'utilise batteur ou robot,mais là, je ne résiste pas à l'envie de vous l'offrir telle que je l'ai reçue, merci Martine pour ce partage.

J'aime bien la servir avec du fromage blanc au Cognac http://ma-cagouille-leblog.over-blog.com/2014/02/fromage-blanc-au-cognac-et-au-miel.html

Moi, je suis gourmande, j'ai fait une grande galette généreuse pour être partagée !Moi, je suis gourmande, j'ai fait une grande galette généreuse pour être partagée !

Moi, je suis gourmande, j'ai fait une grande galette généreuse pour être partagée !

Le soleil joue à cache cache ! dans la verrine c'est du fromage blanc au Cognac

Le soleil joue à cache cache ! dans la verrine c'est du fromage blanc au Cognac

GALETTE CHARENTAISE, recette d'atelier de cuisine

(Je détiens cette recette de Mémé N. et de Madame Monique M. avec lesquelles j’ai appris à faire ces galettes que nous avions fait cuire dans le four à pain communal en très grande quantité lors du mariage de Thierry )

Pour 7 galettes (à peu près 400 grammes chacune) : (si on divise ces proportions par deux, il faut compter 3 galettes d’environ 470 grammes chacune)

  • 1 kilo de farine (type 55 ou autre)
  • 1 kilo de sucre
  • 500 grammes de beurre ramolli mais non fondu
  • une pincée de sel
  • 1 paquet de levure
  • 8 œufs
  • angélique : la quantité est relative et au goût de chacun – deux morceaux me semblent bien – je pense 30 à 50 grammes.
  • arôme : au choix (citron, vanille, cognac, extrait d’amandes amères) quantité au pif
  • un peu de lait + œuf battu pour dorer et un peu de farine supplémentaire dans une assiette

PREVOIR une grande bassine ou un TUPPERWARE assez grand pour le pétrissage.

  • Il faut d’abord mettre le beurre mou (laissé à température ambiante depuis quelques heures) avec le sucre et malaxer (donc avec les mains) afin d’effectuer le mélange ; on ajoute ensuite les œufs un à un (les casser séparément afin d’éviter de tomber sur un mauvais qui va gâter tout le reste). Inutile de dire que c’est collant… Le mieux est donc de prévoir tout au préalable et de ne pas oublier le SOPALIN à disposition.
  • On ajoute ensuite la farine (mais pas tout à la fois), une pincée de sel, mélanger puis ajouter la levure que l’on tamise. On continue le mélange à la main. (j’ai entendu dire que la levure ne devait pas être mise en contact avec le sel.)
  • On ajoute l’arôme choisi et l’angélique que l’on a préalablement coupée en tout petits dés (environ 1 demi-centimètre de côté).

Pour se sortir de là (car pour coller, ça colle), on se farine les mains et on prendra une spatule pour la suite (TUPPERWARE ou autre).

Il faut prévoir les moules ; la grandeur est d’environ 24/25 cm de diamètre (on peut prendre des moules jetables ou des plats à tarte) et de 2 cm de haut.

Il faut beurrer et fariner les moules. Y verser la pâte que l’on étale avec ses mains trempées dans l’assiette de farine (pour ne pas que ça colle aux doigts). On prendra ensuite un pinceau pour étaler du lait mélangé avec un œuf battu. (L’œuf entier c’est mieux car quand on ne prend que le jaune, ça grille trop vite). Faire des dessins avec la fourchette (des croisillons comme on veut). Piquer le dessus (entre les croisillons) avec une fourchette.

On aura pris soin de préchauffer le four (très chaud). Cela dépend du four que l’on possède. Moi, je les cuis dans mon petit four électrique et je le mets au maximum. Il faut surveiller et dès que c’est doré dessus, je sors la galette du four. (jusque-là environ 10 à 15 minutes). A l’aide d’un couvercle, je la retourne et la remets dans le four jusqu’à ce que le fond soit également doré (5 minutes en général).

20 à 25 minutes par galette suffisent généralement pour cuire les deux faces. Seules, l’expérience du four et sa surveillance comptent.

Au four communal à bois, la cuisson dure environ 15 minutes au total.

Dans la commune, lorsqu’on fait cuire ces galettes au four à bois, bien évidemment, les deux côtés sont cuits uniformément et simultanément ; à la maison, on a quand même de très bons résultats. Il faut surveiller.

Ensuite, on cuit les galettes les unes après les autres, ça va assez vite. Généralement, je fais la moitié de cette quantité, c’est à dire 3 galettes. J’en congèle 2 très facilement. La décongélation est également rapide.

(PS : depuis que j'ai rédigé cette recette, j'ai acquis un nouveau « vrai four » électrique que je positionne au maximum, c'est à dire 250°C, et la cuisson est presque aussi rapide qu'au four communal, environ 15 minutes ; il ne faut surtout pas trop cuire ces galettes car elles ne seront plus « moelleuses » mais un peu trop rassies.

Martine

Commenter cet article

Dianne 05/03/2015 12:56

MIAM :) ça a l'air tellement bon!

Isabelle 05/03/2015 22:29

C' est vraiment très bon, je te promets

Alaro 03/03/2015 22:27

Humm j'y gouterais volontiers ! ^_^

wattoote 28/02/2015 22:17

hummm j'en chiperias bien un petit bout

Isabelle 05/03/2015 22:28

alors il faut que j' en refasse ...

patricia 28/02/2015 21:36

connais pas a faire, bisous

Isabelle 05/03/2015 22:28

sans hésiter !

Chrystel 28/02/2015 12:44

Superbe galette. ça fait bien envie
Merci pour cette découverte.

Isabelle 05/03/2015 22:27

Contente si tu ne connaissais pas !

fraizy 28/02/2015 11:31

Hummmmmmm ça a l'air délicieux. Joli blog. Bonne journée.

Isabelle 05/03/2015 22:09

merci, l' essayer c' est l' adopter !

jeanne 27/02/2015 19:39

J'adore la galette mais cassée d'un coup de poing hi, hi, hi !!!!!! Bravo ma chère ! Bises, bon we.

Isabelle 27/02/2015 22:35

Mais c' est pas la même ! c' est le broyé du Poitou qu'on casse d' un coup de poing !!! celle ci est à la fois croustillante et moelleuse, un pur plaisir !

gridelle 27/02/2015 16:01

je fais une découverte qui me ravie!!!

Isabelle 27/02/2015 22:34

moi, j' essaie une tarte citron-frangipane de chez toi demain !

sotis 27/02/2015 14:31

hummmmm ça à l'air bien bon!!! bisous

Isabelle 27/02/2015 22:33

ça n'a pas que l'air !
bises

Sandrine 27/02/2015 14:04

Je ne connaissais pas du tout...

Isabelle 27/02/2015 22:33

Super, alors c' est bien de partager